jeudi 8 janvier 2009

Des livres à ch...


Il est des livres difficiles à trouver, tant et si bien qu’on les croirait disparus de la surface de la terre ; les livres scatologiques font partie de ces ouvrages que l’on ne rencontre que trop rarement. Ce genre d’ouvrages, tout comme les gauloiseries, ont été très à la mode durant le 18ème et 19ème siècle.

Avec par exemple, les farces de Deslauriers, un comédien qui a publié des facéties sous le pseudonyme de Bruscambille, ou les recueils de Roger Bontemsregorgent” de bouffonneries un peu grasses.


Et là, avec L’art de se désopiler la rate, du libraire Panckoucke.

Jannet, dans sa Bibliotheca Scatologica indique : "Ce recueil curieux est du libraire Panckoucke." On y cherche vainement du reste, ce que son titre promet. Il n’y est nullement question de C... – Il a été fait de ce recueil d’autres éditions avec des changements : L'art de désopiler la rate, sive de modo c[ieo] prudenter [ou l'Art de chier avec sagacité], en prenant chaque feuillet pour se T[orcher] le D[errière]. Gallipoli de Calabre, l'an des folies, 175884 (1754), 1 vol. in-12. Référence : Gay I, 314.


Pour la documentation, il existe deux ouvrages (à ma connaissance) : La Bibliotheca Scatologica, ou catalogue raisonné des livres traitant des vertus, faits et gestes de très noble et très ingénieux messire Luc (à rebours) Par trois savants en us (Jannet, Payen et Veinant). Par Pierre Jannet, J.F Payen & Auguste Veinant, imprimerie de Guiraudet et Jouaust, 1850, in-8, XXXI-144pp. Cette documentation a été réimprimée en 1970 et 2002. C’est une bibliographie qui décrit et commente 253 livres rares sur le sujet. La première édition ne fut tirée qu'à 150 exemplaires.

Cet ouvrage a été publié comme complément du Journal de l'amateur de livres, de l’année 1849, et a été tiré à part à 150 exemplaires, à savoir 1 sur peau de vélin, 1 sur papier de Hollande, 2 sur papier de Chine, 2 sur papier de diverses nuances, 4 sur papier vélin anglais, 25 sur papier scatochrome, 115 sur papier vergé fort. Et il sera mis dans le commerce seulement 100 exemplaires du dernier papier


Et puis une de mes dernières acquisitions :

Anthologie scatologique, recueillie et annoté par un Bibliophile de Cabinet [P.G. Brunet]. Paris, près Charenton chez le libraire qui n'est pas triste [J. Gay], imprimé en l'ère du Carnaval 1000800602 (1862). D’un tirage à 300 exemplaires numérotés, au format in-12 (155x100) sur vergé, contenant la page de titre et 144 pages chiffrées (y compris l’avis au lecteur, l’avant propos, l’errata et la table). Il en existe 50 exemplaires au format sur in-8. Référence : Gay, I, 232 ; inconnu au Dictionnaire des Ouvrages Anonymes de Barbier. Anthologie érudite, classée par ordre alphabétique des noms d’auteurs ou des titres d’ouvrages. L’auteur prévient : "nous n’avons pas dû reculer en écrivant en toutes lettres divers mots que la pruderie moderne a bannis du langage habituel",et de citer, pour excuse, deux vers anonymes du XVIIe siècle : Messieurs, ne vous offensez pas / Des paroles de mardi gras. Curieux volume traitant des auteurs et des livres rares touchant à la scatologie, chacun classé par ordre alphabétique. L’auteur resté anonyme annonce en préface qu’il s’est « attaché à ne rien reproduire de ce qu’on dit nos prédécesseurs ». Ce livre qui a été publié chez Gay en 1862, entame son sujet depuis des événements arrivés au seizième siècle pour s’achever par des indiscrétions de salon survenues au dix-neuvième. C’est une véritable bibliographie des livres traitant du sujet : l’auteur donne titres, éditions et formats, parfois même la pagination des ouvrages ayant trait à son sujet.


A Bientôt pour de nouveaux articles,
Xavier

4 commentaires:

Bertrand a dit…

Et pour pousser plus loin (si j'ose dire...),
je ne peux me retenir (si j'ose dire),
de vous déballer (si j'ose dire),
un autre livre du genre :

LE NOUVEAU MERDIANA, OU MANUEL DES FACETIEUX ET BONS CHIEURS, RECUEIL DE POESIES ET D'ANECDOTES PROPRES A' CERTAIN USAGE JOURNALIER. MERDIANAPOLIS, CHEZ LA MERE DES VIDANGEURS, S.D. [LILLE, IMPR. DE BLOCQUEL-CASTIAUX, VERS 1840]. Edition originale et unique illustree d'un grand frontispice depliant en couleurs et de 4 figures scatologiques. Recueil de contes, anecdotes, historiettes, fables," chansons merdifiques", foiropedie, et autres "poeme odoriferant" ayant tous trait directement au meme sujet.

Merci à Xavier pour cette évocation que Croque-Estron et la princesse Foirette n'auraient pas désavouée (*)

(*) Histoire secrète du prince Croque-Etron et de la princesse Foirette. Gringuenaude, chez Vincent d'Avalos et Fleurimont Mordant, rue du Gros Visage, a Fenseigne du privé conseil, attenant Fhôtellerie de La Fleur, in-12.

Raphael Riljk a dit…

Voilà qui donne envie,

merci, Xavier !

R.

pierre a dit…

Moi aussi, vaincu par l'envie, je le confesse.
Merci, Xavier. Pierre

xavier a dit…

La Chézonomie est de Charles Rémard (1806-?), en réalité cet ouvrage à été imprimé à Lille.

Rémard fut libraire à Fontainebleau et conservateur de la Bibliothèque municipale de la même ville (Barbier)
Brunet I, 1842 ; Gay I, 570

Xavier

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...