vendredi 27 novembre 2009

Ces bibliophiles mystérieux qui nous laissent leurs initiales !


Je ne résiste pas au plaisir de vous soumettre ces deux photos pour identification de l'ex libris qu'elles contiennent. Ce bibliophile mystérieux, qui a laissé en 1875 ou très peu de temps après, d'une plume légère et microscopique, à l'encre violette délicate, cet ex libris initialitique agrémenté d'une cote de bibliothèque pour ces deux volumes "H133" et "H134", deux volumes de l'éminent Victor, Victor Hugo je veux dire.

Ex libris discret, énigmatique, d'un bibliophile qui avait sans aucun doute du goût pour les beaux livres puisqu'il appose sa griffe sur deux rares tirages sur papier de Hollande numérotés (brochés, à toutes marges, avec les couvertures saumon intactes).




Ce mystérieux "Ex libris J. et L. C.", saura-t-on jamais qui c'était ?

Si le "H" de la cote "H133" et "H134" veut dire Hugo ! Alors si cet amateur possédait plus de 130 éditions originales du maître de la rime et du verbe ! Alors il doit bien avoir sa place au Panthéon des bibliophiles exlibrisés ! Non ?

A vous de jouer,
Bonne soirée,
Bertrand

8 commentaires:

Textor a dit…

On ne peut pas possèder 134 livres de Victor Hugo sans être de la famille, il s'agit donc des initiales de Juliette (Drouet), Leopoldine et Charles ...

Bertrand a dit…

J'y crois fort Textor ! (sourire)

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Jules et Léo Clarétie ?

Bertrand a dit…

L'idée est en effet séduisante.

Les dates collent.
Cependant je ne vois pas bien pourquoi un oncle irait ajouter son initiale avec celle de son neveu.

En effet, Léo Clarétie (1862-1924) est le neveu de Jules Clarétie (1840-1913).

Ils travaillèrent pourtant ensemble à au moins un ouvrage : Paris depuis ses origines jusqu'en l'an 3000 qui a paru en 1886, écrit par Léo il est préfacé par Jules.

Mais je crois qu'il faut chercher ailleurs non ?

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Le livre est de la bibliothèque de l'oncle, l'ex-libris manuscrit de la main du neveu ?

Bertrand a dit…

Pas bête !

Cherchons un modèle de l'écriture du neveu Léo !!

B.

François a dit…

Jules avait aussi un frère qui s'appelait Léo ca 1830 et qui était le père de Léo 1862-1924

Bertrand a dit…

ah! cela ne simplifie pas le problème.

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...