dimanche 9 mai 2010

Connaissance de la reliure par l'image. Historiette de la roulette dorée au Dauphin couronné (fin XVIIe siècle/début XVIIIe siècle).




Je voulais vous entretenir aujourd'hui d'un décor de reliures anciennes que l'on rencontre parfois au hasard des trouvailles, à savoir une roulette dorée placée systématiquement en queue du dos des volumes. Cette roulette dorée à cela de spécifique qu'elle représente alternés un dauphin couronné suivi d'une fleur de lis couronnée, chacun compris dans un cercle et qui se succèdent (voir photo ci-dessus).

Plusieurs questions peuvent se poser au curieux qui tombe sur ce décor. A quelle période rencontre-t-on ce décor ? Que signifie-t-il ? Donne-t-il une valeur supplémentaire au livre ?

A la première question nous répondrons que ce décor se rencontre ordinairement sur les reliures en veau (et sans doute aussi sur celles en maroquin mais je ne crois pas me souvenir en avoir jamais croisé... mais ma mémoire me fait sans doute défaut) exécutées entre 1680 et 1710 (fourchette totalement approximative en fonction de ce que j'ai pu rencontrer).

A la deuxième question, nous répondrons ce que d'autres ont mieux dit avant nous, à savoir que quelque fois cette roulette a été donnée comme le signe de livres reliés pour le grand dauphin, fils aîné de Louis XIV, mais en réalité il n'en est rien, et l'on retrouve ce décor bien après le décès du grand dauphin et sur des livres qui ne lui ont évidemment jamais appartenu. En fait, cette roulette n'est qu'un décor, sans doute gravé en tant que fer à dorer, sans grand rapport avec le grand dauphin lui-même.



Pour répondre à la troisième interrogation, je ne pense pas que la présence de ce décor donne une quelconque plus value à un exemplaire. Nous n'avons pas ici à faire à une provenance qui viendrait renchérir l'historique d'un volume mais bien à un simple décor purement ornemental.

Si de votre côté vous avez déjà croisé cette roulette, faites-nous part des dates des reliures sur lesquelles elle est présente, cela permettra à tous de partager des données intéressantes sur son utilisation sur une période bien définie.



L'exemplaire ci-dessus est une édition des Caractères de La Bruyère de 1694 (huitième édition originale augmentée de 46 caractères nouveaux). Je n'avais, personnellement, encore jamais croisé cette roulette sur un exemplaire des Caractères de La Bruyère.

Bonne soirée,
Bertrand

26 commentaires:

Lauverjat a dit…

Un exemple:
Traité des donations entre-vifs et testamentaires..., Jean-Marie Ricard, Paris, Cavelier, 1713, 2 vol in-folio, veau, roulette aux dauphins et fleurs de lys en queue.

Lauverjat

Roll Mops a dit…

Bonjour,

je lis depuis plusieurs mois maintenant votre blog passionnant et je profite de cette occasion car, des trois livres datant de la période moderne qui ornent ma modeste bibliothèque d'étudiant-apprenti-bibliophile, j'ai une reliure comportant cette roulette, mais sur la mienne, le dauphin est à droite. L'ouvrage : Nicolas Reigner, Les Soliloques les méditations et le manuel de Saint Augustin Paris, Robert Pépie, 1699 [avec l'étiquette suivante collée sur cette première adresse parisienne] "Et se vend à Saint Malo chez Raoul de La Mare", in folio, veau. Je viens d'ailleurs de vérifier sur Opale plus et le Sudoc, cette édition (Pépie ou La Mare) n'y figure pas.

Bertrand a dit…

Bonsoir Roll Mops (sympa comme pseudo ! ;-)

En fait comme il s'agit d'une roulette alternant dauphin couronné et fleur de lis, suivant le départ que le doreur a pris, le dauphin peut se trouver entier en premier ou en second, mais il doit bien s'agir de la même roulette, je n'en ai d'ailleurs jamais vu qu'un seul type.

Question intéressante qu'on serait en droit de se poser cependant : Tous ces volumes proviennent-ils du même atelier de reliure ou bien plusieurs relieurs possédaient-ils la même roulette ??

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

N'y aurait-il pas quelque chance, pour cette époque, de trouver ce matériel chez un relieur parisien d'origine dauphinoise ?
Simple hypothèse de travail, basée sur rien d'historique, rien que sur l'interprétation possible d'utilisation de ces deux fers accolés (en signature ?).

calamar a dit…

variante sur ce thème :
http://www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=953081656
recueil factice de pièces de Molière, 1673-1710, avec dauphins et lys sur la pièce de tomaison.

Bertrand a dit…

Je ne vois pas sur la photo qui est trop petite, mais étant donné les fers dorés au dos de la reliure, cette dernière ne fait pas 1710 mais plutôt milieu XVIIIe, donc je ne crois pas qu'il y ait un rapport entre la roulette dont je vous ai parlé et ce décor largement postérieur. Mais je me trompe paut-être ?

B.

calamar a dit…

oui, ça n'a pas l'air d'avoir de rapport direct, à part rappeler que cette association était peut-être plus courante qu'on ne le voit aujourd'hui.

Roll Mops a dit…

Bonjour Betrand !
Merci pour la précision.
N'existe-t-il pas des inventaires de relieurs comme il en existe pour les imprimeurs ?

Bertrand a dit…

Michel nous envoie cette référence on line : http://pagesperso-orange.fr/alta.mathematica/carres-magiques.html

L'attribution est fausse.

Il nous envoie aussi un titre qu'il possède relié avec cette même roulette :

Traités doctrinaux de Saint Bernard. Paris, Jacques de Laize-de-Bresche, 1675.

calamar a dit…

encore un :
http://www.marelibri.com/search/current?maximumPrice=0&keywords=&firstResult=0&ISBN=&selectedDatasources=1023&quicksearch=&matchTypeList=ALL&author=&title=instructions+generales+en+forme+de+catechisme++ou+l+on+explique+en+abrege+par+l+ecriture+sainte+et+par+la+tradition++l+histoire++et+les+dogmes+de+la+religion++la+morale+chretienne++les+sacremens++les+prieres++les+ceremonies+et+les+usages+de+l+eglise++avec+l+usage+des+anciens+et+des+nouveaux+catholiques+de+son+diocese++et+de+tous+ceux+qui+sont+chargez+de+leur+instruction++avec+deux+catechismes+abreges+a+l+usage+des+enfans++tome+ii&description=&minimumPrice=0&sorting=RELEVANCE&booksellerName=&keycodes=&cid=1123522

(le lien est un peu grand...)
Colbert, instructions générales..., in12, Paris Simart 1720
(on agrandit l'espace temporel !)

Bernard a dit…

Commentaire qui n'a rien à voir. Pour toi Bertrand:
Ebay objet 120468128875 ALISE SAINTE REINE - PROCESSION - STE REINE MARTYRE.
Bernard

Bertrand a dit…

Merci Bernard, j'ai ! Et moult !

Ma femme ayant joué le rôle titre de l'âge de 15 à 20 ans, je suis un peu collectionneur de ces choses... aussi...

Et vous voyez bien que finalement les Saintes ne m'effraient pas tant que ça ! ;-))

B.

Anonyme a dit…

Le lot 46 de la vente Alde du 27 mai avec les armes du Grand Dauphin sur les plats comporte une roulette apparemment similaire en pied du dos... mais il faudrait l'acheter pour les comparer ...
Philippem

Bertrand a dit…

Avez-vous sous la main les références électroniques de cette vente Philippe ?

Merci.

B.

Eric a dit…

Le bibliomane moderne a fait un article sur cette vente avec photo et descriptif du lot 46.

http://le-bibliomane.blogspot.com/2010/05/encore-une-belle-vente-de-livres.html

Eric

calamar a dit…

apparemment ce n'est pas le même cas : ici chaque tome a une roulette d'un type, fleur de lys ou dauphin. A noter que sur Marelibri la recherche "queue dauphin lys" donne plusieurs résultats pour cette fameuse roulette !

Anonyme a dit…

Calamar,
La roulette en pied alterne bien dauphin et fleur de lys, tous deux couronnés. Le petit fleuron les séparant est cependant différent.
Philippem

calamar a dit…

j'aurai mal vu, alors. La photo n'y met pas du sien !

Textor a dit…

Bonjour Bertrand,

Je sors de mon silence radio, et, avec retard, voudrais réagir sur cet article. Je me suis toujours demandé également si ces armes en étaient vraiment, les catalogues rapportant tous la même information selon laquelle il ne s’agirait que d’un décor sans rapport avec le Grand Dauphin.( Mais Philipem vient de démontrer le contraire avec cette roulette du lot 46.
Je n’ai jamais trouvé la source de cette info généreusement colportée par votre corporation.

J’ai 2 ouvrages avec cette roulette. La première sur une reliure en veau blond glacé d’un exemplaire de La Bruyère, la 8ème de Michallet, second tirage, de 1694. Les fers semblent les mêmes que ceux de votre photo (de mémoire). Une reliure d’éditeur ?

La seconde sur une reliure 17ème plus modeste, un exemplaire de «Discours Politique de Tacite » par Nicolas Amelot de la Houssaye, 1684.

Textor

Bertrand a dit…

Même au XVIIe s. les relieurs exécutaient des séries à l'identique. Combien d'exemplaires par série ? Aucune idée. Pour divers personnages ? Pour des commandes ? 5, 10, 20, 50 exemplaires identiquement reliés ?

J'ai sous les yeux deux exemplaires de l'EO des Remarques Nouvelles sur la langue française de Bouhours, in-4, Paris, Sébastie Mabre-Cramoisy, 1675, reliures en veau strictement identiques (fers, cuir).

C'est d'ailleurs toujours assez troublant lorsqu'on a en mains 2 exemplaires en tous points identiques, vieux de plus de 300 ans ! Réunis à nouveau en même lieu, par hasard.

B.

Textor a dit…

Ha ! si les livres pouvaient parler. ou les Dauphins, d'ailleurs.

calamar a dit…

Avec le catalogue Alde (vente Labouret du 27 mai, lot 46) sous les yeux, effectivement, on voit que la roulette est très proche, mais différente. Et la reliure présente de nombreuses autres occurrences des dauphins et de la fleur de lys (sur les armes du plat, évidemment, mais aussi sur le dos. C'est donc très différent, en fait...

Textor a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Textor a dit…

Bonsoir,

Je reviens sur mon commentaire du 11 Mai car aujourd'hui, j'ai mes ouvrages sous les yeux et je peux confirmer qu'aucune des 2 roulettes n'est parfaitement identique à celle présentée par Bertrand.
Pour le La Bruyère, les fers entre les nerfs sont différents aussi, ils sont plus fins.
Donc il ne semble pas qu'on soit en présence d'une reliure d'éditeur et les roulettes à motifs de dauphins paraissent avoir été nombreuses dans ces années là. Un effet de mode peut-être.

Textor

Bertrand a dit…

L'effet de mode et l'imitation de fers du moment est plus que probable.

L'aspect décoratif quelques 300 ans après est indéniable.

B.

Anonyme a dit…

Plus de deux ans après ce billet...
Actuellement deux en vente sur Ebay :

Un ouvrage de 1697
http://cgi.ebay.fr/1697-reliure-FLEUR-DE-LYS-DAUPHIN-COURONNE-Bossuet-Estats-d-Oraison-Quietisme-/190792443431?pt=FR_GW_Livres_BD_Revues_LivresAnciens&hash=item2c6c1da627


Un ouvrage de 1728 :
http://cgi.ebay.fr/1728-reliure-FLEUR-DE-LYS-DAUPHIN-COURONNE-religion-RETRAITE-DE-HUIT-JOURS-/200888457763?pt=FR_GW_Livres_BD_Revues_LivresAnciens&hash=item2ec5e29a23

Xavier

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...