vendredi 21 août 2009

L'Académie des Oubliés, des Dédaignés et des Insignifiants. A vos tablettes.





La photo n'a rien à voir avec l'article.. mais je l'ai trouvée si jolie...
Reluire enchaînée, vers 1490 (vu sur le net).



Je trouve cette idée de créer une Académie des Oubliés, des Dédaignés et des Insignifiants fort à propos !

Nous dirons que pour y faire inscrire un candidat dont la postérité n'a pas voulu, il vous suffit de m'envoyer à bertrand.bibliomane@gmail.com, sous forme d'un billet argumenté et illustré, le portrait du quidam. Je laisse à votre discrétion le soin de l'insérer dans une des trois options possibles, option O (oublié), option D (dédaigné) ou option I (Insignifiant). Je rappelle que le manque de notoriété notoire de votre héros préféré ou de votre héroïne lui permet de rentrer dans une, deux ou les trois options simultanément. Un quidam ODI serait parfait !

Alors, sans plus attendre, n'hésitez pas à rentrer dans cette catégorie tant appréciée des gens sérieux qui collectionnent les Best Sellers, soyez Bibliomane potache... et n'oubliez pas, il n'y a que Quarante places (comme disait Pierre le 41eme fauteuil étant déjà pris par Houssaye.... on lui laisse bien volontiers). Le fauteuil numéro 1 est à Désyr Ravon (j'insiste), option I. Le fauteuil numéro 2 est à Pierre de Dampmartin (il le mérite), option O (pour faire plaisir à Raphaël et à Textor). Qui sera le numéro 3 ?

Dans l'attente de vos loosers à sauver de l'oubli,

PS : pour ceux qui prendraient ce billet en cours de route et n'auraient pas lu les billets précédents consacrés aux Insignifiants, voici les liens vers ces billets :

Le bibliophile et les Insignifiants. Désyr Ravon réhabilité.
Le bibliophile et les Insignifiants. Pierre de Dampmartin réhabilté.

et n'oubliez pas... Qui sauve un homme, sauve le monde !

PS 2 : je vous propose donc ce petit tampon pour valider tout ce qui a été écrit plus haut... Tampon qui sera apposé sur tout auteur réhabilité par le Bibliomane moderne.


Quand je vous le dis que la folie douce bibliomane n'a pas de limites... Et quand je pense que pendant ce temps le monde se prend au sérieux !

Bonne journée,
Bertrand

19 commentaires:

Raphael Riljk a dit…

Me revient immédiatement en tête la candidature de Barthélémy Imbert si bien "relevé" par Léo Mabmacien, il y a quelque temps :
http://bibliomab.wordpress.com/2008/11/03/le-jugement-de-paris-poeme-en-iv-chants-par-barthelemy-imbert/

Au titre de représentant des petits versificateurs illustrés du 18e ?(il y a bien Dorat, mais la bibliophilie lui doit trop à celui-là !).

Pourrait-il cotiser aux deux sections : I pour le "Jugement de Paris" et D pour les "Historiettes ou Nouvelles en vers" ?

R.

Raphael Riljk a dit…

Il y a tout un tas de candidats trés prometteurs (Népomucène Lemercier, par exemple qui pouvait être présenté par Jules Janin en personne : "Tel que vous le voyez, ce poëte célèbre et qui n'a jamais réussi plus d'une heure, il tiendra nécessairement sa place au premier rang des chercheurs d'aventures dans les poétiques et les terres inconnues.").

Cependant, dès qu'on entreprend les premières démarches pour solliciter leur candidature, on s'aperçoit déjà qu'ils ont un siège à l'Académie Française !

Un Immortel, ça ne peut pas être aussi Insignifiant, cornegidouille !

R.

Bertrand a dit…

J'atends des portraits circonstanciés, motivés et en bonne et due forme à bertrand.bibliomane@gmail.com

A bientôt,

B.

Pierre a dit…

J'avais pensé à Casimir Delavigne dont je possède la seule édition avouée par l'auteur (c'est écrit !). Mais Raphaël a raison : Pas d'académicien insignifiant !

Je retourne à mes étagères.

Textor a dit…

Là, çà ne se voit peut-être pas mais je suis plié de rire en lisant les commentaires de Raphael, mais c’est vrai que l’Académie pourrait servir de pépinière d’ODI. Bon, avec le week-end qui arrive, on ne va pas trop se fatiguer, je plébiscite la candidature de Jean Girard, le barde aussonois pour le fauteuil numéro 4. Notice déjà faite. 
Pour le fauteuil 5, je proposerais bien Barnabé Farmian DUROSOY (et non, ce n’était pas un pseudo ) auteur d’un désopilant poème en 6 chants intitulé « les Sens » ( Londre, 1766.), pour lequel Cohen, toujours charitable avec les auteurs des livres à gravures, a déclaré « le jeune âge de l'artiste explique la gaucherie de ses compositions ». On ne pouvait pas mieux le renvoyer dans une obscurité qu’il n’a jamais vraiment quitté. Je crois que c’est à peu près tout ce que la postérité a retenu de ce Durosoy. Vous votez pour lui ? T

Textor a dit…

PS : si le fait d’avoir eu une fin tragique sur l’échafaud permet d’obtenir plus rapidement l’estampille du Bibliomane Moderne, catégorie Dédaigné et Raccourci, alors Durosoy a toutes ses chances :
http://books.google.com/books?id=QPgDAAAAYAAJ&pg=PA132&lpg=PA132&dq=LES+SENS,+dUROSOY&source=bl&ots=1_JU8UGaoe&sig=GharR1pIWrDYG4Cy1EYwCnS7OyE&hl=fr&ei=tP-OSpzUCdnKjAeuyPzdDQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5#v=onepage&q=&f=false

Textor a dit…

Quoi de plus dramatique pour un Insignifiant que de voir son nom confondu avec celui d’un autre auteur à tel point qu’un ouvrage lui sera attribué alors qu’il ne l’a pas écrit !!
C’est pourtant la mésaventure qui arriva au pauvre Duroroy que l’on confond souvent avec un plus insignifiant que lui, qui a écrit « Les sens. Poëme en cinq parties ». Genève/Paris, Lejay, s.d. Fort heureusement, Cohen, toujours, vole au secours de notre Barnabé Famian en déclarant tout de go : « malgré de fréquentes confusions, ce poème n'est pas celui de du Rosoi. »
Si mon poulain reçoit les faveurs de votre assistance publique, j’enverrais à Bertrand quelques photos et extraits des Sens. (Qui n’est pas l’ouvrage torride que vous pourriez imaginer)

Bertrand a dit…

Envoyez-moi vos ODI à bertrand.bibliomane@gmail.com

il seront publiés, estampillés, votés, débattus, tout ce que vous voudrez !

B.

Bertrand a dit…

Le siège numéro 3 est d'ores et déjà réservé à une haute personnalité ODI !!

Bientôt en ligne,

B.

Bertrand a dit…

Je vois qu'il y a un "connecté" en Bretagne (Le Boissy), depuis plus de 97 minutes... c'est trop !!

Le Bibliomane moderne pourrait-il rentrer dans la catégorie des dopants et autres addictifs !!

Raphaël, à l'aide !

B.

Jean-Marc a dit…

L'obscur dont je parle ne mérite peut-être pas un fauteuil, mais il est un peu sorti de son obscurité à cause d'un voisinage prestigieux en 4e de couverture. Je veux parler de Victor Colomb (1847-1924) dont le poème "Espoir en Dieu" s'est trouvé primé dans le même concours qui a donné une mention très honorable au premier chant des "Chant de Maldoror", par Lautréamont. D'ailleurs, notre apprenti poète a préféré ensuite se consacrer à l'érudition dauphinoise, ce qui lui a permis de sortir un peu de l'obscurité dans le cénacle malgré tout restreint des bibliophiles dauphinois.

Je vous renvoie à un message que je lui avais consacré :
http://bibliotheque-dauphinoise.blogspot.com/2008/12/victor-colomb-et-lautramont-louis-videl.html

Par ailleurs, je prépare ma liste, sachant mal distingués les oubliés, des insignifiants et des obscurs.

Jean-Marc

Textor a dit…

Bertrand, malgré ce beau soleil, je me suis penché sur le cas Durosoy et je vous envoie un article circonstancié. bonne journée T

Martin a dit…

Juste pour les archives: C'est un des artistes et non pas l'auteur qu'on accuse de gaucherie et de lourdeur. Et c'est Portalis qui juge.
Voici le jugement de Cohen: "Les fígures de Wille sont très-inférieures á celles d'Eisen, excepté celle du cinquième chant, qui est assez belle; mais ses vignettes sont charmantes."
Pas mal pour un jeune homme de 17 (?) ans débutant à côté d'un des plus grands illustrateurs de tous les temps.

En ce qui concerne les différentes éditions du poème et les attributions, attention. C'est un terrain miné.

Textor a dit…

Merci Martin pour ces précisions. Votre rigeur permet de corriger l'à-peu-près de mes notices et commentaires.
Il est vrai que j'avais beaucoup négligé ce Durosoy jusqu'à présent, (au point que le catalogue de ma bibliothèque ne contient aucun développement sur le livre). J'ai envoyé une notice à Bertrand qui montrent les belles gravures de Wille qui sont certes un peu plus gauches que celles d'Eisen mais non dénuées d'intérêt.
T

Pierre a dit…

Il me fallait un atrabilaire injustement méconnu, un auteur pour qui le siège de l'Académie Française fut illégitimement refusé , un anticlérical incompris, un assassiné au meurtre inexpliqué , bref un insignifiant à la plume plus mortelle qu'immortelle...

Je demande Paul-Louis Courier. Il mérite les éliminatoires.

Bertrand a dit…

Paul-Louis Courier ! Un gars de la trempe de Désyr Ravon, un peu de rage en plus et de poésie en moins, mais néanmoins à mon goût trop connu pour rentrer à l'Académie ODI.

Je vote pour un refus du siège (encore une fois hélas pour lui...)

B.

Pierre a dit…

Parmi les écrivains à la plume légère injustement oubliés, je vous propose "Leon Riffard" dont je possède un exemplaire dédicacé des "Contes et apologues" illustré par Frédéric Regamey.

De l'élégance, du rêve et beaucoup de gentillesse, trois vertus qui nuisent à la postérité...

Le premier barrage éliminatoire est-t'il passé ? Pierre

Textor a dit…

Oui je crois que Leon Riffard devrait tenter sa chance... ( même si je ne suis pas encore tout à fait sur d'avoir compris les critères de sélection de Bertrand ! :))
T

Bertrand a dit…

Bonsoir Textor et Pierre,
j'ai donné en commentaire hier ce que je voyais comme profils pour ces académiciens peu ordinaires, cependant, chacun voit à la manière ses Oubliés, Dédaignés et Insignifiants. Du côté positif ou négatif, avec passion ou dédain, pour leur faire un piédestal ou au contraire les clouer au pilori du destin, peu importe, cette Académie potache, vous l'aurez compris, doit avant tout être une occasion sympathique pour les lecteurs du Bibliomane moderne, de découvrir des auteurs qui n'ont pas laissé de trace importante aujourd'hui dans le monde des lettres et des sciences. Il y a donc foultitude de candidats possibles, à chacun de choisir celui qu'il veut défendre ou dénoncer.

PS : j'ai déjà reçu pas mal de candidats portraiturés de belle façon. Pierre, j'attends avec impatience votre portrait d'Académicien.

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...