jeudi 21 janvier 2010

Eugène-Alain Séguy (1890-1985), un décorateur de reliures méconnu.


Le 5 janvier dernier je vous présentais deux beaux volumes grand in-4 ornés chacun d'un cuir incisé, repoussé, pyrogravé et peint. Ces cuirs incisés se trouvaient incrustés dans le premier plat de volumes dont le corps d'ouvrage et la dorure avaient été réalisés par l'excellent relieur Emile Carayon, au tout début du siècle. Je m'interrogeais alors sur l'identité de l'artiste qui avait bien pu réaliser ces cuirs incisés et qui avait laissé sa signature-monogramme EAS au bas de chacun. Jusqu'à hier après-midi je n'avais aucune idée de la réponse. C'est encore une fois le hasard des lectures de catalogues de vente de livres qui m'a fourni la solution à cette énigme.

Je parcourais hier le catalogue de la vente des livres de la bibliothèque de Jean Bloch, 70 livres choisis, du jeudi 10 décembre 2009, à Paris, chez Pierre Bergé et associés (catalogue que vous pouvez télécharger ICI). Mon regard fut arrêté net sur la photographie qui illustre le n°13. Je reconnais, en tout petit mais bien visible, le monogramme EAS en lettres Art Nouveau entrelacées, dont je vous avais fourni une photographie le mois dernier d'après mon exemplaire.


Signature-monogramme EAS (pour Eugène-Alain Séguy),
estampée à froid au bas des cuirs décorés.


Il ne me restait plus qu'à lire attentivement la notice consacrée à cet ouvrage dans ce catalogue fort bien illustré et dont les exemplaires sont bien décrits. Il est écrit :




"BERTRAND (L. J. Napoléon, dit ALOYSIUS). Gaspard de la nuit. Paris, Vollard, 1904, in-4°, plats recouverts d'un décor en cuir teinté, oxydé, pyrogravé et sculpté à motifs de branchage et de grenade éclatée, avec têtes de nacre en relief, dos muet à nerfs, bordure intérieure de même peau, doublure formée de deux aquarelles originales signées (EAS) Séguy, couverture et dos, tête dorée, boît à rabat (E.-A. Séguy). 213 illustrations par Armand Séguin (1869-1903), gravées sur bois par les frères Beltrand. Un des 230 exemplaires sur vélin à la forme fabriqué spécialement pour cette édition, par Van Gelder. Légères rousseurs éparses.

L'une des rares reliures d'Eugène-Alain Séguy (1890-1985). Connu pour ses travaux sur les arts graphiques, il publia entre 1910 et 1930 trente albums de modèles de décors d'esprit Art déco. En revanche, nous savons très peu de choses sur son activité de décorateur de reliures. On sait qu'il travailla pour quelques grands mécènes : Hirsch, Renevey, Sainsère, ... Comme son homologue nancéen Prouvé, il est fort probable que Séguy confiait le corps de l'ouvrage à des praticiens de renom, notamment Durvand et Albinhac, et ne s'occupait que du décor. Les reliures que nous avons localisées recouvrent des ouvrages publiés entre 1902 et 1910 par Pelletan, Vollard, les Cent Bibliophiles (A Rebours illustré par Lepère), Pellet, ... On les retrouve aujourd'hui dans les plus grandes collections aussi bien publiques que privées : la Bibliothèque nationale en acquit une en 1976 lors de la vente de Melle Dousse, la fondation Gulbenkian en possède également une, et quelques collectionneurs avisés en ont récemment enrichi leurs rayons.

Crauzat, I, p. 113 ; Musée Calouste Gulbenkian, le Livre-Objet d'art, 1997, p. 102 ; Cl. Guérin, Bibliothèque de Melle Dousse, 1976, n°43 ; Pierre Berès, Importants livres illustrés et oeuvres originales d'artistes..., 1978, n°21 (A Rebours), n°29 et n°43 ; Marcilhac, Succession Nourhan Manoukian, 1993, n°9 (A Rebours).

Estimation 12.000 / 18.000 euros (Résultat 17.000 euros)."

On en sait désormais bien plus sur ce décorateur qui signe ses cuirs des lettres EAS, Eugène-Alain Séguy donc !



Je tourne encore quelques pages du catalogue de la vente Bloch, et belle suprise, le n°15 est également une reliure décorée par Eugène-Alain Séguy (sur Dante Alighieri. Vita Nova. Paris, Le Livre contemporain, 1907, in-4. Illustrations de Maurice Denis gravées sur bois par Jacques Camille et Georges Beltrand. Tirage à 130 ex.). Il est dit de cette autre reliure décorée par Séguy :

"Intéressante reliure aux couleurs pastel de Séguy, peut-être une commande de Sainsère, qui lui demanda probablement de lui relier aussi son exemplaire d'A Rebours illustré par Lepère, réapparu en 1993 dans la vente de la collection Manoukian." Provient du fonds Berès. Estimation 18.000 / 22.000 euros (Résultat : 18.000 euros).

Voici donc une énigme résolue. On aimerait évidemment en savoir plus. On sait cependant désormais que Eugène-Alain Séguy a travaillé pour ou en collaboration avec le relieur Emile Carayon dans les premières années du XXe siècle. Les cuirs qui ornent les reliures que je vous avais présentées et que je vous présente à nouveau ci-dessous.



Deux cuirs incisés, sculptés, pyrogravés, teintés et peints par Eugène-Alain Séguy (1890-1985),
incrustés dans les premiers plats de la Dame de Monsoreau d'Alexandre Dumas (éd. Calmann-Levy, 1903, 1/100 ex. sur papier de Chine avec suite), sur un corps d'ouvrage réalisé par le relieur Émile Carayon.




Ce type de décor n'avait pas fait l'unanimité, loin de là. C'est en fait assez rassurant, on pourrait même dire réjouissant, prouvant par là que de belles découvertes restent encore à faire d'ouvrages négligés ou rejetés d'une majorité d'amateurs. A croire que seules les femmes sont sensibles à ce genre de choses...

On voit bien qu'en pays de Bibliophilie la curiosité donne réponse à tout, ou presque...

Bonne journée,
Bertrand

Note : Emile Carayon meurt le 26 janvier 1909. En 1909 Eugène-Alain Séguy était âgé de 19 ans seulement. Si la reliure, qui est signée Émile Carayon, a été exécutée par lui, ce serait donc là un travail de jeunesse et sans doute un de ses tout premiers exercices de décoration de reliures par Eugène-Alain Séguy. Ce qui est étonnant c'est qu'à peine âgé de 19 ans, Eugène-Alain Séguy signait déjà ses compositions sur cuir de son monogramme EAS. De ce qu'on a pu lire plus haut il semble évident que le jeune Eugène-Alain Séguy n'a pas poursuivi longtemps son activité de décoration de reliures d'art, et ce pour ce consacrer aux autres arts décoratifs (décor de tissus notamment). On ignore encore beaucoup trop de choses sur la vie de cet artiste pour pouvoir aller plus loin pour le moment. Il reste sans doute tant de choses à découvrir !

14 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Je n'aime toujours pas.

Textor a dit…

Bravo ! belle enquête servie par un peu de chance.
On comprend mieux maintenant pourquoi EASeguy, déçu par le résultat de ses boites de chocolats, a décidé d'abandonner le métier.
... :(

Bertrand a dit…

Textor, je vous en prie, replongez-nous dans les délices du XVIe siècle avec vos belles histoires, je vois bien que le XXe siècle et le Bibliomane moderne ne font pas bon ménage !

Les marchands de boîtes en chocolat de EASéguy ne s'en réjouissent pas !!

B.

Eric a dit…

Surtout pas ! (enfin si, mais que cela n'empêche pas Bertrand de nous faire découvrir d'autres horizons).


Eric qui vient de retouver internet après une semaine de coupure. Le cauchemard. Comment faisait-on auparavant ?

Bernard a dit…

Qu'est ce que je regrette d'avoir parlé de chocolat!!!
Amicalement quand même.
Bernard

Bertrand a dit…

Ne t'inquiètes pas Eric, tout mon plaisir étant dans la découverte et le partage, cela ne risque pas d'arriver demain que j'arrête de vous faire découvrir des horizons lointains.

B.

Textor a dit…

Textor présente ses excuses les plus enjouées aux vendeurs de boite de chocolats et fait ses meilleurs efforts pour leur faire part de ses impressions mais il est vrai que je dois avoir encore beaucoup de choses à apprendre pour aprécier ces parures modernes.

Il faut dire que vous choisissez des sujets polémiques comme dirait gainsbar! :)

T

Anonyme a dit…

Bonjour à tous.
Il ne faut jamais faire confiance aux "experts" qui rédigent les catalogues! Emile-Allain Séguy (1877-1951) est un auteur d'albums de motifs décoratifs publiés dans les années 1920/30. Ce n'est pas le même que [son cousin (?)] Eugène-Alain Séguy (1890-1985), qui fut professeur d'Entomologie au Muséum national d'Histoire naturelle et auteur de nombreux ouvrages sur les mouches et moustiques, les puces, etc. C'est toutefois ce dernier, aquarelliste de talent, dont on a republié en Suisse les planches de mouches qu'il réalisa dans les années 1950, qui est l'auteur d'un "Code universel des couleurs", et non pas le premier. Quant au relieur, j'avoue mon ignorance... au moins égale à celle de l' "expert" que vous citez...
Amitiés,
Yves

Textor a dit…

Il est plus plausible que ce soit Emile qui réalisât ces reliures, compte tenu de la date Pour en être sur, il faudrait voir le style de ses albums

Bertrand a dit…

Bon alors là ! Si l'on ne peut plus faire confiance à un expert qui vous met sous le nez un livre estimé à plus de 15.000 euros !! Pas étonnant qu'en voyant ce qu'on voit on fait bien de penser ce qu'on pense...

Blague à part j'ai un article complémentaire à vous soumettre dans la journée et qui poursuivra sur le brave Séguy décorateur-relieur.

A suivre donc.

B.

Bergamote a dit…

"La vie c'est comme une boîte de chocolats... on ne sait jamais sur quoi on va tomber". Sur de très belle reliures, parfois. Mon enquête n'avait pas abouti, tu as fait mieux que moi :)

A la lecture de ce billet, Eric n'a pas pu s'empêcher de me dire "j'aurais dû m'en douter : sachant que tu aimais ce type de reliures, c'était sûr qu'elles devaient coûter cher... !".

Bergamote, fan de Paul-Emile Colin.

Bergamote a dit…

oups ! "belleS"

Aurélie a dit…

Bonjour,
j'arrive un peu tard sur le sujet..
Cependant, j'ai , en parcourant une librairie d'occasion acquis 4 livres datant de 1913 (ed Pierre Lafitte). Les livres font partis de la collection "les grands musées du monde illustré en couleurs" Le Louvre tome I et tome II - Les Offices tome I et tome II. En bas de la reliure (bien abimée) il y a les initiale EA Séguy. Après avoir lu vos commentaire, j'en déduis qu'il s'agirait d'Emile Allain Séguy...
En savez vous plus ?

Bertrand a dit…

C'est intéressant Aurélie ! Pourriez-vous m'envoyer des photos de vos reliures à bertrand.bibliomane@gmail.com

Merci d'avance,

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...