jeudi 28 avril 2011

Grand Palais 2011 : Nos amis les bibliophiles, nos amis les libraires ou une brève histoire de la bibliophilie contemporaine.



Je suis presque sur le départ ! Je veux dire que dès demain, 11 h (on est à Paris ... les parisiens se lèvent tard c'est bien connu !), les portes du Grand Palais s'ouvriront pour les visiteurs-amateurs du livre rare. C'est LE moment de l'année que chaque bibliophile attend avec une impatience qui frise à l'hystérie (dans les familles ont en parle même à table... c'est dire...). Bref, trois jours de folie livresque, de bouquinisme aigu et fiesta bibliopégistiques.

Le Bibliomane moderne va donc durant trois jours rester pour ainsi dire, mort sur les ondes. Il faudra faire avec.

Mais je ne pouvais décemment pas vous laisser à la diète trois jours sans vous donner une petite pâture. Voici donc de quoi brouter serein à défaut de ne pouvoir bronzer idiot (le soleil étant visiblement parti chez le voisin d'à côté).

Attention, ce que je vais vous laisser entre les dents comme un brin d'herbe réfractaire, c'est une réflexion tout ce qu'il y a de plus personnelle, qui n'engage que moi, mais que j'avais envie de partager, comme à peu près tout ce que je publie ici.

A l'heure où nous sommes, le paysage bibliophilique est polymorphe. Salles des ventes, librairies, internet avec des sites d'achat et vente, des blogs divers et variés (le Blog du Bibliophile, le Blog du Bibliomane, des blogs de libraires comme celui de Pierre de Tarascon, le Blog de Jean-Marc, Bibliothèque Dauphinoise, le Blog d'un bibliophile portugais, notre ami Rui, le Bibliofil de la librairie des Colporteurs, le Blog de notre ami Normand Trudel, Livres rares et perles rares, Bibliomab de notre ami bibliothécaire Léo, et j'en oublie beaucoup d'autres. Il y a bien sur également les salons, les foires diverses et variées qui permettent à l'amateur de rencontrer, et le livre, et celui qui lui vend. Alors me direz-vous, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, et je vous répondrai oui, avec un bémol tout de même, le voici, sous forme de question ouverte mise en équation à deux inconnues :

Quelle est, selon vous, la légitimité des nouveaux média tels que les blogs de bibliophiles (le blog du bibliophile et le blog du bibliomane pour ne citer que les deux plus importants en terme de fréquentation), aux yeux, et des bibliophiles, et des libraires ?

Peut-on se satisfaire d'un silence radio presque total et unanime de la part des acteurs principaux du marché (les libraires du SLAM et donc les libraires exposants au Grand Palais à Paris) à propos de ces blogs, qui, qu'on le veuille où non, sont devenus eux aussi, des acteurs incontournables de la "bibliophilie moderne" ?

N'allez pas vous imaginer que votre serviteur est en mal de reconnaissance, ce n'est rien de tout cela. Non, c'est plutôt que cela me gêne de penser qu'il pourrait exister deux bibliophiles distinctes, côte à côte, qui ne se côtoieraient que finalement très peu ou pas du tout, pour des raisons que je ne m'explique pas bien.

Alors voilà, je vous laisse me donner votre avis là-dessus, nous dire ce que vous pensez de tout ça. En tout franchise, en toute simplicité. Je reste étonné que si peu de libraires au final interviennent ici alors que la plupart du temps, tribune leur est donnée pour diffuser la culture bibliophilique au plus grand nombre.

A votre avis ?

Bonne fin de semaine,
Bertrand Bibliomane moderne

16 commentaires:

Textor a dit…

La légitimité des nouveaux média est grande, à mon avis (que je partage), car ce sont des lieux d’expression où s’exerce le pluralisme démocratique, et où se côtoient différentes catégorie de personnes qui ont en point commun le livre : Bibliophiles, libraires, libraires-bibliophiles, marchands de livres, bouquinistes, experts, relieurs (et même une relieure), bibliothécaires, historiens du livre, etc … à l’inverse des corporations, tel le SLAM, qui ne regroupe qu’une seule chapelle et sont nécessairement contrainte par leurs statuts.

Textor

Gonzalo a dit…

Les grandes librairies, par définition élitistes (c'est un mal nécessaire - je ne critique pas), voient d'un mauvais oeil ce monde "virtuel" où aucune hiérarchie (de fortune ou de compétence) n'apparait immédiatement.

Gonzalo a dit…

PS/ Tiens, au fait, je sors du Grand Palais. J'y ai vu Hugues et le Textor, dont j'ai fais la connaissance.

PS2/ Bertrand, de 9h à 11h, en atte'ndant l'ouverture des portes, tu peux toujours pêcher à la mouche dans la seine toute proche...

Bertrand a dit…

La pluralité et la diversité des blogs montre bien que les bibliophiles (peu nombreux cependant) sont là. La plupart des personnes se contentent de lire et d'engranger sans intervenir dans les commentaires, c'est comme ça. Pourquoi aussi peu de libraires (ou de bibliothécaires) sur internet ? : soit les personnes ne partagent pas la vision des articles, soit ce qui est dit ne les intéresse pas, soit ils adorent mais n'interviennent pas, soit ils ont du mal avec internet ou tout simplement n'en ont pas le temps !
Car écrire pour un blog (ou autre chose) cela demande du temps, beaucoup de temps. Je pense aussi que beaucoup de libraires d'ancien ne sont pas familiarisés avec internet et préfèrent garder une clientèle fidèle qui reçoit un catalogue papier. Je connais plusieurs libraires qui ne proposent rien ou si peu sur des sites comme livres Rares alors qu'ils ont un catalogue papier. Et ce n'est pas seulement par méconnaissance du médium.

Amusez-vous bien au Grand Palais
Bien à vous
Léo

Bertrand a dit…

Bizarre Léo !
Je n'arrive pas à publier non plus votre commentaire en anonyme...
A suivre...
J'ai signé de votre nom comme vous me l'avez demandé...
Les lecteurs comprendront..
Gonzalo je crois que vous avez mis le doigt dessus : "ce monde "virtuel" où aucune hiérarchie (de fortune ou de compétence) n'apparait immédiatement."

B.

Pierre a dit…

Je ne cherche pas de reconnaissance mais un peu moins d'indifférence de la part de mes confrères me ferait quelquefois plaisir ;-)) J'ose l'avouer.

Je suis néanmoins mal placé pour espérer un mot de soutien puisque personne ne m'a jamais rien demandé. Je crois que les blogues que nous animons font beaucoup plus pour la bibliophilie débutante que tous les libraires réunis du SLAM. Par contre, ces derniers sont plus compétents pour répondre aux attentes des bibliophiles confirmés.

Je ne parle qu'en mon nom propre mais je crois rendre le livre ancien abordable d'un point de vue intellectuel et financier. Certains de mes lecteurs n'auraient jamais osé sonner à la sonnette de chez Jammes par le passé. Ils pourraient le faire aujourd'hui. Ils le feront peut-être demain. Je ne l'ai jamais fait…

Nous pouvons nous flatter, par contre, d'une fréquentation supérieure à nos confrères émérites. Je connais peu de boutiquiers qui puissent afficher à leur compteur-client près de 500 clics par jour… Bon ! Le taux de transformation est très faible, il faut le reconnaître, et il est même nul par définition chez Hugues qui ne vend pas, pour l'instant, de livres…

Nous sommes donc, et Bertrand a raison de le mentionner, des acteurs de la bibliophilie moderne. Si nous ne sommes pas des partenaires des institutionnels en place, il faut aussi reconnaître que nous ne faisons rien pour nous faire reconnaître non plus ! Je ne suis pas syndiqué, je n'ai pas encore demandé à l'être et je trouve que le ticket d'entrée est encore un peu élevé pour moi. Bertrand n'aime pas les syndicats, Hugues et Léo ne sont pas libraire…

Mais nous pourrions peut-être amener des idées, notre réseau est soudé et nous sommes dynamiques… On devait se syndiquer ;-)) Pierre

Textor a dit…

Bertrand, accourez vite, le cru 2011 tient ses promesses, beaucoup de belles choses à des prix sensiblement identiques à ceux de l’année dernière. Je pense que vous apprécierez le stand sur les livres politiquement incorrects.
J’ai flashé sur les poèmes de Marguerite de Bretagne, manuscrit en partie autographe (flashé seulement !) . Et pendant que je testais les petits fours de chez Thomas Scheler, Lauverjat achetait à tour de bras. (Thomas scheler présente une belle sélection d’ouvrages et un beau catalogue) . Au cas où, la banque du Saint Esprit se tient prête à financer vos achats, stand P12. J’ai croisé tous les membres du futur syndicat de la blogosphère: Hugues, Bernard,Gonzalo,l’ami Eric et Bergamote, Frederick et bien d’autres. … notamment Alice du Perchoir. (vous comprendrez ! )
Textor

Bertrand a dit…

Merci pour ce fast report à chaud Textor ! Ah Alice ! Oh Alice ! Je m'égare...

Mon réveil a été cloué sur 5h30. J'ai vérifié les niveaux d'huile et de lave-glace de mon Picasso 1.6L (eh oui... voiture de pauvre je sais...), j'ai dévalisé cet après-midi la biscuiterie locale pour faire plaisir à mon hôte du WE, j'emmène avec moi Morgand-Fatout et quelques autres outils utiles au bibliophile en voyage...

Bref, si avec ça je ne dépense pas en 10 minutes nos futures vacances d'été, je ne m'y connais pas.

A bientôt et merci de ne pas avoir tout acheté Textor !

B.

Textor a dit…

Ne vous inquiétez pas, je n'ai rien acheté ! ... mais je crois que je vais être obligé de revenir demain car j'ai vu un petit quelque chose ...

Lauverjat a dit…

À tour de bras, c'est beaucoup dire; un petit maroquin doublé sur japon, juste pour autoriser Bergamote à médire et un autre petit livre d'intérêt très local au moment de la fermeture juste pour dire : "encore un que Textor et Bertrand n'auront pas!". Madame Lauverjat était là et le budget est resté serré. Bon je vais rêver aux livres du XVIe que feuilletait Textor chez Sokol puis aux livres enluminés de Heribert Tenschert et de Jörn Günther, aux aldes de Philobiblion, aux maroquins de Sourget et Chamonal... La nuit sera longue... Bonne visite Bertrand.

Lauverjat

Anonyme a dit…

Bof,
Les deux bibliophilies se rejoindrons lorsque les bibliophiles online de 40 ans auront à leur tour 70 ans ;-)
Mais ce jour les modernes seront à leur tour les anciens
Yohann d'ebibliophilie.com

Olivier a dit…

C'est un scandale, il faut lire un blog américain pour avoir des nouvelles du salon : http://luxmentis.com/blog/?p=1962
http://luxmentis.com/blog/?p=1949

Bon, on sait surtout ce qu'il a mangé mais quand même... (un Tiramisu au Nutella... quand l'Allemagne rejoint l'Italie en France...)!

Les américains ont certes inventé la bombe atomique (avec des savants allemands), Internet (avec des savants suisses et français). Mais tout de même...
On ne sait même pas ce que vous avez mangé...
Et après on s'étonne...

Bonne soirée,
Olivier

Textor a dit…

Votre demande est légitime, Olivier ! Nous parlons trop de livres et pas assez de ce que mangent les bibliophiles pendant le Salon.
Alors, pour moi, à midi, ce fut un sandwich jambon-fromage sous la verrière, dans une baguette de pain comme seules les boulangeries de l’avenue Franklin Roosevelt savent en produire. Je n’ai pas pu m’offrir de dessert au Nutella car je venais de m’acheter un livre et les finances étaient au plus bas.

Bertrand a dévoré une salade du chef, pour se remettre de son acquisition (je ne vous en dis pas plus …) et Xavier a pris le menu complet. Ce soir, j’ai regagné ma campagne mais j’ouï-dire qu’il y avait une garden-party dans les jardins des Champs Elysées.

Tiens, je me demande ce qu'aurait mangé Octave Uzanne à notre place ...?
Textor

SVV au travail a dit…

J'ai mon invitation, j'ai ma journée de libre et franchement, vu mes finances, je pense que je vais rester chez moi....

Ou alors juste y passer pour voir la bibliothèque Doucet, au moins je ne serais pas tentée.

Daniel a dit…

Le manque de temps est surement un des premiers facteur à la non participation à un blog, le deuxième pourrait être la peur du "pan sur le bec", il faut mieux tourner sept fois son commentaire dans sa bouche avant de publier, les bibliophiles ne sont pas forcément de tendres jouteurs, et la lance bien dans le plastron, une glissade et chute dans l'eau est bien vite arrivée.En tous cas je suis vraiment admiratif du temps que vous passez, Bertrand, Hugues et les autres à gérer et rédiger dans vos blogs, j'en suis bien incapable, je vais finir par croire que je suis un buzugen du clavier et de la rédaction...merci pour votre travail
Daniel B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Une pensée pour notre sainte patronne aujourd'hui : Sainte Wiborade.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...