mardi 30 juin 2009

Etude de cas, "version live", sur une reliure du XVIe siècle en peau de truie estampée à froid...


Voici ce que m'envoie Textor pour alimenter nos cervelles... et notamment celle de Raphaël (qui semblait bien se ramollir ces derniers temps, il faut le dire... sourire ...)


Au boulot ! (si Textor veut bien nous faire un petit topo en commentaire sur ce volume... ce sera parfait.




Bonne soirée,
Bertrand pour Textor

12 commentaires:

Bertrand a dit…

Comme dirait Valérie :

"J'adore ce marquage au fer chaud sur une peau de bête !"

Et je dirais la même chose (sourire).

B.

Textor a dit…

Que pourrais-je ajouter sans répéter ce que j'ai déjà écrit hier soir? La publication de l'excellent papier de Raphael m'a fait penser à ce livre qui dormait sur mes rayonnages; Mes informations sur (i)l'auteur de la reliure, (ii)les initiales I.B.Z.B, (iii)le sens du texte qui figure juste après la table sont inversement proportionnelles à celles de raphael sur son propre ouvrage !!

La reliure est un In-4 ( mais ma photo est mal cadrée et on ne voit même pas les beaux fermoirs) qui recouvre 2 livres datée de 1511. Le Postilla de Guillaume d'Auvergne et le Passio dominus Christi de Daniel Agricola. Le tout est ornée d'une centaine de gravures toutes signées du maitre graveur suisse Urs Graf (ce qui en font un objet de curiosité par le pittoresque des scénettes et les détails sur la vie quotidienne au tournant du 15ème siècle.
Lieu d'édition : Bâle
Imprimeur: Langendorff

Celui qui saura lire le texte manuscrit aura toute ma considération....

Bergamote a dit…

Je dirais ça, moi ? Naan, même pas. Je dirais plutôt "waaaaah, j'adore les peaux de truie estampées à froid !". Tiens, pourquoi truie et pas cochon ?

Pour ce qui est du texte manuscrit... dire que je trouvais qu'Eric écrivait mal ! *clin d'oeil*

Martin a dit…

Un Monsieur Nagy de Stvrtok? L'écriture est belle, mais dans quelle langue? Slovaque?

Martin a dit…

Plutôt hongrois, non?

Textor a dit…

Bergamote faites un effort sinon, nous n'allons pas avancer ! :) D'abord on dit peau de truie car elle est naturellement plus soyeuse que celle du cochon. C'est bien connu et ce n'est pas Bertrand qui me démentira. c'est mieux pour les reliures. Ensuite le texte est facile à lire il suffit de se concentrer. (selon la méthode de Bruno de Tarragone, paleographe émerite). Le tout c'esrt de savoir dans quelle langue c'est écrit car même en se concentrant, si c'est du suédois ... (vous avez vu le film Millenium ?)
T

Martin a dit…

Polonais?

Raphael Riljk a dit…

Je penche aussi pour du slovaque.

Dans les 4e et dernières ligne on croit lire
" a so stalo " ce qui est du slovaque comme tout le monde sait.
Le traducteur donne un " et il venait ..."

R.

Textor a dit…

Ces premières informations sont encourageantes ! Merci Martin et Raphael.
Martin, je ne sais pas ce qui vous a fait dire spontanément le Slovaque, à moins de parler cette langue, mais Raphael a obtenu un résultat certain avec cette langue. Comme l'écriture est assez lisible, je vais demander à des slovaques de mes connaissances pour savoir s'ils comprennent quelquechose. En tous cas, vous ne semblez pas conclure à un ex-dono.

T

Bertrand a dit…

>D'abord on dit peau de truie car elle est naturellement plus soyeuse que celle du cochon.

Je confirme.

Et vois que le Bibliomane moderne devient une ruche à commentaires ! Bravo ! C'est ça l'interactivité.

Et Bonsoir à Martin de retour parmi nous.

B.

Martin a dit…

Faut dire que je n'ai pas la moindre trace d'une idée. Je croyais lire Strortok dans la 2ème ligne, ce qui m'a dirigé vers la Slovaquie, à Štvrtok.
jeudi?

jeneveuxpasavoirdeproblèmes ;-) a dit…

Un Nagy, peut-être Hongrois...? Il faudrait peut-être appeler l'Elysée? Je pensais à de l'understatement de votre part mais bon, Nagy (devenu Nagy-Bosca puis Sarkozy de Nagy-Bosca puis Sarkozy tout court)...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...