mercredi 20 janvier 2010

Une reliure psychédélique avant l'heure...




Optic' Art Binding


Le Bibliomane moderme ne recule décidément devant rien pour vous offrir du sensationnel, de l'exceptionnel, du merveilleux ! Dans le cas présent, il va falloir prendre un vrai recul (au sens propre comme au sens figuré) pour apprécier à sa juste valeur cette reliure "psyché".

Le terme psychédélique est un néologisme issu du grec (de 'Psyche', âme et de 'delos', visible, clair ) qui signifie "révélateur de l'âme". Il est, me semble-t-il, justifié dans le cas présent.

La reliure que je vous présente aujoursd'hui est un bradel pleine toile imprimée marron et blanc, toile entièrement décorée d'un jeu de perspectives géométriques façon Vazarely (Victor Vasarely, de son vrai nom Vásárhelyi Győző (9 avril 1908 - 15 mars 1997) est un plasticien, reconnu comme étant le père de l'art optique ou Op art.).

Nous sommes ici en plein Optic' Art Binding !!

A vrai dire c'est bien la première fois que je vois une reliure de la sorte. C'est assez douloureux pour les yeux, il faut le dire... Mais c'est original.

Ce qui est amusant, c'est que le premier terme qui m'est venu à l'esprit pour qualifier cette reliure étrange, est celui de "psychédélique", qui signifie donc "Révélateur de l'âme", or, elle recouvre l'édition originale L'âme nue par Haraucourt (Paris, Charpentier, 1885, 1/30 sur papier de Hollande).

Sans doute un hasard de terme et de titre purement fortuit ??? Encore que...



Cette reliure me semble avoir été exécutée avant les années 1920-1930 si je me réfère au papier de garde (papier à la colle) et aux tranchefiles qui sont typiques des tranchefiles en tissu rayé des années 1890-1920. Peut-être cette reliure date-t-elle même des premières années du XXe siècle ?? Vazarely y est-il pour quelque inspiration ?

Je vous livre cela en mode brut. A vous de vous faire votre idée sur la question. Avez-vous déjà rencontré ce type de tissu utilisé dans la décoration de reliures ?

Bonne journée,
Bertrand

6 commentaires:

Pierre a dit…

Ok pour le motif de la couvrure .
Ok pour le papier coloré de la page de garde ( encore que...).

Mais l'association des deux !

J'imagine que la page de titre doit avoir une typographie classique qui ne va ni avec l'un, ni avec l'autre, ni avec les deux ?

Cela ne signifie pas que le livre est sans intérêt, au contraire. Mais les goûts et la mode ont changé et cela se voit. Pierre

Bertrand a dit…

J'aime bien vous montrer des bêtes curieuses, celle-ci en est un beau spécimen...

B.

Textor a dit…

Si la reliure est bien de l'époque que vous dites, ce n'est plus une couverture à carreaux, c'est une pièces de musée !!

Bertrand a dit…

Pour aider à dater la reliure, je vois que le papier de garde (3 feuillets de garde devant et 3 à la fin), contiennent en filigrane les lettres capitales séparées H D et Z. C'est un beau papier vélin aux bord irréguliers (vélin de cuve).

B.

Textor a dit…

Ma remarque tenait au fait que cette reliure fait penser à une inspiration Op art, qui la daterait plutôt des années 60. Si elle a été réalisée avant les années 20, elle est très novatrice, car je ne trouve pas qu'elle ressemble à ce qui se faisait à l'époque en matière de graphie géométrique ( type cubisme ou Sonia Delaunay, etc ...)

Bergamote a dit…

Elle est vraiment étrange, cette reliure, mais elle me plait :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...