dimanche 17 avril 2011

Petit compte-rendu post mortem d'une vente de livres (ALDE - jeudi 14 avril 2011)



Jeudi dernier, votre serviteur, Eric et l'ami Textor, étaient assis bien sagement au premier rang, sur des chaises inconfortables au possible, dans la salle Rossini qui sert de lieu de vente à la maison ALDE spécialisée dans la vente de livres et d'autographes, comme cela est indiqué sur le fronton du pupitre du commissaire priseur, Jérôme Delcamp.

Pour cette jolie vente, Jérôme Delcamp était assisté d'Eric Busser, libraire, expert de la première partie de la vente (n°1 à 151), et de M. Courvoisier pour les autres numéros. 447 lots en tout. Une première partie consacrée à la bibliothèque assez cohérente d'un amateur. Des livres du XIXe et du XXe ensuite.

La vente a été rondement menée à un rythme qui permettait à peine de noter quelques prénoms sur le haut de mon catalogue : Aurélie ... Diane ... Alice ... (les vrais amateurs comprendront). Bref, il fallait suivre, et ne pas se laisser distraire par une plume mal placée accrochée au mur, juste à droite (pas très loin d'Alice je crois ...). Le Textor était concentré comme un marbre italien. Eric attendait son tour... J'avais noté quelques numéros intéressants. Au final j'en eu deux. Textor en eut quelques uns (on ne s'étendra pas sur le sujet ... il y a des préemptions qui fâchent ...).

Au final. Une impression générale de vente honnête. Des prix proches de l'estimation basse ou quelquefois dans la fourchette indiquée par Eric Busser. Il faut lui en savoir gré. Il y a des libraires-experts qui expertisent vraiment. Quelques jolies surprises sans en être vraiment comme le Cyrano de 1654... il fallait s'en douter (5.200 euros sans les frais soit 6.240 euros TTC).

Mais je laisse la parole à Eric qui en bon comptable es SVV nous donne les chiffres :

Les frais étaient de 20% TTC
Le total de la vente avec frais fait 264 180 euros.
Estimation basse (total) = 225 000 euros
Estimation haute (total) = 285 000 euros
Total = 93% de l'estimation haute
Total = 117% de l'estimation basse.
Non vendus (ravalés) : 35 %
Livres vendus à moins de 2x l'estimation basse : 49%
Livres vendus entre 2x et 5x l'estimation basse : 14 %
Livres vendu plus de 5x l'estimation basse : 2%

Au final, je trouve que certes plus de 30% de "ravalés" c'est beaucoup, mais d'un autre coté les livres ne sont pas bradés. Pour le vendeur, l'argent total d'un vente correspond aux estimation (et il lui reste des livres) L'acheteur sait qu'il peut raisonnablement acheter , en gros à l'estimation ou à un peu plus. Il n'y a tromperie ni d'un coté, ni de l'autre. Pour le libraire, c'est une concurrence saine. Eric.

Merci Eric ! C'était bien l'impression que j'avais eu pendant la vente. Textor nous donnera certainement la sienne. Et ceux qui y ont assisté sans nous connaitre, aussi.



On est loin des expertises abracadabratesques de la vente Le Mouel d'il y a 15 jours ! Les livres n'étaient pas les mêmes certes, cependant, pour avoir acquis un beau volume en maroquin signé d'une édition rare du XVIIe s., je suis à peu près certain que le même volume à la vente Le Mouel aurait fait 3x le prix de cette vente. Alors... publicité... effet "beaux livres" ... effet "chance" ??

Si vous avez assisté à cette vente, ou que vous avez un avis, il nous intéresse tous.

Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

13 commentaires:

Textor a dit…

Une petite vente sympathique où les enchères ne montaient guère. Beaucoup de lots sont repartis chez le vendeur, à mon avis.
Pour la concentration, Bertrand, il faut s’exercer longuement chez soi. Vous auriez dû acheter la photo de Leda et le Cygne pour vous entrainer ! (Je précise pour ceux qui n’ont pas pu assister à la vente que certains y voient une figure mythologique et d’autres, plus simplement, une jolie paire de fesses caressée par une plume.)
Ce qui m’amuse c’est que, dans un siècle, le Biblioxtor Peremptorion, un amateur de catalogues de ventes du siècle passé, va chercher longtemps qui étaient Alice ou Aurélie …
Textor

Bertrand a dit…

oui mais nous on sait... (sourire)

B.

Anonyme a dit…

Bertrand, Comme tu as fait remarquer c'était une belle vente mais pas une vente extraordinaire, ceci expliquant cela.
Vincent P.

Bertrand a dit…

faudrait rien exagérer... je viens de recevoir le catalogue de la prochaine vente TAJAN expertisée par le même... on verra bien ce qu'il en est pour cette vente.

Je vais suivre l'affaire des estimations de près. C'est un sujet intéressant.

B.

Anonyme a dit…

Vous êtes tout de même incroyable ! Une vente « sympathique » c'est, à vous lire, une vente où les enchères ne montent guère et où beaucoup de lots repartent chez le vendeur !

A contrario, dès qu'une vente est un succès et que les ouvrages tombent entre d'autres mains que les vôtres, c'est la curée bloguesque.

C'est drôle. Pas de très bonne foi mais drôle.

Textor a dit…

Cher Anonyme, j'ai utilisé le terme "sympathique" pour l'ambiance, car j'assistais à cette vente avec les amis Bertrand et Eric qui font leur métier avec bonne humeur...
Quand on est en position acheteur, c'est à dire bibliophile ou libraire, une enchère qui fait l'estimation ou moins est plutôt une bonne vente. Evidemment, si vous etes en position vendeur, ou commissaire-priseur cette journée était exécrable !!

Je ne sais pas comment Eric a compté les 35% de ravalés, je pense que ce pourcentage était plus élévé

Textor

Anonyme a dit…

Si c'était si peu cher pourquoi n'avoir acheté que 2 lots Bertrand??

Anonyme a dit…

Mon message s'étant je ne sais pourquoi coupé je reprends:

Des petites enchères.
De beaux livres donc à pas cher.
Donc pourquoi simplement 1 ou 2 livres achetés?
ça me semble étrange non?
Vincent P.

Bertrand a dit…

Tu fais le naïf ou quoi là Vincent ? T'as pas de banquier toi visiblement. Moi si. (sourire)

B.

Bertrand a dit…

Concernant les ravalés, je suis certain qu'Eric a fait le compte juste des "Pas d'adjudication", soit 35%, ce qui fait tout de même plus d'1 livre sur 3 qui n'est finalement pas vendu.

B.

Anonyme a dit…

Juste un petit ajout, il peut arriver, dans ces ventes, que des livres soient adjugés fictivement... histoire de "casser" une longue suite de ravalés et d'essayer de dynamiser la salle! Donc méfiance pour le compte des ravalés, j'attendrais avec intérêt la publication des résultats pour comparer. Ceci étant dit sans aucunement remettre en cause le décompte fait, simplement, ce sont des malins...

Eric a dit…

Je ne suis pas chez moi, mais pour calculer les ravalés, j'ai fait rapport du nombre total de livres non vendu par le total des lots.(ceux que cela amusent peuvent aller vérifier sur le site de alde).
Concernant les estimations, je pense que les estimations étaient plus élevées que ce qui peut se pratiquer par ailleurs. Ce qui explique que les prix de vente soient proche des estimations.
Eric

Julien Mannoni livres anciens a dit…

Comme je le disais à Bertrand sur un site à la mode, il y avait quand même au moins le lot n° 372, avec un Marcel Duchamp signé, qui était délibérément sous estimé. Estimé 200 / 300 euros, adjugé 2200 euros, soit plus de 10 fois l'estimation basse. Je suis venu rien que pour lui et suis reparti avec d'autres choses, comme quoi cette pratique est efficace !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...