samedi 28 novembre 2009

le Dominicae precationis explanatio d'Etienne Dolet (1541).




Cher amis du Biblimomane moderne,

Suite à votre information sur l’exposition et le colloque consacrés à Étienne Dolet, voici quelques images d’un petit livre sorti de ses presses. Il s’agit de la Dominicae precationis explanatio. Cum quibusdam aliis, quae sequens indicabit pagella, publié en 1541, format in-16 (hauteur des feuillets : 102 mm), 200 pages non paginées, reliure moderne avec remploi d’éléments anciens. La page de titre est légèrement endommagée sur son bord interne, avec perte du mot Cum du sous-titre. Mais la marque est entière, de même que celle de la fin du volume. La première porte la devise SCABRA DOLO, littéralement : « je polis à l’aide de la doloire ». Cet outil, encore appelé « dolabre », est une « hache de tonnelier qui sert pour aplanir le bois et tailler les cerceaux » (Littré). Ce qui intéressait Dolet est bien sûr le nom de l’outil, du verbe latin dolo, dolare « dégrossir, façonner », mais aussi « polir un ouvrage littéraire » (Cicéron), dans lequel il pensait retrouver son patronyme. Trois textes de ce volume sont du dominicain Jérôme Savonarole (1452-1498), dont le supplice préfigure tragiquement celui de Dolet. J’avoue ne pas avoir déchiffré les inscriptions manuscrites, à la fin du volume.






Amitiés,
Yves

15 commentaires:

Bertrand a dit…

Un grand merci Yves pour cette contribution qui ne sera pas sans éveiller l'attention d'un Textor ou d'un Raphaël, tous deux fins limiers des éditions et des pattes de mouches latinistiques.

Vous avez gagné votre étoile de contributeur émérite au Bibliomane moderne.

B.

Textor a dit…

Voilà un joli petit ouvrage, bien imprimé, comme les aime le Textor !!

Je peux vous traduire le Pater Noster de mémoire si vous voulez mais en ce qui concerne les pattes de mouches du XVIème, c'est vers Raphael qu'il faudra vous tourner.

Amitiés

T

Raphael Riljk a dit…

Pas facile.

Sur la page de droite, la fréquence des barres obliques suggère une liste.
Peut-être une liste d'antiennes:

1ère ligne : "O magnus/Salva nos Christus/....
4e ligne : Adoremus te Christe et benedicimus ( ??)...
5e ligne : on lit un "Persignum".

Pas évident de se couler dans la plume de ce lascar-là

Raphael Riljk a dit…

Sur la page de gauche, pas de droite.

Textor a dit…

Bravo Raphael ! Voilà qui n'est pas si mal, on comprend déjà le sens de ces pattes de mouche.
Mais c'est une vraie écriture de cochon !
T

Le Bibliophile Rhemus a dit…

La bibliophilie a aussi son animalerie ... : mouche, cochon, chèvre, veau, etc.

Textor a dit…

Ménagerie dites-vous ?

Il m'est, disait-elle, facile
D'élever des chèvres autour de ma maison;
Le relieur sera bien habile
S'il ne m'en laisse assez pour avoir un cochon.
Le porc à s'engraisser coûtera peu de son;
Il était, quand je l'eus, de grosseur raisonnable:
J'aurai, l’estampillant, un plat bel et bon.
Et qui m'empêchera de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau blond glacé,
Que je verrai sauter au milieu des livrées?"
Perrette, là-dessus, saute aussi, transportée
par le Bibliomane Moderne;
Adieu veau, vache, cochon, couvée…..

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Dolet ayant souffert du paludisme, on peut ajouter à la "ménagerie" le parasite du genre plasmodium ...

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Plussérieusement : in "Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance" (65,3,2003, p.631-640), un article de Stefano Dall'aglio intitulé "Une Dominicae precationis explanatio datée de 1537.Première édition d'Etienne Dolet ?"

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Cet ouvrage de piété fut souvent imprimé (par S. Gryphe et Macé Bonhomme) et fut mis à l'Index.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

C'est ici la première fois qu'apparaît la doloire qui porte "scabra dolo".En outre, sa petite taille (33 mm)la destine aux petits formats in-16 que Dolet publia en 1541 et 1542 (il ne l'utilisa qu'une fois pour un in-8° : l'exception qui confirme la règle ...)

Anonyme a dit…

Bonjour, et merci pour les commentaires. Mes scans ne sont pas excellents et ne rendent pas complètement justice aux superbes initiales gravées sur bois, sans aucun rapport avec le texte. Par exemple, le psaume "Miserere" commence par un V, avec illustration de la forge de Vulcain. Certes, de telles initiales sont fréquentes, à l'époque, mais le petit format de l'ouvrage les fait particulièrement bien ressortir.
Amitiés à tous.
Yves

Textor a dit…

Si, Si, nous avions bien remarqué la belle mise en page, les lettrines un peu disproportionnées et les grandes marges qui en font un ouvrage attachant.
Les photos de pages de livres sont particulièrement difficiles à prendre, j'y passe un certain temps, tantot mal cadrées, tantot trop sombres, mais là je trouve les vôtres plutôt esthétiques.

Amitiés
Textor

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Je les ai trouvées parfaites.

DOLET Jean Claude jcdolet@wanadoo.fr a dit…

Bonjour,vous pouvez retrouver Etienne Dolet sur notre site www.amis-etienne-dolet.com. Aujourd'hui notre actualité est la mise en place d'une fresque intitulée "le Banquet des humanistes" sur le mur de l'Ecole Etienne Dolet à Lyon. Venez nous rejoindre et soutenez notre action.
Salutations jcDolet Secrétaire de l'Association Laïque Lyonnaise des Amis d'Etienne Dolet

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...