mercredi 17 février 2010

Regardez ce que peuvent donner une femme nue, un chat noir et du talent...



Premier plat de couverture, papier beige, épais et cassant.


Histoire sans paroles. Le Bibliomane moderne vous offre du plaisir pour les yeux !

Suite de 6 eaux-fortes non signées publiées sous couverture illustrée de la même eau-forte que le titre également gravé à l'eau-forte. Cette suite est intitulée "Six caprices à l'eau-forte." Elle est publiée chez L. Joly, 19 quai St-Michel à Paris. Format env. 31 x 21 cm pour les feuilles et 17 x 12,5 cm pour l'estampe. Aucune information précise pour le moment sur cette bien jolie suite à l'eau-forte, probablement publiée vers 1880-1890. Je n'ai pour le moment aucune idée de l'artiste qui les a produites (j'ai bien une petite idée quand même mais je n'ai pas encore assez d'éléments pour me prononcer). C'est une belle et bonne main ! Aucune idée non plus du tirage de cette suite.

Admirez ! Je vous laisse deviner s'il y a ou non un message caché derrière cette suite bien mystérieuse...


Titre imprimé sur papier vergé. Les autres planches sont tirées sur le même papier.



Planche I intitulée "Les Crêpes"



Planche II intitulée "Illusions perdues"



Planche III intitulée "Pudeur"



Planche IV intitulée "Harmonie"



Planche V intitulée "Hygiène"



Planche VI intitulée "Carnaval"


En scrutant Google vous trouverez certainement le prix que j'ai payé pour cette suite... mais rien d'autre, et Google Books ne vous sera, j'en ai peur, d'aucune utilité... à moins que Martin... (Mais où est-il au fait Martin ?)

Bonne journée,
Bertrand

21 commentaires:

calamar a dit…

la présence du chat noir sur toutes les gravures est un indice... peut-être pas suffisant. ils sont nombreux à avoir collaboré à la revue, mais je verrais bien un certain A W ?

Bertrand a dit…

A W ?

Pas bête en effet, même si ce n'était pas à lui que je pensais.

Je vais pousser les recherches un peu plus loin.

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Pas terrible, le modèle. Ou bien, c'est A.W. qui n'était pas en forme...

Bertrand a dit…

La pianiste me plait bien moi...

B.

calamar a dit…

on trouve une certaine ressemblance avec les illustrations de ce chef-d'oeuvre :
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=220545257585&ssPageName=STRK:MEWAX:IT

Anonyme a dit…

Il y a des jours où on aimerait bien être un tabouret.


Montag

martin a dit…

1891, impr. Bertonnet, mais sinon?

Bertrand a dit…

et ça sort d'où Martin cette information ?

Ça m'intéresse !

B.

martin a dit…

http://books.google.com/books?id=VHHQAAAAMAAJ&pg=PA367&dq=%22les+cr%C3%AApes%22+%22illusions+perdues%22&lr=&client=firefox-a&cd=1#v=onepage&q=%22les%20cr%C3%AApes%22%20%22illusions%20perdues%22&f=false

Bertrand a dit…

On ne doit pas avoir le même proxy... moi cela ne me donne rien... Bibliographie de la France... mais rien d'accessible...

Help !

B.

Bertrand a dit…

Autant pour moi Martin, j'avais oublié de mettre Google Books en Google Sharing Enabled...

C'est ok, I see now !

B.

Bergamote a dit…

Mouais... j'ai dû manquer le message caché, l'illusion optique ou quelque chose comme ça. Du coup, ces images me plaisent à peu près autant que les magazines cachés tout en haut des rayons des kiosques : pas. Pour moi, curiosa rime avec vulgaire.

Bergamote, qui fait semblant d'être de mauvaise humeur ce soir (et qui prépare ses crêpes, disons... différemment *clin d'oeil*).

Anonyme a dit…

Steinlein pour le chat !

Patrick C

Bertrand a dit…

Steinlein...

C'est une idée. Je vois le trait de Steinlein pourtant plus impressionniste que celui de Willette qui correspondrait mieux ici au style. Mais pourquoi pas.

Deux candidats donc. Steinlein et Willette ? Qui d'autre ?

B.

Anonyme a dit…

En fait je n'avais pas complété mon message car pour le reste de l'illustration je ne retrouvais pas Steinlein

Patrick C

jean-claude a dit…

Carrier Belleuse ??

Bertrand a dit…

Cher Jean-Claude, Carrier Belleuse ?

Instruisez-moi ! Instruisez-nous !

Je reconnais mon entière ignardise concernant tout ou rien de cet artiste que je n'ai encore jamais croisé (il en faut).

Pouvez-vous nous dire ce qui vous met sur cette piste ?

B.

jean-claude a dit…

Il existe un bronze de Carrier Belleuse, "Femme nue au chat".
D'autre part le fils pierre a je crois assez fréquenté le cabaret de Montmartre "le Chat noir" en compagnie probablement de Toulouse Lautrec, le chat de vos eaux fortes ressemble à l'emblème de ce cabaret.
Sur les eaux fortes de Carrier Belleuse ( le fils) on retrouve assez souvent ce type de modèle féminin ( même coiffure) et façon un peu allégorique. Sans certitude pour autant .

jean-claude a dit…

Quant au chat ,c'est très vraisemblablement celui de Steinlein , donc du cabaret. On retrouve bien son poil ( du chat) hérissée ! Mais je ne sens pas bien Steinlein pour le reste. Enfin !!

Christophe a dit…

C'est une très belle suite.

Je crois qu'il s'agit de Joseph Apoux ...

forgottenshelf@hotmail.com a dit…

A mon avis,l'artiste est surement Joseph Apoux,qui a fait un autre portfolio pour L.Joly,"Sorcières".

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...