jeudi 1 avril 2010

Détendons-nous avec de nouvelles bibliofilles ou les plaisirs de la lecture déshabillée...






Y-a-t-il un plaisir particulier à lire nu ? Voilà bien une question que je croyais être le seul à me poser... et puis je m'aperçois que d'autres que moi se penchent sur le problème... je réunis une importante documentation iconographique sur le sujet... pour vous en faire profiter prochainement évidemment...

Bonne nuit,
Bertrand

17 commentaires:

Eric a dit…

Bertrand, loin de moi l'idée de briser tes illusions, mais je dois t'informer que les femmes que tu vois en image, nues, en train de lire ou de s'adonner a toutes autres activités n'y prennent aucun plaisir.

Eric

Bertrand a dit…

Comment le sais-tu ?

Je reformule la question autrement :

"Y-a-t-il un plaisir particulier à regarder lire des femmes nues ?"

(sourire)

B.

Anonyme a dit…

Et si les femmes veulent se détendre elles aussi, elles peuvent chercher sur google "Homme nu lisant" et elles trouveront un joli dessin de Sacchiensa (artiste italien 1483-1539). Et voilà, tout le monde est content, ces messieurs comme ces dames (tous bibliophiles bien entendu).

Aimée

Bertrand a dit…

J'espère que je ne vous ai pas choqué Aimée avec mes quelqus billets imagés et grivois ? Ce n'est évidemment pas le but.

Émoustiller le (ou la) bibliophile oui, choquer, non.

N'hésitez pas à vous exprimer sur la question.

B.

Anonyme a dit…

Bertrand,

Choquée? Moi jamais!
Juste un léger sentiment d'injustice car je n'ai encore jamais vu sur votre blog, lu assidument et très apprécié, de belles images destinées aux imaginations féminines...Je vous dis un peu mes goûts pour que vous pensiez à moi (j'écris moi mais je pense à nous les femmes bibliophiles): "Idylle printannière" de Rojan ou encore "Nous deux, Nelly et Jean" de Jean Dulac. Vous voyez? Je suis certaine que vous saurez me (nous) trouver quelque chose de sympayhique pour bientôt! Merci.
Aimée

Bertrand a dit…

J'y travaille Aimée, j'y travaille...
mais j'avoue une motivation moindre (sourire)

B.

Pierre a dit…

Ce sont de jolies cartes, à mon avis.

Les jeunes femmes n'ont pas l'air de se prélasser sous la torture et tout ce qui rend la femme belle me comble. A savoir si je retirerais un plaisir visuel aussi léger avec de glabres éphèbes musculeux ?

On peut essayer... Pierre

Textor a dit…

Macho, le bibliophile ? peut-être...
Bertrand, vous pourriez peut-être nous éviter l'éphèbe nu et trouver un subterfuge. Est-ce qu’un Centaure nu pourrait satisfaire ces dames ?
T

Vincent P. a dit…

La seconde carte est plus osée que d'habitude Bertrand, attention à la censure... ;)

Vincent P.

Bertrand a dit…

Un point sur lequel je tenais à m'exprimer, et à propos duquel nous avons discuté avec un bibliophile l'autre soir, tard, je suis d'accord pour dire que les filles choisies sont très belles et irréprochablement tentantes, montrées le plus souvent sous leur meilleur jour, par contre je m'inscris en faux dans le choix minable des décors, livres de pacotilles lorsqu'ils ne sont pas carrément factices, cela ne va pas du tout. Le bibliophile ne s'y retrouve pas et cela m'ennuie. N'existe-t-il donc pas un photographe qui prendra la peine de mettre en avant ces jolies filles en présence de vrais beaux livres ?! Le bibliophile attend.

B.

Vincent P. a dit…

Il faudrait vous dévouer Bertrand...;)
Quelles dures heures en perspective...
Vincent P.

Bergamote a dit…

En ce qui me concerne, ces images sont sans intérêt (tout comme le seraient des images d'hommes d'ailleurs) et ont plutôt pour effet de me détourner du blog.

Bertrand a dit…

Ah ? copine avec Madame Boutin Bergamote ?

Dommage.

Je ne peux pas, hélas, faire que tout plaise toujours à mes lecteurs et lectrices, il faut bien aussi que je fasse ce que j'ai envie.

B.

Raoul Viergerie a dit…

Je réponds à Bertrand qui se questionne :"N'existe-t-il donc pas un photographe qui prendra la peine de mettre en avant ces jolies filles en présence de vrais beaux livres ?" Ben vous pouvez toujours regardez Chloé des Lysses photographiée par Damane dans la bibliothèque de Gilles Néret...mais ca risuqe de vous décoiffer un peu....

Raoul Viergerie a dit…

Sinon, pour être un peu sérieux sur un sujet léger : on peut interpréter ces photos (de belles femmes lisant dans des attitudes voluptueuses) de plusieurs façons : contenu des livres, désignation d’un certain type de femme, réunion des fantasmes des bibliophiles masculins hétérosexuels.

Tout d’ abord, que « lisent » ces demoiselles ?
Je rappellerai qu'on trouve ce type de situation dans de nombreuses gravures de curiosa du XVIIIe, l'idée qu'une femme découvre la vie en lisant des textes licencieux étant alors très érotique pour les hommes de l'époque (rappelons qu'il n'y avait alors aucune éducation sexuelle à l'école, où d'ailleurs la majorité des femmes n'allaient pas). Cela a été vrai jusque dans les années 1950 : dans les « photos-collés » on trouve souvent ce genre de situation, généralement encore plus explicite (inutile de faire un dessin ; sinon, regarder certaines illustrations de Bécat pour « Une jeune fille à la page » et vous comprendrez)). L’excitant ici, c’est le contenu des livres que lises ces demoiselles et l’effet que cela produit sur elles.

Mine de rien, a partir de photo légères on pourrait philosopher longuement sur la façon dont l’esprit venait aux filles à travers les livres au XVII ou XVIIIe (peut-être que ca ferait revenir Bergamote ?).

Ensuite, qui « sont » ces demoiselles ?
Les 3 photos reproduites ici ont été prises vers 1920, à une époque où les femmes étaient considérées « inférieures », appartenaient à leurs maris, ne votaient pas encore, ne faisaient pas d’étude supérieures : l’association femme oisive/lecture/intérieur bourgeois désignait à l’époque une denrée assez rare (la belle bourgeoise intellectuelle) qui faisait beaucoup fantasmer, comme plus tard les hôtesses de l’air. C’est totalement suranné maintenant.

Enfin, les fantasmes des bibliophiles
Du point de vue bibliophile masculin hétérosexuel (ou bibliophile féminin lesbien) ces mise en scènes présente tous les avantages : des femmes belles et disponibles, des livres (et souvent pas un livre seul mais toute une bibliothèque bien rangée en arrière plan (même si ce n’est pas le cas sur les 3 cartes reproduites ici)), etc…et c’est pour cela qu’on retrouve souvent ce genre de scène en ex-libris des collectionneurs de curiosa du siècle dernier (mais c’est encore d’actualité chez les collectionneurs sans imagination, comme on a pu le voir avec certains exemples de Mark Severin ici même )

(ca n’a rien à voir, mais je suis admiratif de l’ « ex-libris » que Bégis mettait sur ses curiosa…pas de fille nue pour lui…chapeau bas).

Bertrand a dit…

Raoul a écrit : "Chloé des Lysses photographiée par Damane dans la bibliothèque de Gilles Néret"

J'ai beau chercher... je ne trouve pas en ligne, auriez-vous la gentillesse de m'envoyer cette ou ces photos en copie dans ma moite mail...

L'attente est déjà terrible...

PS: Merci Raoul pour ce commentaire très détaillé et fort intéressant, je savais bien que de ça aussi, on pouvait tirer beaucoup de choses (si j'ose).

B.

Bertrand a dit…

"ma moite mail"

laspsus clavieri... dit le bien nommé !

ma moite mail est donc bertrand.bbliomane@gmail.com

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...