vendredi 19 mars 2010

Devinette d'un bibliophile énervé.




A votre avis, comment appelle-t-on quelqu'un qui vous envoie par courrier postal un fort volume imprimé au XVIIIe siècle, de format in quarto, dans une simple enveloppe à bulles ?

La reliure en veau d'époque était belle...

Un bibliophile énervé !
Bertrand

PS : notez bien que même avec cette devinette nous restons dans la gaudriole pour un temps...

14 commentaires:

Léo Mabmacien a dit…

J'ai eu pire Bertrand, sans papier à bulles... et de la part d'un libraire qui continue à faire la même chose...C'est très énervant !

Léo

Bertrand a dit…

Je serais d'avis d'infliger une peine plancher incompressible de 30 ans ferme pour un tel acte de vandalisme !

B.

Léo Mabmacien a dit…

ou un stage d'emballage colis obligatoire !

Léo

Bertrand a dit…

Double peine !

30 ans de bagne ET stage d'emballage !

Comme ça, à la sortie des 30 ans de placard, ... sauront faire des colis et surtout respecter un livre qui avait réussi à traverser trois siècles, resté indemne, aujourd'hui ruiné par l'imbécilité d'un seul homme !

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Je lui ferais bouffer ses bulles !

Bertrand a dit…

Si je pouvais je ferais...

B.

Tredok a dit…

Ya encore des idéalistes qui ont foi en la Poste et en sa délicatesse ^^

Moi aussi je veux ma carte de con ! ^^

Bertrand a dit…

C'est un peu facile de toujours laisser la responsabilité à l'autre non ?

Votre carte vous attend.

B.

Anonyme a dit…

Pour être un gros con, il ne faut pas nécessairement être gros, il suffit d'être con.

René de BlC

Bertrand a dit…

Encore un mot (ça y est je suis énervé un samedi matin...) !!

Il ne faudrait par confondre idéalisme et naïveté.

Un idéaliste en la matière serait quelqu'un qui pense qu'un livre qui a su se préserver pendant trois siècles des affres du temps mérite quelques égards, juste respect dû à son âge et à sa livrée magnifique.

Un naïf en la matière serait quelqu'un qui lance un livre au vent sans autre préoccupation et précaution que son inculture.

Je suis un farouche idéaliste !

B.

Bertrand a dit…

C'était finalement l'endroit idéal pour placer un petit hommage bien humble au camarade Ferrat. Ca colle bien au billet non ?

(...)

En groupe en ligue en procession
Et puis tout seul à l'occasion
J'en ferai la preuve par quatre
S'il m'arrive Marie-Jésus
D'en avoir vraiment plein le cul
Je continuerai de me battre
On peut me dire sans rémission
Qu'en groupe en ligue en procession
On a l'intelligence bête
Je n'ai qu'une consolation
C'est qu'on peut être seul et con
Et que dans ce cas on le reste.

Jean Ferrat

Bergamote a dit…

Cela ne te consolera pas, mais j'ai un jour reçu un appareil électroménager (d'occasion mais état impeccable avant l'expédition) emballé dans... du papier journal. Il est arrivé fendu, évidemment.

Mais alors là, pour un livre qui a traversé tant d'années, de siècles... c'est honteux !

Même si cela ne change rien au problème, l'expéditeur était-il un "pro" ?

Bertrand a dit…

Pro ! Paris 75016 !

Ça ne rassure pas sur la profession ! Et c'est bien dommage.

Je précise que je joins toujours à mes interlocuteurs un mot très clair du style : "Emballage blindé svp ! Attention ! Surtout pas d'enveloppe souple !!!"

Visiblement sans grand effet sur les consciences...

B.

Bertrand a dit…

J'oubliais de préciser, valeur du livre environ 1.000 euros... expédié dans une simple enveloppe à bulles, en recommandé certes... on croit rêver.

Vite une image coquine ou je tue le chien !

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...