vendredi 11 mars 2011

Le Bibliomane moderne fait des infidélités aux vieux livres ...



Si je vous dis Loomis, Daïwa, Mitchell, Sage, Cortland, JMC, Garbolino, Meps, Suissex, vous me dites quoi ? Non ce ne sont pas des noms d'éditeurs du XVIe siècle ni même les illustrateurs de quelques obscures incunables dont le Textor n'aurait jamais entendu parler. Non ! C'est tout autre chose...

Il fallait bien que cela me reprenne comme dirait ma desperate housewife ... c'est fait !

Samedi matin, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, votre serviteur bibliomane sera au bord de sa rivière natale (enfin presque), celle-là même qui lui apprit il y a plus de vingt ans qu'on est parfois (souvent) mieux en compagnie des arbres et des oiseaux qu'en compagnie des hommes (c'est mon côté misanthrope de Molière dont je vous rappelle que l'EO date de 1667, Paris, chez Jean Ribou). Bref, tout ça pour vous dire que je ne serai guère disponible ce weekend pour palabrer bouquin mais plutôt tout à mes belles fario à la robe mouchetée de rouge à l'allure si gracieuse. Il me faut les réapprivoiser après plusieurs années de cesser le feu.

Côté techniques ce sera varié à souhait, si le soleil pointe le bout de son nez, mes mouches seront de sortie... sinon il faudra se rabattre derrière de vieilles techniques ancestrales tel le toc.


Ah je vois bien que ça vous en bouche un coin de savoir le Bibliomane pêcheur ! Vous le saviez pécheur, vous voici détrompés ! La truite est une maîtresse aquatique bien pire que d'autres créatures terrestres ! Elle demande beaucoup d'attention. Il faut bien se préparer pour ne pas la décevoir et tous les égards lui sont dus. Autant dire que c'est une ingrate !

Mais je vous vois d'ici crier au loup ! Le Bibliomane moderne est un prédateur, un criminel halieutique, un criminel des eaux vives ! Une brute sans scrupule qui va trucider à tout va ! Et là je vous répond ! NO KILL ! ... Le Bibliomane moderne est un anarchiste de salon pacifique ... il ne ferait pas de mal à une mouche (même pas une mouche artificielle). Donc je ne tue point et j'essaye de blesser le moint possible. Pour ce faire le Bibliomane moderne utilise du matériel adéquat (hameçons sans ardillons... les spécialistes comprendront... et de taille adaptée) ... le Bibliomane moderne finit toujours par relâcher ses prises quelles qu'elles soient. Qu'on se le dise, le Bibliomane moderne est un gentleman pêcheur.


Donc ce weekend n'essayez pas de m'appeler... la 3G par plus que le Wifi ne passent là où je serai. Ma position GPS sera +47° 18' 46.66", +3° 58' 9.42" (pour les curieux et les curieuses).

Je tenais à imager cette sortie champestre extra-bouquinière par quelque belle estampe sortie de derrière ma collection biblio-halieutique (oui je collectionne aussi les livres sur la pêche et les poissons... les techniques anciennes... etc... et tout ce qui se rapporte à la pêche). Voici donc chinée il y a peu de temps une belle eau-forte signée STA, vers 1880-1890. Je vous laisse le soin de la légender selon votre goût.


Bonne journée et bon weekend,
Bertrand Bibliomane moderne, grand amateur de robes à pois rouges ...

14 commentaires:

frs a dit…

Je vous dis cul de canard, winston, patagonia et macallan speymalt...

Anonyme a dit…

Ah Patagonia !! Oui !!! Aussi... Je me sens moins seul !!
B

frs a dit…

J'avais cru voir au-dessus de votre ordinateur le calendrier: women in waders

Anonyme a dit…

Ah ? ... Euh ... Non ... Mais je vais y penser ... En meme temps women sans waders... C'est encore mieux non ? B

Anonyme a dit…

Peut être un livre à emporter de Murray Bookchin "The ecology of freedom"

sandrine a dit…

http://www.google.fr/images?hl=fr&xhr=t&q=women+in+waders&cp=0&wrapid=tljp129984113556400&um=1&ie=UTF-8&source=univ&sa=X&ei=dgB6TdzjEMvBswatxsXjBw&sqi=2&ved=0CDMQsAQ&biw=1899&bih=874

Bon, ben, aprés avoir essayé d'approfondir ce code secret, dont je suppose,correspond à quelques terrains de chasse, non pardon de péche, reservés...
je n'ai trouvé que ça comme référence...
No kill... Une bonne truite aux amandes... c'est quand même bien bon. juste une!
Alors bon weekend, alors!
Bien à vous;
Sandrine.

frs a dit…

Pour identifier les sedges au bord de la rivière, n' oubliez pas de vous munir des 44 volumes de l' Histoire Naturelle de Buffon ... Paris, Imprimerie royale, 1749-1804, de préférence.

Bertrand a dit…

confidence de pêcheur... c'est mon grand-père morvandiau qui m'a initié aux plaisirs de la pêche à la mouche en sèche avec "la peute". Une mouche artificielle "maison" qui ne ressemble à peu près à rien (voir son montage ici : http://www.gobages.com/montage/affiche_montage_160.html

En patois morvandiau "peute" signifie môche, pas belle... De là à y voir un quelconque lien étymologique ?? Je ne sais pas.

Quoi qu'il en soit, si le soleil est de la partie demain, je sortirai les peutes de mon grand-père et quelques sedges à dominante rousse (voir ici : http://www.pechedelatruite.com/article.php3?id_article=93)

B.

sandrine a dit…

Quelle poésie, entre la mouche retournée et la sedge , la peute, les nymphes, les "cul de canard"...

En mer, les bulles d'eau et autres ragloux font pâles figures à côté.

J'avais un père passionné de No Kill avec les Bars( pas les bars: vent de nordé, cap à la bolée), les poissons à chair bien ferme, grillé au sortir de l'eau... ah! la joyeuse vie en mer, à lutter contre les éléments... rien à voir avec la pêche à la mouche, proche de LI tseu et de son traité du vide parfait, ou il faut absorber l'essence de l'insecte pour devenir le poisson...
la detente façon Li Tseu.
Il y a des jours ou je voudrais être un homme pour gouter à ses plaisirs là:
La fabrication d'une mouche.

Un régal, rien que de le dire.
Si, si, je ne me moque pas.
Avant, je savais qu'il y avait dans tout homme...

un observateur qui sommeille, maintenant, je sais qu'il y a un pêcheur.

:)
Merci pour les liens;
S.

Bertrand a dit…

Vous n'imaginez pas les plaisirs qu'il y a à être un homme Sandrine ! Notamment celui d'aimer les femmes ...(sourire)

B.

Pierre a dit…

Je connaissais le calendrier Pirelli et ses naïades dépoitraillées. Je découvre le calendrier Waders et ses sirènes aguichantes.

Belle découverte bibliophilique. Merci. Pierre

Bertrand a dit…

Pour celles et ceux qui pensent (à tort) que la pêche n'est pas sportive... et reste un loisir solitaire fort misanthrope ... voici de quoi détromper les plus septiques !

Sur ce je peux vous dire que ma WT4 est en place sur mon JMC alu semi-automatique avec backing fluo jaune, et bas de ligne progressif queue de rat à noeud, fin 16/100 en pointe ....

Et dire qu'il y a qui pensent que la bibliophilie seule a son jargon...

B.

Bertrand a dit…

j'en ai oublié l'adresse...

http://www.womeninwaders.com/

B.

Bertrand a dit…

Finalement un weekend contrasté avec deux parties de pêche... hier dans la Cure (lieu dit Pont du vieux Dun dans la Nièvre) ... temps peu propice aux exploits... vent violent et froid... eau à 5°C... pluie dès 10h le matin sans discontinuer ou presque... vu quelques beaux poissons... pas mordeurs.

Aujourd'hui petite sortie vers 15h30... sous la pluie... moins froid... pas de vent... dans une autre petite rivière, tout près, l'Ozerain. Une jolie Arc-en-ciel de l'an passé s'est laissée prendre à une mepps 00 dorée ... 35 cm, belle défense. Très jolie petite rivière encore sauvage.

Voilà pour le bilan halieutique du weekend. Demain livres... ou pêche... qui vivra... (sourire)

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...