vendredi 23 octobre 2009

On est si bien en compagnie de l'Octave ! Octave Uzanne chez lui.



Octave Uzanne à son bureau. Vue d'ensemble, vers 1890-1900.
Vizzavona François Antoine (1876-1961)
Droits RMN - (C) RMN / Daniel Arnaudet


C'est notre ami le Bibliophile Rhemus Peremptorius qui nous envoie ces photographies des intérieurs parisiens du maître Octave Uzanne. Ces photographies sont issues de la base Réunion des Musées Nationaux (Agence Photographique). Les photographies sont ici accessibles en petit format, ce site propose des tirages payants de bien meilleure qualité. La base documentaire est immense !

Octave Uzanne
semble âgé sur ces photos d'une quarantaine ou une petite cinquantaine d'années, ce qui daterait ces photographies des années 1890-1900. Est-ce le même appartement que je vous ai montré dans le billet d'avant hier ? La décoration est en tous les cas du même style. Japonisme à tous les étages ! Murs chargés de gravures et bibelots un peu partout. Beau parquet à chevrons qu'on imagine en plein chêne. Tapis et tentures.

Je vous laisse visiter les lieux.

Octave Uzanne à son bureau. Vue de détail, vers 1890-1900.
Vizzavona François Antoine (1876-1961)
Droits RMN - (C) RMN / Daniel Arnaudet



Octave Uzanne debut devant sa cheminée à côté de son bureau.
Vue de détail, vers 1890-1900.
Vizzavona François Antoine (1876-1961)
Droits RMN - (C) RMN / Daniel Arnaudet



Octave Uzanne a troqué la barbiche contre une moustache bien taillée. Signe des temps... nous ne devons pas être si éloignés du temps des Brigades du Tigre...

Un grand merci au Bibliophile Rhemus Peremptorius pour cette belle découverte.

Pour rappel, voici la liste des billets que le Bibliomane moderne a consacré à l'Octave depuis maintenant un peu plus d'un an :

- Une lettre autographe d'Octave Uzanne, l'ami des beaux livres.
- Le quémandeur de livre par Octave Uzanne.
- Carayon et Uzanne réunis sous le même toi par un bibliophile.
- La voix de son maître ou petite correspondance d'un bibliophile à son relieur.
- Des titres de livres par Octave Uzanne.
- Bibliophile et homme de lettres, Octave Uzanne n'est finalement qu'un homme comme les autres.
- Les Bibliophiles Contemporains.
- Considérations sur quelques livres de luxe. Bibliophilie rétrospective.
- Restons en bonne compagnie. Octave Uzanne et son Home.

D'autres billets, sur ou à propos d'Octave Uzanne, ont été publiés sous mon nom, sur d'autres supports électroniques.

Bonne journée,
Bertrand

8 commentaires:

Raphael Riljk a dit…

Sans aucune prétention d'un rapprochement quelconque, cette aimable accumulation de livres, de tableaux et d'objets curieux nous est bien connue, non ?

Ces photos me remettent en mémoire ce petit extrait de Flaubert issu de sa correspondance:

Croisset, 12 août 1846.


[…] Moi je reste tel que tu m’as connu, sédentaire et calme dans ma vie bornée, le cul sur mon fauteuil et la pipe au bec. Je travaille, je lis, je fais un peu de grec, je rumine du Virgile ou de l’Horace, et je me vautre sur un divan de maroquin vert que j’ai fait confectionner récemment ; destiné à me mariner sur place, j’ai fait orner mon bocal à ma guise et j’y vis comme une huître rêveuse […]

Merci Bi-Rhe-Pe pour ces photos dans lesquelles on se sent bien.

Bertrand a dit…

Merci pour la citation qui nous remet bien dans un contexte qu'on affectionne tous ici je pense, loin des bousculades de la vie, des magasins ouverts le dimanche et du métro boulot dodo... quand on peut, c'est bien.

Si on ne peut pas...

Regardez ces photos et dites-vous qu'il était heureux le brave !

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Je suis dans la pièce d'à côté...

Bertrand a dit…

J'aimerais pour une heure qu'Herbert George Wells me prête sa machine a remonter le temps...

Flâner une heure, une heure seulement parmi ces bibelots, tableaux, livres, souvenirs d'un siècle dandy.

Hélas...

B.

Textor a dit…

Oui, enfin, je ne voudrais pas jouer les trouble-fêtes, mais, au risque d'écorner quelque peu votre icône, je trouve la déco un peu étouffante chez les Uzanne.
Et pi pas fonctionnelle, en plus. Imaginez, en cas de scène de ménage, si Madame claque la porte, vous avez au moins 5 tableaux au sol !!

Denis a dit…

Entièrement d'accord avec Textor! Un intérieur aussi cossu et chargé, c'est étouffant. Dommage que le japonisme uzannien se borne à des estampes encadrées sur des murs encombrés.Tout cela est si loin du minimalisme nippon... :)

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Affaire de goût : on ne peut en discuter, du moins ici, ce n'est pas le lieu.Toutefois, je préfère ce décor uzannien au décor glacial de Soulages.
Et puis, il n'y avait pas de Madame Uzanne à demeure ... mais des Dames, qui ne venaient pas pour le décor,ni pour les livres...

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Ceux qui suivent le Blog Uzanne auront corrigé d'eux-même, il s'agit en fait de Joseph Uzanne, frère aîné d'Octave, spécialiste de la moustache contrairement à son frère barbu ...

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...