dimanche 6 novembre 2011

Fiche de libraire : Le moine de Matthew Gregory Lewis (1797). Roman noir.



Lecture de catalogue de libraire en ce dimanche grisâtre mais néanmoins trop doux pour la saison. Plaisir de bibliophile ou de bibliomane, plaisir de libraire aussi. Mémoriser les belles choses qu'on croise au hasard des lectures pour s'en souvenir plus tard.

Aujourd'hui c'est la notice n°149 libellée en francs français d'un libraire parisien qui a retenu mon attention. Catalogue d'avant les euros donc ; cela pourrait vite devenir utile de se remettre aux francs ...

LEWIS, Matthew Gregory. Le Moine. Paris, Maradan, 1797. 3 volumes in-12 de (2) ff., 182 pp. - (2) ff., 185 pp. - (2) ff., 168 pp., 188 pp. demi-basane fauve, dos lisses ornés d'un décor "à la grotesque" doré, pièces de veau citron, tranches mouchetées (reliures de l'époque).

Voici pour le description matériel de l'édition.

Le commentaire du libraire étant : "Édition originale française extrêmement rare parue simultanément aux formats in-12 et in-16 comme il était de tradition chez Maradan. La traduction est due aux soins de Deschamps, Desprès, Benoist et Lamare. Elle est illustrée de 4 figures gravées non signées. L'un des plus célèbres romans noirs. (voir photo ci-dessus pour la suite de la fiche). Bel exemplaire agréablement relié à l'époque.

Prix marqué : 45.000 francs (soit environ 6.900 euros). La catalogue doit dater des années 1995-2000.

Ce livre est emblématique. "Extrêmement rare" dit la fiche. Pour en avoir vu passer un en vente il y a assez peu de temps (hélas incomplet de deux parties...), je vais donc essayer de voir ce qu'en dit "le marché" (source auction.fr sur abonnement pour obtenir les prix d'adjudication). Voici donc la liste des exemplaires passés en vente ou chez des libraires ces dernières années jusqu'à ce jour.

Piasa, Paris, le 5 juillet 2001 - Lot 656 : LEWIS. Le Moine. Paris, Maradan, An V-1797. 4 tomes en 2 vol. in-16, demi-basane fauve, dos lisses ornés à la grotesque, tr. mouchetées rouges (Rel. de l'époque). Première édition française citée par Barbier, traduite par Deschamps, Desprès, Benoit et de Lamare. Elle est ornée de 4 frontispices non signés. Cachets de la Bibliothèque de la Davière. Estimé 800 / 1.000 francs - adjugé 991 euros (soit 6.500 francs environ).

C'est le seul exemplaire que je trouve dans la base auction.fr pour cette première édition.

Je ne trouve pas d'exemplaires de cette édition de 1797 actuellement en vente dans les différentes librairies en ligne (source Vialibri). Seulement quelques exemplaires d'éditions postérieures (édition de 1819 en 3 volumes proposée à 2.000 euros ; le même à 1.300 euros environ ; encore la même édition à 1.000 euros. Conditions d'époque, bon état.

Un livre visiblement vraiment rare donc ! Le libraire n'a pas menti.

Avez-vous déjà croisé cette première édition ? Peut-être êtes-vous le chanceux qui la possède sur ses rayons ?

Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

10 commentaires:

calamar a dit…

il y en a un exemplaire à la vente Binoche du 11 novembre prochain. En ligne sur bibliorare, notamment.
Pour résumer :
3 tomes reliés en 2 vol, demi-veau de l'époque, estimé 1500 à 2000 euros.

Textor a dit…

La démonstration est faite qu'avant internet le prix du livre dépendait largement du feeling du libraire, de sa situation géographique, de son portefeuille de clientèle plus que de l'offre et de la demande.
T

Olivier a dit…

@Calamar : j'allais le dire
@Textor : ce n'est qu'une estimation. M'étonnerait que l'édition originale fasse le prix de la réédition (dans le commerce)

@Tout le monde : comment se fait-il qu'un roman accueilli avec enthousiasme soit devenu rare?
Est-ce Breton qui l'a rendu désirable?
Olivier

Bertrand a dit…

Il sera donc intéressant de voir le prix que fera cet exemplaire vendredi chez Binoche.

A suivre donc...

B.

Anonyme a dit…

Un autre élément à prendre en compte peut-être, il me semble que ces romans sont moins à la mode qu'il y a quelques années. Ce n'est pas votre avis?

Romain a dit…

Bonjour,

L'édition de 1797, en 4 volumes, illustrée de 4 frontispices (la seconde selon les bibliographes) est certes rare mais trouvable (à ma connaissance, 4 exemplaires ont été vendus sur Ebay l'an dernier, de 800 à 1500 euros selon l'état). Tous étaient au minimum en état correct. Cette édition a longtemps été considérée comme l'EO, affirmation démentie au début des années 70 par Gérard Oberlé dans un catalogue consacré au roman noir.

En 10/15 ans, j'ai croisé au moins 20 exemplaires de cette édition. La librairie l'Intersigne en proposait récemment un exemplaire à 1600 euros.

L'édition en trois volumes de 1797 (la vraie EO, décrite dans la fiche de libraire de Bertrand) est elle vraiment très rare mais paradoxalement moins séduisante car dénuée des magnifiques frontispices de l'édition in-12. J'en ai vu, ces 10/15 dernières années, 5 exemplaires. Je ne la possède pas malheureusement ! La librairie l'Intersigne en proposait (propose ?) récemment un exemplaire à 4000 euros.

Quant aux tarifs proposés pour l'édition de 1819, encore faut-il trouver un client à ces prix à mon avis excessifs... Un plaisant exemplaire de cette édition s'est vendu aux alentours de 250 euros sur Ebay en février dernier.

Enfin, pour répondre à Olivier, ce roman, que comme de nombreux romans gothiques, est devenu rare car, comme la plupart des ouvrages "populaires", il a rarement été conservé avec soin, a souvent été lu et relu par des mains peu précautionneuses et n'a bénéficié que tardivement d'une réelle reconnaissance littéraire (quoique Baudelaire en vantait déjà les mérites de son vivant).

Un peu long... désolé
Cordialement,

Romain

Bertrand a dit…

Merci beaucoup Romain pour ces éclaircissements utiles,

à bientôt,

B.

Bertrand a dit…

Exemplaire de la librairie L'Intersigne : http://www.livresanciens.eu/shop/anciens/18606.html

B.

Bertrand a dit…

Et l'autre, plus rare : http://www.livresanciens.eu/shop/anciens/18605.html

B.

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai dans ma bibliothèque l'édition de 1797, complet de ses 4 frontispices, reliure XVIII eme plein veau.
Cet exemplaire est dans un état de conservation irréprochable. Sur la page de garde , figure l'ex-libris de l'ancien propriétaire de cet ouvrage (d'origine Suisse) au XVIII eme siècle.
Pour la petite histoire, je rêvais de posséder cette édition et finalement un jour je l'ai enfin déniché chez un libraire en Angleterre.
Concernant l'édition d'André Breton, il ne faut pas perdre de vue que son exemplaire était incomplet, il manquait 1 frontispice sur quatre.
Bien à vous,

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...