vendredi 21 novembre 2008

Le bibliophile heureux ou le bibliophile frustré ?




Chers amis fanatiques livrophiles,

lorsque au matin on trouve dans sa boîte à lettres un beau catalogue de vente de livres anciens, c'est toujours une belle journée qui commence (surtout lorsque ladite boîte à lettres ne regorge pas dans le même temps de viles factures...)

Belle journée donc ! un beau catalogue de la maison de vente Alde m'attendait ce matin.
Je vous ferai profiter régulièrement à l'avenir de ce genre d'information concernant les belles ventes de livres.

C'est donc la Maison Alde conjointement avec la Maison Rossini qui proposera au feu des enchères une belle sélection de livres anciens et modernes le mardi 25 novembre 2008 à 14h00, Salle Rossini (au 7 de la rue Rossini à côté de l'hôtel Drouot, à Paris).

L'expert est l'inamovible Dominique Courvoisier de la librairie Giraud-Badin. L'exposition à lieu à la librairie du mardi 18 au samedi 22 novembre de 9h à 13h et de 14h à 18h et une exposition publique aura lieu à la salle Rossini le lundi 24 novembre de 11h à 18h et le mardi 25 novembre de 11h à 12h (avant la vente).

Les livres sont répartis en livres anciens (n°1 à 195), livres du XIXe siècle (n°196 à 251) et livres modernes (n°252 à 411).

Le catalogue de la vente en version papier est très beau, comme toujours pour les ventes de ces maisons réputées spécialisées dans les livres (Alde).

A la lecture du catalogue quelques pièces incontournables se détachent... et le malheur du bibliophile inpécunieux commence...

S'arrêter tout d'abord sur la belle photo du numéro 40, le Discours de la méthode de Descartes en EO de 1637 dans son vélin de l'époque... est-ce bien raisonnable ?


Résultat : 86.000 euros sans les frais.



Il vous faudra débourser au bas mot les 40.000 euros de l'estimation basse voire beaucoup plus pour décrocher ce "phare" de la bibliophilie intemporelle !

Faites le compte de vos bons du trésor, de vos actions de bourse et des perles de (la) culture qu'il reste sur le collier de madame... : "va falloir payer !"

Pour information, un exemplaire dans une condition similaire (vélin de l'époque) est proposé actuellement à la vente à £150.000 (soit plus de 177.000 euros) par un libraire anglais sur le net. Un autre en veau d'époque restauré à 100.000 euros par un libraire français ! Et enfin un exemplaire en maroquin du début du XXe siècle en belle condition à un peu plus de 67.000 euros proposé par un libraire américain (comme quoi les libraires américains ne sont pas toujours les plus chers...).

Aux armes amis bibliophiles ! Descartes attend vos ardeurs ! Ne le laissez pas choir ! (j'en doute).
Evidemment, je donnerai ici même le résultat de cette vente cartésienne.

Un autre livre remarquable de cette vente.


Résultat : 24.000 euros sans les frais.


"Les loups ravissans dit le Doctrinal moral" par Robert Gobin. Un livre que je ne connaissais pas... "Contenant douze chapitres ou chacun pourra facilement congnaistre que cest de bien et fuyr mal."


Impression en gothique sans date du début du XVIe siècle. On n'en connait que 7 exemplaires dit la fiche... L'exemplaire est relié en maroquin vert doublé de maroquin brique par Koehler (relieur et doreur chez Thouvenin pendant plusieurs années).

L'exemplaire a un pedigree des plus prestigieux, il provient des ventes Jacques-Charles Brunet, le savant bibliographe et bibliophile dont la vente eut lieu en 1868 (n°273). Il vient également des bibliothèques Achille Seillière, du marquis de Geminy et du Général Willems.

Evidemment, le bibliophile désargenté va encore être obligé de mettre belle-maman chez ma tante... il faudra 25.000 à 30.000 euros pour s'offrir cette petite perle de culture bibliophilique.

Je m'arrête là, la tête me tourne... je vous laisser découvrir par vous-même les merveilles que recèle ce catalogue bien agréable à lire.

CATALOGUE ALDE ROSSINI MARDI 25 NOVEMBRE 2008

RESULTATS DE LA VENTE DU MARDI 25 NOVEMBRE 2008

Et rappelez-vous seulement ce petit dicton pour ne pas totalement perdre le moral pour le week end qui arrive :

"un de perdu... dix de retrouvés ..."

ou celui-ci :

"La foi soulève les montagne... mais n'arrive pas ma faire oublier que le bibliophile est presque toujours ... frustré !"

Amitiés,
Bertrand

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...