mercredi 6 janvier 2010

Tampon ex libris non identifié... A. L. n°...


Petite recherche en cours...

Qui saura retrouver A.L. derrière ces deux lettres ? Ex libris présent sur un bel exemplaire en reliure du XVIIIe siècle, maroquin rouge décoré. Mention "Très rare" au crayon d'une écriture qui rappelle le XIXe siècle.


A suivre...

Ce petit billet recherche-partage n'est qu'un intermède, le Textor va ce soir encore vous faire voyager en pays de XVIe siècle...

Bonne journée,
Bertrand

9 commentaires:

Bertrand a dit…

Une idée qui me vient, comme ça, étant donné l'époque du tampon et les initiales : Adolphe Labitte (libraire de son état) ??

A voir.

B.

Christian Soulignac a dit…

La réponse est simple. Il s'agit évidemment d'Arsène Lupin qui marquait ainsi les ouvrages qui entraient plus ou moins légalement dans la bibliothèque de son domicile secret d'Étretat.
Il est toutefois étonnant de trouver de tels ouvrages en circulation car, quand ce domicile fut abandonné dans les circonstances que l'on sait, l'ensemble des ouvrages constituant le fonds de cette prestigieuse bibliothèque fut versé à la réserve précieuse de Bibliothèque nationale (pas encore de France à l'époque). Donc, la vraie question qui se pose au sujet de cet ouvrage n'est pas son appartenance passée, mais bien comment il a pu quitter son dernier et national domicile connu. Fut-il emprunté par un quelconque académicien français et non rendu? Fut-il dérobé? Je laisse à des interlocuteurs plus savants que moi, ou à l'esprit plus policier que le mien, le soin de résoudre cette dernière énigme.
Au sujet de la bibliothèque de l'Aiguille, on consultera avec profit : Isidore Bautrelet, Catalogue raisonné de la bibliothèque A. L. d'Étretat, Paris, Honoré Champion, 1912.

Textor a dit…

Un gentleman cambrioleur qui se fait dérober un livre , cela me plait !!

T

Bertrand a dit…

J'avais aussi pensé à Blake et Mortimer mais les initiales ne collent pas...

Non, plus sérieusement, pas d'idée ?

Martin ?

B.

martin a dit…

Connais pas, désolé.
(Et rien trouvé.)

martin a dit…

"Cachet ex-libris au chiffre A.L. non identifie."

Sebastien a dit…

Chers bibliophiles, je possède un ex-libris que j'aimerais bien soumettre à votre analyse éclairée. Il comporte les devises bien connues "vulnerant omnes ultima necat" "du mur l'ombre vaut temps", est daté de 1920, j'ai cherché en vain à l'identifier, peut-être savez-vous quelque chose à son sujet, merci

Bertrand a dit…

Cher Sébastien,
il vous suffit de m'envoyer à bertrand.bibliomane@gmail.com une photographie de votre ex libris ainsi que quelques éléments du contexte dans lequel il se trouve et je publierai votre demande,

encore merci de nous lire et à très bientôt,

B.

Anonyme a dit…

l'imprimeur Albert Lainé ? (voir wikipédia)
Je possède 2 ouvrages avec l'ex-libris gravé A.L (certifié de Lainé) ; mais je n'ai jamais vu ce tampon.
xavier

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...