jeudi 6 mai 2010

Encore une belle vente de livres anciens chez Alde à Paris le jeudi 27 mai 2010 : Bibliothèque Vincent Labouret.





Qu'on se le dise, il faudra encore compter sur les provisions de l'hiver pour tenir un siège devant cette vente exposant à la vue du public quelques 94 numéros seulement ! Mais quels numéros !

Il n'y en aura pas pour tout le monde et le bibliophile ou le libraire ayant les poches percées devra passer son tour. Je vous fais donc un compte rendu totalement désintéressée et sans grand espoir.


Voici une petite sélection tout à fait personnelle. Notez toutefois que j'ai omis de vous parler du n°13... ce qui est un peu normal pour ceux qui me connaissent... peu d'espoir cependant. Le réalisme est de mise, cependant, la librairie ancienne et la bibliophilie même, ont cela de commun avec les femmes qu'on ne sait jamais vraiment à quoi s'attendre, donc... pourquoi pas !


Petite nouveauté de présentation pour ce très joli catalogue rouge et or d'une présentation impeccable et aux photos soignées : les estimations ne se trouvent plus (dans le catalogue papier) au fil des notices mais rejeté à la fin sur un feuillet séparé. Effet de surprise ? Effet d'aubaine ? Effet de ménagement des plus cardiaques sans doute ? Toujours est-il qu'il est plus agréable de lire une notice en entier et d'aller ensuite, si on le souhaite, voir l'estimation, plutôt que de commencer à jeter un regard froid sur un livre magnifique mais qu'on abandonne dans la seconde tout ceci parce qu'on vient de voir sur l'instant que l'estimation était à 20.000 euros et qu'on ne dispose pas du dixième de cette somme... On pourrait intituler cela : La bibliophilie rejetée à la fin ou l'art de ménager les susceptibilités des amateurs impécunieux.

Mais voyons plutôt ces quelques notices sélectionnées (sélection aléatoire ou presque).


Cliquez sur les copies d'écran pour les agrandir












Informations sur la vente :

Vente du Jeudi 27 mai 2010 à 14h
Vente Bibliothèque d'un Amateur (Vincent Labouret)
Ventes aux enchères de Livres, B.D., Autographes
Alde - Paris

Lieu : Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Exposition : Voir ci-dessous.
Informations : Commissaire-Priseur
Jérôme Delcamp

Expert :
Monsieur Bertrand Meaudre
Librairie Lardanchet
100, rue du Faubourg-Saint-Honoré
75008 Paris
Tél. : 01 42 66 68 32
Facs : 01 42 66 25 60

EXPOSITIONS
À la librairie LARDANCHET, du 17 au 24 mai,
de 14 à 18h ou sur rendez-vous

Salle Rossini, le mercredi 26 mai 2010 de 11 h à 18 h
(sous vitrines fermées) et le jeudi 27 mai 2010, de 10 h à 12 h 30

Pour tout renseignement, veuillez contacter la maison de vente au 01 45 49 09 24.

Catalogue en ligne ICI.

Je tiens à rappeler aux lecteurs un tantinet grognons du Bibliomane moderne, que je n'ai aucun intérêt personnel dans les ventes de la Maison ALDE et que je ne publie ces billets de présentation que pour vous être agréable et me faire plaisir en même temps. Le seul avantage que j'ai dans cette histoire est d'avoir un catalogue papier à ma disposition pour pouvoir vous en faire une belle photo. Ce n'est déjà pas rien ! C'est vrai.

Vos commentaires sur cette vente sont les bienvenus,

Bonne journée,
Bertrand

16 commentaires:

Textor a dit…

Le problème avec Alde c'est qu'il ne donne pas de carton ou de caddy pour emporter les ouvrages achetés !

Lot 94 . Le descriptif est étrange, pour quoi cette mention de l'auteur du catalogue lui même: "Le rédacteur du catalogue n'a pas jugé nécessaire d'indiquer la collation de l'exemplaire"

Livre lacunaire ?

calamar a dit…

"sans le feuillet 08...Vendu sans retour".
Je n'ai jamais vu ce genre de mention, d'habitude on peut faire un retour si on n'est pas satisfait de son achat ?
ça ressemble à "dans l'état"...

martin a dit…

"Le rédacteur du catalogue YEMENIZ n'a pas jugé nécessaire d'indiquer la collation de l'exemplaire"
Et M. Yéméniz, dans son propre catalogue, non plus...

Anonyme a dit…

Je fais la même lecture que Martin. La question est donc de savoir si cet exemplaire était déjà incomplet ou si le feuillet manquant s'est "volatilisé" par la suite...
Philippem

Gonzalo a dit…

LE lot 51 ne devrait-il pas faire bien plus que les 2000-3000 € annoncés?

Je prends les paris!

(malheureusement, même à ce prix, ce ne sera pas dans mes moyens...).

Olivier a dit…

L'expert qui écrit "caractéristique du XVIIème siècle" pour les (très beaux) exemplaires de La Fontaine me rappelle bien des copies d'étudiants... pour qui "dix sept cent..." riment avec 17ème siècle (sic).
Dire que ces catalogues doivent être chers à réaliser et sont appelés à passer à la postérité bibliophilique...
Olivier

calamar a dit…

il ne s'agit pas du même expert que d'habitude. Comment celui-ci est-il choisi ? est-ce le vendeur, ou le commissaire-priseur, qui choisit ? dans certains cas on a l'impression que c'est l'expert qui organise tout, jusqu'au choix du commissaire-priseur...

Textor a dit…

Comme vous Calamar, je n'aime pas le changement, et je préfère aller voir les livres dans la boutique délicieusement vieillotte de Giraud Badin.

(Vieillotte mais pas historique car sur un catalogue des années 20, il était mentionné une adresse sur le boulevard St Germain. )

T

Renaud a dit…

@Calamar, je crois que c'est l'expert qui amène les lots à Alde contre ses 8%. Pas le contraire.

Bertrand a dit…

N°13 Bussy-Rabutin, adjugé 3.800 euros sans les frais. Bien bien, je note.

N°37 Les fables de la Fontaine illustrées par Oudry en maroquin parlant de l'époque. Adjugé 100.000 euros sans les frais. Bien bien je note. (sur une estimation à 35/45.000 euros)

N°55 Les pensées de Pascal en maroquin rouge doublé de l'époque. Adjugé 28.000 euros sur une estimation à 6/8.000 euros. Je note aussi.

Sur 94 numéros je note seulement 3 invendus déclarés (les autres...)

Je note 33 adjudications à 10.000 euros ou plus (33/91 soit 36% des adjudications de cette vente).

Je note 11 adjudications à moins de 1.000 euros ou à 1.000 euros tout rond. (11/91 soit 12% des lots adjugés).

Je note que globalement à chaque fois que l'estimation haute est pulvérisée X 2 ou X 3 voire plus, c'est presque systématiquement sur des lots dont la valeur estimée était affichée supérieure à 10.000 euros.

Les très beaux livres se portent bien, leurs acheteurs aussi.

Parfait. Je note.

B.

Textor a dit…

Les trois quart des lots importants ont été raflés par un seul acheteur qui est resté suspendu au fil pendant toute la vente. Il avait du toucher le gros lot.
Pour le n°13 on s'est dit avec Lauverjat qu'on allait peut-être vous l'offrir, Bertrand en se cotisant, mais le temps de se concerter le livre était déjà adjugé au téléphone !

T

Bertrand a dit…

Vous étiez dans la salle donc ? Avez-vous remporté un ou des lots ?

Merci pour l'intention. La prochaine fois pensez à lancer une souscription nationale (sourire).

B.

Lauverjat a dit…

Cette vente outre ses prix n'était pas très palpitante, un acheteur au téléphone suivant toute la vente et emportant presque un livre sur deux. Des libraires habituellement en verve avaient l'air de s'ennuyer ...ou de s' inquiéter ? Comme a dit Textor, maroquin et provenances ont fait les prix y compris pour des textes de peu d'intérêt.
Quant aux prix j'ai fait une rapide comparaison ci-dessous:

Les Fables choisies, mises en vers, Paris, 1755-1759, avec les dessins d'Oudry ont été adjugées 100 000 euros (+ 20 %), l'exemplaire du baron Alain de Rothschild chez sotheby's en mai 2006 avait fait 120 000 euros (+ 20 %) mais la reliure de ce dernier était (à mon goût) plus originale orné des fers aux animaux des fables par Douceur.(estimation de l'exemplaire Rothschild 60000/80000 euros. Et une curiosité provenance Labouret: "comte Greffuhle", provenance Rothschild "comtesse Greffulhe" quelle famille!

Ovide, les métamorphoses Paris 1767-1771, N° 53 : 14 000 euros, exemplaire Rothschild comparable 8 400 euros.

L'in folio "Représentation des fêtes données par la ville de Strabourg pour la vonvalescence du Roi" reliure de Padeloup (une planche restaurée) estimé 8000/12000 euros adjugé jeudi 17 000 euros, l'exemplaire Rothschild identique même reliure 18 000 euros (estimé 12000/18000)

Le sacre de Louis XV... dans l'église de Reims, (n° 66) estimé 8000/12000 euros adjugé 9 500, exemplaire Rothschild estimé 9000/12000 vendu 13200.

La Fontaine, Contes et nouvelles en vers, 1762 édition dite des fermiers généraux, ici en reliure à dentelle estimée 12000/18000 euros, adjugée 17 500, l'exemplaire Rothschild en maroquin rouge de l'époque charnières restaurées mais 4 planches refusées estimé 4500/7500 vendu 3600.

Le numéro 73 n'a pas été proposé à la vente.

Lauverjat

PS: Avec Textor nous avons hésité sur les Fables d'Oudry mais décidément la reliure de l'exemplaire Rotschild était plus classe...alors nous avons tout laissé! Ah mais!

Textor a dit…

Je dirais même plus : Ah mais !

Bertrand a dit…

Merci Textor et Lauverjat d'avoir partagé avec nous vos ressentis et vos impressions sur cette vente.

On attend maintenant de voir si quelques exemplaires ne vont pas bientôt réapparaitre dans quelques cossus catalogues... attendons.

B.

calamar a dit…

du genre de catalogues avec un tiré à part de la NRLA, peut-être ?
mais j'aurais bien aimé assister à cette vente.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...