vendredi 22 avril 2011

Bouquinistes et bouquineurs : Paris, Le Pont des Arts, scènes de rue du dimanche 14 juin 1914.


Je viens de faire une petite acquisition sympathique. Une vue stéréoscopique datée du dimanche 14 juin 1914 sur plaque de verre. Vue située à l'angle du Pont des Arts, visiblement rive gauche.

Cette jolie photographie sur plaque de verre est malheureusement endommagée de chaque côté (traces d'humidité et grattages - ces plaques sont très fragiles). Vous pourrez voir ci-dessous la plaque originale (dimensions : 13 x 6 cm pour les deux vues cote à cote) ainsi qu'une vue monoscopique rétablie grâce à un logiciel de traitement d'image (puisque j'avais la chance d'avoir deux images toutes deux endommagées en des endroits opposés).



Vue originale stéréoscopique sur plaque de verre, datée et située.
Dimanche 14 juin 1914, Le Pont des Arts.




Photo-montage, vue rétablie.

Juin 1914. Octave Uzanne a 63 ans. Peut-être trainait-il encore ses mocassins sur ce bout de quai, non loin de son adresse du quai Voltaire, son ancienne adresse. Si vous lisez attentivement le Bibliomane moderne vous verrez que le 16 octobre 1915 il signe un courrier depuis le "62 Bd de Versailles à St-Cloud".


Voilà, une petite bluette bibliophilique de plus. Je pense vraiment que pour être complet un bibliophile se doit de ne rien négliger, ni photographies anciennes, ni gravures, ni objets, ni affiches, etc., bref, collecter tout ce qui a à voir de près ou de moins près à notre passion du livre.

Bonne soirée,

Bertrand Bibliomane moderne

6 commentaires:

sandrine a dit…

Pas un commentaire pour cette bluette! Je remarque que le logiciel de récupération fait des merveilles.
C'est assez touchant de voir ces gens qu'on ne connait pas se promener vers quelques bonnes affaires. Du moins, l'imagine-t-on.
1914... début d'une période funeste.
Y aurait-il encore un match de foutchebale pour que le net se trouve déserter de la sorte?
S.

Textor a dit…

Oui, ces vue stéréoscopiques ont beaucoup de charme. Mieux que les photos ou les cartes postales, la vision 3D nous donne l’impression d’être sur les lieux et dans la scène….à condition d’avoir gardé la visionneuse en bois ! Un grand oncle amateur de photo prenait et développait ces vues lui-même, fin XIXème-tout début vingtième. Ce sont des vrais documents aujourd’hui : L’arrivée du Barnum à Chambéry, le Président Loubet dans sa calèche, les élections de 1903, les processions pour la fête de Marie, etc …

Bertrand a dit…

oui Textor, pour profiter pleinement du charme de ces vues stéréoscopiques, qu'elles soient d'ailleurs sur verre ou sur carton, il faut la visionneuse adéquate. Il se trouve que j'en ai une qui est de cette époque et je peux vous dire que voir des bouquineurs de 1914 en 3D devant soi... presque encore vivants... c'est émouvant ! D'autant qu'en l’occurrence il y a une bouquineuse ! si si regardez bien !

B.

sandrine a dit…

Savez vous qu'aujourd'hui, c'est la journée des libraires?
Non? Et bien je vous le dis, alors.
Bonnes Pâques! Bonne vente aux libraires. un livre en chocolat?
S.

Bertrand a dit…

Non, je ne savais pas, mais vous faites bien de nous le dire, du coup, je file à la pêche. On m'attend...

B.

Textor a dit…

Ce sont les couvercles des boites que l'on voit au pied du parapet?
Elles ont l'air différentes de celles d'aujourd'hui , le couvercle ne faisait pas auvent comme les boites modernes (que je croyais d'époque !)
En fait, c'est la lectrice que je cherchais sur la photo mais elle a du passer son chemin.
T

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...