samedi 27 février 2010

Une belle vente de livres à Fontenay-le-Comte le samedi 20 mars à 14h15.


Cliquez sur l'image ci-dessous pour télécharger le catalogue au format PDF.
Cliquez ensuite sur Download.


Une belle vente de livres aura lieu à Fontenay-le-Comte (85200) le samedi 20 mars prochain. C'est notre ami Jean-Luc du Bibliofil qui nous en informe en avant-première, le catalogue venant juste de sortir de chez l'imprimeur.


Voici donc la version PDF du catalogue. De belles choses à voir. J'avoue ne pas encore avoir pris le temps de l'éplucher... mais cela ne saurait tarder. Comme toujours, vos remarques, commentaires, sont les bienvenus. Jean-Luc répondra avec plaisir aux questions des lecteurs du Bibliomane moderne sur tel ou tel numéro. C'est tout de même une chance d'avoir un expert en lien direct avec le Bibliomane moderne. Merci à lui.


Vous trouverez ci-dessous toutes les informations relatives à cette vente.



Bonne journée
Bertrand

20 commentaires:

calamar a dit…

catalogue très intéressant, avec des estimations très raisonnables, je trouve.
Merci pour le catalogue. Quoique d'un point de vue acheteur égoïste, je préfèrerais être le seul à le consulter...
Je me souviens d'une vente dont la publicité avait été assez négligée, et le catalogue était très "amateur" au mauvais sens du terme. J'avais fait de bonne affaires...
Le lot 111 m'a l'air intéressant, non ? (j'en parle, au risque de susciter des convoitises, parce je ne le miserai pas, sinon motus, bien sûr !)

Jean-Luc a dit…

Bonsoir calamar,

La diffusion du catalogue pose toujours un cas de conscience et je ne solliciterai pas Bertrand tous les quatre matins. Mais, bon, je me suis dit qu'on était un peu entre-nous sur ce blog et qu'il y avait un certain nombre d'ouvrages qui méritent de continuer leur destinée dans une de vos bibliothèques... :)

calamar a dit…

bonsoir Jean-Luc,
mon commentaire n'était pas sérieux, bien sûr. Nous sommes tous intéressés à ce que les beaux et bons livres se vendent leur prix, et ne soient pas bradés à de vils manants (sauf si c'est nous-mêmes ! :). Donc le maximum de publicité est la meilleure chose.
Mais il est également vrai que nous sommes tous un peu concurrents devant ces catalogues, comme devant les enchères d'ebay.
Mais sans rancune aucune en cas d'échec !
(ps : j'enverrai certainement un ordre d'achat, merci de jeter à la poubelles les autres ordres sur les mêmes lots !)

Pierre a dit…

Excellente bibliothèque et ouvrages proposés à des prix de départ qui attisent la convoitise. C'est le principe de la salle des ventes.

Pensez-vous qu'en le proposant sous forme de catalogue de libraire, les prix que vous auriez indiqué auraient été moins élevés que ceux escomptés à l'occasion d'une vente en salle ?

Pierre

Bertrand a dit…

Au contraire Jean-Luc, je vous invite à me signaler à l'avance toute belle vente de ce type, on ne peut qu'être très heureux de lire ce genre de catalogue, bien rédigé et bien illustré, et ce pour une vente de province, ni chez Alde, ni chez Pierre Bergé, ni chez Artcurial. Parfois, il faut le dire, la décentralisation a du bon.

Je vais de ce pas éplucher ce catalogue dans tous les sens.

B.

Textor a dit…

Il y a quelques petites choses fort intéressantes, merci de nous l'avoir signaler, on ne reçoit pas toujours tous les catalogues.

Les bonnes affaires dans les ventes en Province se réalisent surtout pendant les grèves de la SNCF, les pénuries de carburant ou les blocages des routiers, malheureusement trop peu fréquents ...

Jean-Luc a dit…

Pour répondre à la question de Pierre, l'expert doit, selon moi, représenter à la fois les intérêts du vendeur et les intérêts de l'acheteur, nécessairement contradictoires.

Cette tâche est toujours malaisée et la question obsédante est celle de l'estimation la plus juste possible, celle qui équilibre la transmission du livre en fonction à la fois de la valeur supposée de l'ouvrage mais aussi en fonction des intérêts de chacun, vendeur et acheteur.

En tant que libraire, vous devez aussi dédommager le vendeur et faire payer le prix juste à l'acheteur, mais peu importe l'équilibre dans cette transaction. Vous devez avant-tout penser à la survie de votre métier et dégager une marge.

Donc, en réponse directe à la question : je n'en sais rien. L'un et l'autre chemin mènent à des résultats les plus divers, il n'y aura jamais de vérité absolue en la matière et c'est sans doute tant-mieux.

Pierre a dit…

Votre réponse me rassure en ce qu'elle ne m'en donne pas. Elle me rappelle néanmoins qu'il ne faut pas s'oublier soi-même ! (ce qui était mon défaut quand j'étais jeune expert judiciaire).

J'imagine que l'on se sent beaucoup plus concerné (et plus angoissé) par la justesse de l'estimation quand on fait un catalogue de libraire pour un particulier.Pierre

Vincent P. a dit…

Beau catalogue, même si beaucoup de choses très bien reliées sont bien trop récentes à mon goût (je n'aime pas le 19eme!).

Quant aux estimations, et bien ma foi elles sont trop raisonnables pour être "honnêtes" (c'est l'expression Jean-Luc, n'y voyez aucun rapport avec la tronche pas catholique d'un ex premier ministre!!).

Je m'explique.

Chaque vente où les estimations sont très basses, et c'est ici le cas (comme le Joly sur les restitutions en maroquin), attirent un très grand nombre d'amateurs qui croient tous pouvoir faire de très bonnes affaires ce jour-là.

Et ça fait toujours bien plus cher que tout le monde pensait, les enchères jouant au maximum et les amateurs dépensant bien plus qu'ils ne comptaient mettre:
quand on est là il faut bien repartir avec quelque chose non, surtout quand le catalogue vous avait laissé apercevoir tant de merveilles à si bon prix...d'estimation!

Amicalement,
Vincent P.

Textor a dit…

Vincent, vous etes trop pessismiste. L'estimation étant nécessairement au dessus du prix de réserve, tous les espoirs sont permis !
Il y a aussi, parfois, des ventes sur succession, sans prix de réserve, où tout doit disparaitre, le meilleurs comme le pire ...

T

Vincent P. a dit…

Textor,

Non pas pessimiste mais réaliste: estimations faites pour attirer, publicité faite sur tous les sites (Bibliorare, Interenchères, Bibliomane), donc peu de chance que l'on ait ce que l'on désire à pas cher...

Les ventes dont vous parlez, successions et autres, sont souvent très peu averties, d'où de meilleures opportunités!

On verra les résultats ici ;)

Vincent P.

Bertrand a dit…

Je suis assez de l'avis de Vincent.

J'ai raté hier soir aux enchères un livre mis à prix 1 euro sans réserve. Il a fini à plus de 700 euros tout en étant resté à moins de 15O euros dans la dernière heure d'enchères. Il aura suffit de deux forcenés bibliomanes pour faire de ce livre un point d'honneur ridicule et le voir propulser à 700 euros.

S'il avait été mis en vente à 700 euros en achat immédiat je ne suis pas certain que je me serais précipité dessus... enfin... je ne sais pas...

B.

Jean-Luc a dit…

Vincent, vous pourriez être étonné et, personnellement, je me garderai bien de faire des pronostics.

Je crois effectivement mes estimations raisonnables pour l'amateur particulier comme pour le libraire professionnel. Cela participe à l'équilibre évoqué plus haut. Et oui, la publicité que l'on donne à un catalogue pose un cas de conscience, comme écrit aussi plus haut.

Pour autant, il n'y a, de ma part, aucune des arrières pensées que vous prêtez (à d'autres, j'espère). En tous cas, je considèrerai comme irresponsable l'expert qui me dira un jour qu'il fait ses estimations au seul espoir de les voir pulvérisées le jour de la vente.

Vincent P. a dit…

Jean-Luc,

Il y a en a beaucoup, beaucoup, qui s'amusent à ce petit jeu, croyez le sur parole. D'ailleurs quand on regarde les estimations de Courvoisier, c'est l'un des seuls à être constant en maintenant des estimations assez hautes. Et c'est sans doute pour ça que lors de la vente dont Bertrand nous avait fait la publicité, beaucoup des livres ont fini en deçà des estimations...

Je ne vous prête aucune arrière-pensée, mais je trouve quand même que beaucoup de vos estimations sont bien trop raisonnables. Enfin, j'aimerai bien avoir tort!!

Vincent P.

Textor a dit…

Sous le marteau, la vérité.
Dommage, je ne pense pas que je serais en France, le week end du 20 Mars, vous me raconterez.

Bertrand a dit…

Textor a écrit : "Sous le marteau, la vérité"

du moment, oui... la vérité du moment seulement.

B.

Textor a dit…

Oui, la vérité du moment... les cours sur le marché libre montent et descendent. Sinon il faudrait un décret pris en Conseil d'Etat pour fixer le prix du livre ancien ...Plus de souci !

Vincent P. a dit…

Je viens de regarder les résultats de la vente Ferraton, et à estimations ridicules (il n'y a pas d'autre mot) résultats extraordinaires pour les livres extraordinaires.
Des estimations à 500 pour des résultats à 25.000, à 1.000 pour des résultats à 33.000, 40.000...
Personnellement j'aurai honte soit d'avoir fixé des petites estimations pour attirer le chaland, soit pour être si peu au fait de mon métier...
Vincent P.

Vincent P. a dit…

Alors, quid des résultats?
Vincent P.

Bertrand a dit…

Aucune idée, je compte sur Jean-Luc pour nous envoyer un fichier des résultats (bertrand.bibliomane@gmail.com)

Merci d'avance,

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...