mercredi 27 janvier 2010

Connaissance de la reliure par l'image. Un décor typique de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle (France).



Décor aux petits fers dorés, typique de la période 1690-1710.
Ici, 2 volumes in-12, basane fauve, édition lyonnaise de 1702.
Il est assez rare de voir des dorures aussi bien préservées (non encrassées, non frottés).
La reliure sort-elle d'un atelier de Paris ? Province ? Lyon ?


Bonne journée,
Bertrand

8 commentaires:

Bernard a dit…

Des reliures comme je les aime!! Je sais, je reste trop classique.

Textor a dit…

JOLISSIMO !!

Non restaurée ?

Vous me donnerez la marque de votre crème de beauté...

T

martin a dit…

La vie du Cardinal Jean-François Commendon, écrite en latin par Antoine Maria Gratiani et traduite par M. Fléchier, évêque de Nisme?

Bertrand a dit…

Incollable Martin !

Mais là n'était pas le sujet du billet. Le titre de l'ouvrage n'a ici en l'occurrence aucune importance. Sauf s'il s'avérait que le relieur soit identifié et lyonnais... mais j'en doute...

B.

martin a dit…

Très joli, effectivement. Y-aurait-il une relation entre contenu et état des reliures?

Bertrand a dit…

L'exemplaire provient d'une bibliothèque assez célèbre, consacrée aux éditions lyonnaises. Le texte n'est pas si inintéressant que tu veux bien le laisser croire. Une vie de Cardinal vaut bien quelque fois une vie de politique ou de littéraire, surtout à cette époque ou les abbés étaient en goguette et les ministres, tout comme aujourd'hui, pas très clairs...

B.

martin a dit…

Touché.
C'était qui, ce cardinal? Un autre billet?

Bertrand a dit…

Allez, puisque c'est toi je ferai un billet sur ce Cardinal de Commendon ou plutôt Commendone devrait-on écrire...

Un personnage passionnant.

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...