jeudi 15 avril 2010

Une photographie retrouvée d'Arthur Rimbaud. Quand la bibliophilie se nourrit des émotions.




Le Bibliomane moderne se fait l'écho du blog "Chez les libraires associés"(1) qui nous offre une belle surprise.

Voici ce qu'ils écrivent :

"On ne connaissait jusqu'à présent que huit photographies d'Arthur Rimbaud, dont quatre à l'âge adulte.


Le portrait que nous avons découvert a été pris à Aden, vers 1880, sur le perron du fameux Hôtel de l'Univers.

Selon M. Jean-Jacques Lefrère, auteur de la biographie de référence de Rimbaud, c'est "le seul où l'on distingue les traits qu'avait Rimbaud à l'âge adulte".

Pour en savoir plus : Le Figaro littéraire du 15 avril et L'Express du 15-21 avril.

Un article dans la revue Histoires littéraires, exceptionnellement visible en ligne (cliquer ici), et publié en tiré-à-part à 150 exemplaires numérotés.

Ce portrait figure en couverture du nouveau livre de Jean-Jacques Lefrère, Rimbaud, Correspondance posthume, qui sort simultanément chez Fayard.

La photographie est présentée au public pour la première fois au Salon International du Livre ancien, au Grand Palais, du 15 au 18 avril (www.salondulivreancien.fr)"

Source de ce billet : http://chezleslibrairesassocies.blogspot.com/ (consulté le 15 avril 2010).

Quelle découverte en effet ! On aimerait connaître en détails les conditions de la découverte de cette photographie. Il y a de quoi rêver. L'auriez-vous reconnu ? Moi je crois bien que je serais passé à côté mille fois sans le reconnaître.

Bonne journée,
Bertrand

(1) Alban Caussé et Jacques Desse, deux libraires parisiens, ont déniché cette photo il y a deux ans lors d'une brocante. La photo se trouvait au fond d'une caisse parmi d'autres clichés ayant appartenu à Jules Suel, commerçant d'Aden qui finança les ventes d'armes de Rimbaud. (Source France 3 Ile-de-France. Publié le 15/04/2010 | 12:38).

14 commentaires:

Textor a dit…

Géant !

Bertrand a dit…

Je dirais même plus. Géant !

B.

Pierre a dit…

Un petit air Proustien... Pierre

Romain a dit…

Bonsoir,

Enoooorme !

Oooooh là là là là ! Quelle découverte !

Si ma mémoire n'est pas défaillante, je crois que c'est ainsi, par hasard, dans une brocante, que furent découvertes deux ou trois des quelques très rares lettres connues de Lautréamont.

Romain

Bertrand a dit…

Arthur Rimbaud fait le buzz comme on dit aujourd'hui, sur internet on ne parle presque que de ça et du volcan islandais, belle publicité pour le Salon du Livre ancien au Grand Palais. Et c'est tant mieux.

Enfin, ce qu'on peut penser raisonnablement, c'est qu'il reste bien encore au moins une dizaine de photographies d'Arthur Rimbaud à découvrir. Pourquoi pas ?

Qui seront les prochains découvreurs ?

B.

Wall a dit…

j'ai bien déniché une photo d'Alain-Fournier à 16 ou 17 ans... est ce que ça compte?

Anonyme a dit…

Et moi une eau-forte de Chagall pour 10 €! Ça compte aussi?

La curiosité procure toujours de grandes satisfactions et de grandes émotions.

Sylvain

Bertrand a dit…

"La curiosité procure toujours de grandes satisfactions et de grandes émotions." Bien belle phrase que je fais mienne avec votre permission Sylvain !

On a tous découvert quelque trésor dans les brocantes et autres vide greniers (il faut avouer que la meilleure période est passée... c'était il y a 10 ou 15 ans les plus belles années du genre...).

Pour ma part, et j'en ai déjà parlé ici ou là, c'est un véritable plan du Titanic de la White Star Line trouvé un matin, pas très tôt, vers les 10h, chez un brocanteur qui vendait des petites bricoles. Il se trouvait bien plié au milieu de vieilles dentelles...

A 11h quelques années plus tôt c'était l'EO de l'Esprit des Loix de Montesquieur (1748), 2 vol. in-4, brochés, sous simple couverture de papier vergé de l'époque.

Ceux-là je m'en souviens car c'était deux belles trouvailles.

B.

Vincent P. a dit…

Ben moi, excusez, mais ça me laisse froid...
A part le côté demi-million que ça peut valoir dans l'absolu...
Et finalement la photo de lui "ado" est plus suceptible d'enflammer les imaginations: ici il ressemble à Monsieur Tout-Le-Monde.
Vincent P.

Textor a dit…

Ce qui frappe quand on voit l'original qui est plutot de petite taille, c'est que tout le groupe de personnages, dont les frères Bardey, regarde à droite et à gauche, sauf Rimbaud, qui nous fixe de son regard bleu à travers l'au delà.
T

Bertrand a dit…

C'était Rimbaud...

B.

Vincent P. a dit…

Oui...mais je n'ai jamais été adeptes des reliques, des ossuaires et des cimetières moi...
Et là on est presque dans la magie blanche des saints...
Vincent P.

Textor a dit…

la magie, oui ...

Maintenant on comprend mieux le sens du poème.

Elle est retrouvée.
Quoi ? - L'Éternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil.

Vincent P. a dit…

150.000 euros finalement, prix dévoilé.
Pas si cher que ça dans l'absolu...

Vincent P.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...