mercredi 9 mars 2011

Essayons de faire mieux que OHR ! Armes du XVIIIe siècle non identifiées ...


Voici des armoiries qui me donnent du fil à retordre ! Messieurs Olivier Hermal et Roton (OHR), auteurs du Manuel de l'amateur de reliures armoriées (Paris, Bosse, 1924-1932) s'y sont cassés les dents ! Ce fer a été classé par eux à la fin de la Troisième Série (planches 229 à 331) parmi les fers non identifiés. Voyez ci-dessous.

De ... au chevron de ... , accompagné en chef de deux haches de ... et en pointe d'un roseau ou d'un épi feuillé de ... Ils indiquent que ce fer a été frappé sur : "Les Lettres persanes", par Montesquieu. Cologne, Marteau, 1744. Exemplaire de la bibliothèque de M. Daulnoy. (OHR, planche 328).

Voici ces armes retrouvées sur un autre volume : La vie de Philippe d'Orléans, petit-fils de France, Régent du Royaume, pendant la minorité de Louis XV. Par Mr. L. M. D. M. A Londres, aux dépens de la compagnie, 1736. 2 volumes in-12. Veau époque.





Saurons-nous faire mieux que OHR pour identifier ces armes ? A vos claviers et à vos traités d'héraldique !

Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

9 commentaires:

alain a dit…

Manque de couleurs, qd même...! Ca pourrait aider grandement..!

Bertrand a dit…

Couleurs ? Si vous voulez parler de OHR, les armes sont reproduites en noir et blanc. Pour ce qui est des armes sur la reliure, les hachures ou les pleins doivent normalement permettre à un héraldiste chevronné (ce que je ne suis pas) de déterminer les "couleurs".

B.

Wall a dit…

Lignes verticales, normalement: gueule
Losanges: mure

Après, ça ne peut être qu'un effet du fer, mais c'est une piste

Wall

sandrine a dit…

Je n'y connais rien mais cet exercice m'a permis de trouver ceci comme indication. Est-ce que quelqu'un pourrait me dire si j'ai tout faux ou si il y a quelque chose à tirer de ça:

ce serait une comtesse(la couronne, l'ovale) le blé (la fécondité) les femmes?
lié à une famille palatine du rhin, mais etant de sage conseil ou commandante, ou lié à une famille..., la coquille=pelerin
la fille du comte d'aulnoy,
Le roseau se retrouve dans certaines familles du bas vendomois
ou peut être, une famille lié à l'orléannais....

Il faut relire l'histoire à cette époque, puisque le veau est d'époque et je suppose que la dorure aussi.

N'y a t-il pas un exlibris ou une autre indication de la provenance.
Je pris les experts en héraldique de m'excuser... Mais c'est un exercice de recherche ou je débute, au rique de passer pour une tarte.
:)

Sandrine

martin a dit…

"Armoiries à déterminer deux haches. - Sur une reliure XVIIIe siècle. De... au chevron de gueules, accompagné de 2 haches de... en chef et d'un épi de... en pointe. Couronne de Comte. Supports 2 lions."
Pas de réponse dans l'intermédiaire des chercheurs et curieux en 1927?

martin a dit…

Dans l'Intermédiaire des chercheurs et curieux, vol. 90, p. ?, on trouve la question (citée), mais pas la réponse. Au moins, moi, je n'ai rien trouvé.

martin a dit…

La question se trouve col. 342. Mais la réponse?

sandrine a dit…

bonjour, voici ce que j'ai trouvé sans donner de reponse précise:
Les dates du second livre cité avec les armes sont 1736
A cette époque, c'est Louis 1er d'Orléans( 1703-1752). simple hypothése de base.
Louis philippe d'orléans (1725-1785)marié avec la fille du prince de conti, loiuse henriette de bourbon conti.
Mais bon avec toutes leurs maitresses et leurs guerres...

Quant aux symboles, l'ovale est pour une femme, la couronne, un comte ou comtesse.
le lion=la souveraineté
Hache d'arme=conseil prudent, sagesse
Coquille=pelerin
les traits verticaux= amour, desir de servir sa patrie
les croisillons sur l'epi= ocre jaune

2 lions rampamts, 2 haches d'armes.

Une des filles, par union de 2 familles.

Bien à vous Sandrine.

Christophe a dit…

Pour préciser je pense qu'il s'agit de deux haches d'armes à cause des pointes tournées vers senestre ?

Elles sont petites à cause du chevron

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...