dimanche 5 avril 2009

"J'aime les livres" : Tour d'horizon à plusieurs mains de l'amour des livres.


Présence du livre.
Détail d'un livre d'heures à l'usage de Rouen, Paris, Gilles Hardouyn, 1510.
Collection privée.


Voici quelques sentences trouvées ça et là dans la vaste documentation numérique que tout un chacun curieux et un temps soit peu ouvert à ces choses du livres peut trouver.

Toutes ces sentences ont en commun cette locution affirmative : "J'aime les livres".

Commençons.

"J'aime les livres coquets, gracieux, bien imprimés, sur du papier bien blanc, avec une couverture fraîche et de la lumière entre les lignes. Ils me font l'effet d'une bonne et honnête figure, et à défaut d'une main à presser, je les salue de mon regard le plus amical et je me mets à les feuilleter le plus délicatement possible."

J. Lhescar, in Revue du monde catholique. 1863, tome V, p. 349.

"Je ne suis pas bibliomane ; j'aime les livres, mais sans passion, sans frénésie, sans fureur de collection ; j'aime les livres comme le commun des martyrs, et, cependant, il était un bouquin dans le monde dont la possession, ardemment convoitée, me donnait des insomnies. Je le cotais dans mon esprit à des prix effrayants pour ma bourse."


A propos d'un livre rare, inaccessible. in Le Langage des marins de Gabriel de La Landelle. Dentu, s.d. (XIXe).

"J'aime les livres, mais je ne veux pas devenir un savant, car qui sait beaucoup est entraîné à beaucoup travailler, et qui travaille beaucoup s'use vite, et je tiens à ne pas être enterré de sitôt."

Fischart in Bulletin du Bibliophile, Téchener, 1900. p. 514.

"Je vous avoue donc, chers lecteurs, que j'aime les livres, les bons vieux livres surtout : De l'ennui, près de vous, j'ignore l'amertume, Vous qui parlez si bien, livres silencieux ; Le parchemin jauni qui vous sert de costume, Mieux que le maroquin vous revêt à mea yeux. Et je pourrais justifier plus sérieusement cette préférence, en me permettant de dire qu'aujourd'hui on ne compose plus les livres, on les manufacture..."

in Lyon médical, Variétés, Causeries du mois, 1877, p. 61.


"Je lis ou du moins je feuillette la plupart des volumes qui passent par mes mains, car j'aime les livres, ce sont mes enfans. Les bons auteurs ont également mes sympathies; quant aux mauvais, je ne m'en soucie guère : ils nous font plus de tort que de bien, car nous sommes obligés de promener leurs livres d'un endroit à l'autre pendant des mois."


Alphonse Esquiros, in Revue des deux Mondes, p. 77.

J'en garde un peu pour les prochaines fois, l'amour des livres semble un puits sans fond.

Evidemment, je vous encourage viviement à laisser en commentaire votre sentence personnelle (ou celle de votre auteur préféré) qui contient ces mots "J'aime les livres". Merci d'avance.

Bon dimanche,
Bertrand

1 commentaire:

rui a dit…

J’aime les livres, parce qu’ils sont les “seuls” amis qui nous offrent toujours quelque chose sans nous demander rien en contrepartie.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...