vendredi 14 novembre 2008

Les femmes et les métiers du livre (1600-1650) par Roméo Arbour (1997)




Ce soir, je vous livre ma lecture du moment :

"Les femmes et les métiers du livre (1600-1650)" par Roméo Arbour. Publié par Garamond Press & Didier Erudition, Chicago et Paris, 1997.

1 volume in-8 (23,5 x 16 cm) de 314 pages. Cartonnage toilé bleu, jaquette imprimée en couleurs.

Très joli volume, d'un volume agréablement imprimé pour une lecture reposante et facile.

Je m'en tiendrai à vous fournir les informations imprimées sur la jaquette :

"Quel rôle les femmes jouent-elles dans l'édition française au cours de la première moitié du XVIIe siècle ? A ce jour les historiens du livre n'avaient su répondre que par des intuitions nourries de témoignages partiels ou indirects. La nouveauté radicale de cet ouvrage tient au caractère presque toujours inédit de ses sources, en particulier de minutes notariales exploitées en série. La découverte est à la mesure de l'effort fourni. Chef d'entreprise industrieuse ou modeste revendeuse, mère célibataire avant d'épouser le père de ses enfants, lettrée qui s'adresse au roi dans un style impeccable ou simple créature signant d'une croix, appuyée sur une large parentèle ou au contraire forcée de plaider contre ses propres enfants, l'héroïne de Roméo Arbour offre des visages divers, toujours authentiques, bien souvent surprenants. Un livre indispensable à la connaissance de la France moderne, nanti d'un très riche index, riche en outre de nouvelles pistes ouvertes à la lectrice ou au lecteur curieux."

Concernant l'auteur :

"Né (en 1919) à Saint-Siméon (Bonaventure, Québec), Canada, Roméo Arbour fit ses études universitaires à l'Université d'Ottawa et à l'Université de Paris IV (Sorbonne). Professeur titulaire à l'Université d'Ottawa (1964-1984), il est maintenant professeur émérite (1997). Il a publié Henri Bergson et les lettres françaises (Paris, Corti, 1956). En 1964 il s'oriente vers la littérature française du XVIIe siècle, la diffusion des oeuvres littéraires et l'histoire du livre. Il publie alors L'Ere baroque en France. Répertoire chronologique des éditions de textes littéraires, de 1585 à 1643 (Genève, Droz, 1977-1985), et Un éditeur d'oeuvres littéraires au XVIIe siècle : Toussaint Du Bray (Genève, Droz, 1992). Depuis 1981, Roméo Arbour est membre du comité de direction du projet interuniversitaire "Corpus d'éditions critiques" et du comité de rédaction de la collection "Bibliothèque du Nouveau Monde". [depuis cette date il a publié chez Droz en 2003 un Dictionnaire des femmes libraires en France (1470-1870) ; le Père Roméo Arbour (puisqu'il était également religieux, o.m.i.), est décédé le 18 décembre 2005].

Cet article est un peu un hommage avec quelques années de retard, je ne connaissais pas il y a encore quelques jours ne serait-ce que son nom, aujourd'hui, à la lecture de son livre, j'ai l'impression déjà de le bien connaître. Merci à lui.

Puisque j'en suis aux remerciements et condoléances en retard (mais néanmoins sincères), j'ai appris hier au hasard d'une visite d'une page internet que l'éditeur des Lettres de Mme de Sévigné dans la Pleiade, Roger Duchene, éminent dixseptièmiste, nous avait quitté en avril 2006.
Diable ! Le monde va trop vite et j'ai l'impression de parfois perdre pied. Je me suis souvenu avec émotion d'une carte de correspondance accompagnée de quelques mots sympathiques, que m'avait envoyé Roger Duchene dans un exemplaire de son "Madame de Sévigné et la lettre d'amour" (1992, réédité). Hier je dois avoué que je me suis sentis un peu perdu de cette disparition.

Mille excuses pour ces notions sentimentalistes peut-être déplacées ici, mais c'est cela aussi l'attachement à ce qu'on aime ici, le livre, et tout ce qui tourne autour. Et le hommes en sont les principes mêmes.

Bonnes lectures,
Bertrand

1 commentaire:

Bergamote a dit…

Que voilà une saine lecture ! :D
Merci de nous la faire partager.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...