lundi 17 novembre 2008

Mon premier livre d'Heures !!!



Pour les habitués du blog qui me connaissent "en vrai" ; ils vont se dire : il n'a tout de même pas osé ! et ce titre va les intriguer, en effet, un livre d'heures n'est pas un de mes livres de chevet préféré...


ET POURTANT....


D'accord, d'accord...le titre est un peu racoleur, mais, c'est histoire de retenir votre attention.

Une de mes acquisitions a donc pour titre : Livre d’heures satirique et libertin du XIXe siècle.


Imprimé à Bruxelles par Vanbuggenhoudt, sans date, mais vraisemblablement vers 1880, il s'agit d'un petit in-8 carré (18 x 14 x 1.5) de 159 pages.


Le livre a été conçu sans péché par l'éditeur bruxellois Henry Kistemaeckers. (Je vous parlerai plus tard de cet éditeur passionnant qui a eu bien des déboires... ; le temps de réunir de la documentation pour bâtir un article).


Le texte est imprimé dans un encadrement de décors en plusieurs tons, dont certains sont à caractère érotique ou libertin.


Le texte de ce livre d'heures est dû à la coopération amicale de M.M Jérémie, Alfred de Musset, Ezéchiel, Arouet de Voltaire, Osée, Théo Hannon, Michée (sérieux), Pigault-Lebrun, Titus, Lucretius Carus, Esaïe, Henri Nizet, Salomon, Daniel, Jéhovah dit le dieu désarmé, etc., etc.

Le livre est divisé en chapitres ainsi intitulés : Abrégé des devoirs d'un libertin pour le cours de chaque journée ; Prières du matin ; Méditation I ; Prières du soir ; Exhortation ; Les litanies de la vierge ; Méditation II ; La sainte messe ; Messe de communion ; Retraite en cabinet ; Méditation III ; Voluptueuses lamentations ; Litanies des saints ; Méditations IV ; Pschutt dominical ; Messe de mariage ; Conversations intimes entre la mère Fessembois et sœur Confite de la communauté du Saint-Coccyx, sur la personne de frère Catulle, leur confesseur conventuel ; Histoire édifiante ; Le verset de la fin.

Pour quelques chapitres, le texte en latin est en regard du même en français, ce qui est toujours bien utile comme Glossarium eroticum linguæ Latinæ(1)


(1) Pierrugues (Pierre) - Glossarium eroticum linguæ Latinæ (Berlin, 1908)
et aussi Louis de Landes (Louis de) - Glossaire érotique de la langue française depuis son origine jusqu'à nos jours, contenant l’explication de tous les mots consacrés à l’amour (Bruxelles, 1861) ; nous aurons encore l’occasion de parler des dictionnaires érotiques avec celui de Delvau.


Amitiés,
Xavier

8 commentaires:

bertrand a dit…

J'avoue ma préférence pour l'Oraison dominicale...

"Laissez-nous succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal vénérien. Ainsi soit-il"

Élégant non ? C'est certainement ce que plus d'un "croyant" de l'époque, de Maupassant en passant Toulouse Lautrec, a du dire à l'instant T.

Bel achat !
On aimerait un ouvrage de la sorte relié par Marius-Michel en mosaïque avec attributs phaliques et saphiques... le tout "arrosé" (si j'ose dire) d'une dorure légère mais affirmée.

Ah ! les surprises de la bibliophilie sont infinies !

Bertrand

xavier a dit…

Merci pour la mise en page Bertrand.

Et n'oubliez pas de dire votre prière du soir !!!
Amitiés grivoises...

Xavier

xavier a dit…

Malheureusement c'est "un méchant" chagrin (...) un peu frotté.
x.

Raphael Riljk a dit…

Confiez-le à Bauzonnet, Xavier, il aura des fers tout à fait délicieux et adaptés.

Merci pour ces génuflexions légères en latin.

Raphael

Anonyme a dit…

C'est sur, vu comme cela... on peut envisager une conversion.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

C'est curieux...certains sujets amènent plus de commentaires que d'autres..!

Bergamote a dit…

Eh bien, c'est du joli... ;o)
Bergamote
(PS : "anonyme", c'est Eric, qui a oublié de signer)

Jean-Marc a dit…

Effectivement, les considérations de Derome n'amènent pas de commentaires. Ces quelques images gentiment libertines ont l'air de provoquer les commentaires !

Jean-Marc

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...