vendredi 5 décembre 2008

L'amateur de livres de Charles Nodier (1841) dans les Français peints par eux-mêmes publiés par Curmer




Chers amis biblios,

de ce petit texte je n'avais jusqu'à présent qu'une réimpression moderne donnée par les Editions du Castor Astral en 1993, mais ce n'est pas dans cette édition moderne que je voulais relire ce texte savoureux si cher à tous les bibliophiles transis.

Celle que je cherchais, je l'ai depuis hier. C'est merveilleux !

"L'amateur de livres" a paru pour la première fois dans l'ouvrage collectif donné par Curmer et une pléiade d'auteurs tous plus intéressants les uns que les autres (Janin, Balzac, Nerval, Old Nick, Gautier, etc.) : Les Français peints par eux-mêmes.

Immense ouvrage publié entre 1839 et 1842, en 9 volumes in-8 (un volume de supplément "le Prisme" était donné aux abonnés en prime) ; illustrée de plus de 400 hors-texte représentant tous les types, depuis le parisien jusqu'au béarnais et bien d'autres, et plus de 1.600 gravures sur bois tirées dans le texte par les plus grands artistes de l'époque (Johannot, Charlet, Daumier, Gavarni, Grandville, etc).

Entreprise folle parue en 422 livraisons.
Cette publication sort en pleine vogue des "physiologies" et représente une telle somme de physiologies aussi diverses, que riches, qu'on y trouve aussi bien la portière, que la sœur de charité, les mendiants, la bouquetière, le jardinier de cimetière, l'homme de lettres, le chef d'orchestre, etc. Il fallait donc que le portrait de L'amateur de livres y figure en bonne place, bien tracé, bien illustré.

L'amateur de livres de Charles Nodier est illustré d'un très beau dessin gravé sur bois d'après Tony Johannot. Nous vous le présentons ci-dessus dans sa version coloriée à l'époque (les exemplaires ordinaires étaient en noir). Chaque hors-texte de cette série a été colorié à la main et gommé à l'époque ; il y en a plus de 400 ! Travail de titan. Les exemplaires de cette sorte sont aujourd'hui les plus recherchés.


On trouve en début d'article un grand bandeau gravé sur bois par Lavieille d'après Tony Johannot. Homme d'âge mur le nez penché sur les bouquins sur le parapet des quais de la Seine, des gamins de Paris jouant derrière lui. Très jolie composition.

Une lettrine. Quelques livres anciens alignés, dessiné et gravé par Pauquet.

Un liseur. Gravure sur bois de Gavarni.

Un liseur debout. Gavure sur bois de Messonnier.

L'article tient en un peu plus de huit pages au texte joliment justifié. Bien aéré tout en restant dense. Ce texte se trouve assez facilement en version numérique sur la toile. Je donne ci-desous le lien vers une VERSION TEXTE.

Cependant, si comme moi, vous souhaitez lire le texte dans sa version "originale", pour en sentir les sensations du temps, pour en vivre la typographie et la mise en page, je donne ci-dessous la reproduction intégrale de ces quelques pages de littérature bibliophilique de haute naissance.


N'oubliez pas de cliquer sur les images pour les agrandir et lire le texte


La lecture fut bonne, j'en suis certain !

Ah ! J'allais oublier. Les dieux de la bibliomanie semblent être de mon côté. Il faut en effet savoir (et sans aucun doute beaucoup ici le savent) que cette collection de volumes est imprimée sur un papier très "capricieux", certains cahiers peuvent en effet être complètement brunis, ou remplis de rousseurs, ou légèrement teintés, ou complètement blancs, immaculés. La chanche du bibliophile fait que l'exemplaire que j'ai eu la chance d'acquérir présente L'amateur de livres... parfaitement blanc comme neige ! Ma-gni-fique !

Je publierai prochainement la physiologie du typographe.

Bonne nuit, Bertrand

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...