jeudi 27 août 2009

Toquade de bibliophile : Les cartonnages dits "romantiques à médaillon".



Anna ou la piété filiale par Mr de Marlès.
Tours, Alfred Mame et Cie, s.d. (contient une remise de prix datée de 1863).
19 x 11,5 cm.



Cela fait déjà un moment que je voulais vous parler d'une de mes toquades bibliophilico-maniaques...

En bibliophilie, comme dans le cochon, tout est bon ! Il y a le collecteur de plaquettes sur la Bourgogne, l'éminent rassembleur d'éditions incunables de nos meilleurs auteurs anciens, celui qui recherche avec persévérance les reliures signées, peu importe ce qu'il y a dedans (si si ça existe...), le poly-bibliophile comme il existait des polygraphes... qui collectionne tout... ou presque. Les thématiques changent avec les ans. Les passions changent, divergent, convergent. Le bibliophile doit alors faire des choix, suivre des orientations, le plus souvent mené par le bout du nez par un "sixième sens bibliophile" qui le guide bien malgré lui.

Rassembler à grand frais des éditions anciennes des auteurs classiques peut vite devenir ruineux. Et la bibliophilie à cela de merveilleux, qu'elle procure le même plaisir au collectionneur de plaquettes à trois sous qu'au collectionneur de livres d'heures à milles écus. L'essentiel étant à chaque fois de suivre sa chance, faire confiance à ses choix et laisser le destin décider pour vous. Ainsi, vous naviguerez, c'est certain, au cours de votre parcours bibliophilique, parmi de nombreuses thématiques, toutes sortes de livres, des plus riches aux plus pauvres et vice versa.

Tout cela pour vous dire que depuis quelques temps je me suis mis en tête de réunir une sorte de livres bien particuliers, appelons-les "cartonnages romantiques décorés en papier gaufré à fenêtre lithographiée coloriée".

Je ne vais pas vous faire l'historique de ces jolis petits livres, si fragiles, je me contenterai de vous renvoyer à deux ouvrages essentiels sur le sujet :

- Elisabeth Verdure, Cartonnages romantiques 1840-1870, un âge d'or de la reliure du livre d'enfant. Editions Stéphane Bachès, 2008. 1 volume 31 x 23 cm, env. 145 pages largement illustrées.

- Sophie Malavieille, Reliures et cartonnages d'éditeur en France au XIXe siècle (1815-1865). Editions Promodis, 1985. 1 volume 31 x 22 cm, env. 250 pages largement illustrées.

j'ajouterai deux autres ouvrages complémentaires mais non exclusivement consacrés à ce type de cartonnage particulier, à savoir :

- Jean Adhémar et Jean-Pierre Seguin, Le livre romantique, Paris, 1968. Editions du Chêne. 1 volume 33 x 24 cm, env. 150 pages largement illustrées.

- Jean-Marie Embs et Philippe Mellot, Le siècle d'or du livre d'enfants et de jeunesse, 1840-1940. Les éditions de l'Amateur, 2000. 1 volume 32 x 25 cm, env. 285 pages.

Ce type de cartonnages, dits "à Médaillon", apparait dans les années 1840 et se trouve jusque vers la fin des années 1880.

Ces volumes sont le produit d'une industrialisation croissante dans le processus de fabrication du livre, conjuguée à une augmentation évidente du nombre de lecteurs entre 1840 et 1890.

Plusieurs maisons se partagent le marché : Mame à Tours, Mégard à Rouen, Ardant et Barbou à Limoges, Lefort à Lille, Lehuby à Paris et encore d'autres aujourd'hui moins connus ou carrément oubliés.

Présents en très grand nombre de 1840 à 1860 dans les familles de la classe moyenne en cours d'alphabétisation, on retrouve ces jolis petits livres dans de nombreux greniers. Il n'est pas rare d'y retrouver, contrecollé au verso du premier plat, une étiquette de récompense, un prix de lecture ou un accessit dument complété à la plume. Découverte toujours émouvante.

Ces cartonnages entièrement fait en carton (plats) et papier, le tout joliment décoré en couleurs et à la presse (gaufrage). Ceux qui nous intéressent ici on en plus, sur le premier plat uniquement une fenêtre découpée permettant de placer une vignette lithographiée et coloriée.

Ces petits livres de format in-8 pour la plupart ou in-12 voire petit in-12 pour quelques uns, étaient vendus par séries thématiques, présentés dans de petits catalogues que l'on trouve parfois reliés à l'intérieur des volumes.

Ce que ces livres contiennent ?

L'essentiel des ouvrages recouverts de ces jolis habits est constitué d'une pléiade de livres de piété, de moralité, d'instruction morale à l'usage des enfants, de voyages en Terre-Sainte et autres vies de nos plus grands ecclésiastiques et autres personnages de l'église. Cependant, il ne faut pas négliger quelques séries intéressantes qui concernent les voyages, l'histoire générale (vie de Henri IV, vie de Louis XIV, etc). Quelques ouvrages profanes peuvent avoir été reliés de la sorte lorsque ces derniers ont été au préalable approuvé par l'archevêque local... Nous avons ainsi "Les jeunes voyageurs dans l'Inde ou détails intéressants sur les productions naturelles et industrielles, les monuments, les curiosités, les moeurs et usages des habitants de cette contrée", par Prieur, de Sombreuil. Limoges, Martial Ardant frères, 1859 (voir plus bas). Récit tout à fait intéressant et lisible.

Comment les acheter ? Comment les choisir ? Quel prix ?

Pour ma part, je ne fais pas de choix de texte (je laisse le destin me mettre en mains de bons textes), je cherche uniquement les exemplaires parfaitement conservés. Ceux dont la reliure, si fragile puisque en carton et papier, ont résisté au temps. Je recherche les exemplaires frais extérieurement et intérieurement si possible. Complets cela va de soi. J'évite d'acheter des exemplaires dont les coins sont trop usés ou dont les dos sont faibles ou fendillés. J'aime les contempler dans leur habit de lumière éclatant. Et cela devient rare dans cette condition !

Il y en a cependant tant de modèles différents que la quête reste passionnante et peu frustrante. D'autant que pour l'heure, le prix d'achat de ces petits bibelots bibliophiliques reste très abordable. Généralement ce ne sont guère plus de 10 euros qu'il est nécessaire de débourser, mais pour une belle pièce en parfait état cela m'est arrivé d'aller jusqu'à quelques dizaines d'euros.

Ces livres fragiles sont encore assez peu recherchés des bibliophiles classiques habitués aux reliures luxueusement en cuir et dorures "vraies". Ces Barbou et autres Mame sont le produit d'une ère industrielle naissante, production de masse et lecture pour tous pour horizon. Témoins d'une époque, typiques et atypiques à la fois, je pense qu'il est grand temps de se préoccuper de ces livres que l'on a trop longtemps considéré comme des Insignifiants (eux aussi...).

Voilà, je préfère maintenant vous laisser découvrir une petite sélection des plus belles pièces que j'ai réussi à rassembler à ce jour. Les exemplaires présentés sont tous en excellent état de conservation et n'ont subi aucune restauration d'aucune sorte.

La famille chrétienne suivie de nouvelles historiettes, traduit de l'allemand de Christophe Schmid par Louis Friedel. Septième édition.
Tours, Alfred Mame et Cie, 1856.
15 x 9 cm.



Marthe ou la soeur hospitalière par M. l'abbé J***. Cinquième édition.
Tours, Alfred Mame et Cie, 1851.
15 x 9,5 cm.



Histoires édifiantes et curieuses par Baudrand.
Limoges, Barbou frères, imprimeurs-libraires.
s.d. (vers 1850-1860).
18,5 x 11,5 cm.



Histoire de Henri IV, roi de France et de Navarre, par l'auteur de l'histoire de Louis XIV.
Deuxième édition.
Lille, L. Lefort, Imprimeur-Libraire, 1851.
18,5 x 11,5 cm.


Vie de St-François de Sales, évêque et Prince de Genève, par M. de Marsollier.
Tours, Alfred Mame et Cie, s.d. (1859 d'après une remise de prix à l'intérieur).
19 x 11,5 cm.


Le modèle de la Piété au milieu du monde ou vie de Mlle Marie Charlotte D**** morte en 1838 en odeur de sainteté. Par M. l'abbé de Villiers, ancien professeur de l'université.
Paris, Librairie de l'Enfance et de la Jeunesse, P.C. Lehuby, rue de Seine, n°55, ci-devant le 53.
s.d. (1857 d'après un accessit trouvé à l'intérieur).
18,5 x 11 cm.



Quinze jours en Suisse. Bâle, Berne, Lucerne. Par Paul Baudry.
Rouen, Mégard et Cie, Libraires-éditeurs, 1875.
20,5 x 13 cm.



Les jeunes voyageurs dans l'Inde ou détails intéressants sur les productions naturelles et industrielles, les monuments, les curiosités, les moeurs et usages des habitants de cette contrée", par Prieur, de Sombreuil.
Limoges, Martial Ardant frères, 1859.
17,5 x 10,5 cm.

Et vous ? Cela vous évoque quoi ces cartonnages décorés ?

Bonne nuit romantique,
Bertrand

17 commentaires:

Raphael Riljk a dit…

Je partage votre intérêt pour ces livres fragiles, décorés comme des boites à bonbons et qui ne constituent qu'un bref instant dans l'histoire du livre.

Quatre ou cinq de ces reliures légères, en rocaille colorée avec des dames en crinoline, apportent beaucoup de charme aux rayonnages quand on les acoquine avec de vieux vélins barbons!

Mame a probablement les productions les plus chatoyantes dans ses émissions les plus riches avec tranches dorées et Mégard ne manque pas de charme dans sa naïveté.

Dans votre excellent tableau Bertrand, juste une touche supplémentaire pour ajouter des titres qui timidement évoquent le progrès, "la Navigation aérienne" du productif Arthur Mangin, les "Variétés industrielles" du même, qui tentait de persuader des beautés de la fabrication du caoutchouc et du verre, ou des vignettes avec des ancêtres de locomotives fumant sous la gare.

Il y a aussi un format in-16 ravissant de chez Mame.

Mais il faut être impitoyable sur l'état. Messieurs les vendeurs, à bon entendeur, salut !

Heureusement, il reste des jamais lus, jamais ouverts, jamais mis au grenier.


Bertrand, vous qui disposez des bonnes sources (qu'il faut que je me décide à acheter), sait-on quand les toutes premières reliures de ce type sont sorties? les incunables du genre en quelque sorte ?

De mon côté, sur la centaine, je crois que la plus antique remonte seulement à 1844.


...et là-dedans il y a des amphithéâtres complets et empilés d'ODI...

Merci pour ces livres!

Raphael

Raphael Riljk a dit…

Et autre question pour les lecteurs à l'international : d'autres pays ont-ils eu des productions similaires, ou bien était-ce une spécialité française ?

R

Anonyme a dit…

Cher Bertrand, 2 remarques:
1. vous ne citez pas dans vos références le catalogue "The art of publishers' bookbindings 1815-1915" (Los Angeles, William Dailey Rare Books Ltd, 2000), qui contient une sélection de ces ouvrages, replacés dans le cadre général des "cartonnages d'éditeurs", et d'après lequel je peux répondre à Raphaël que oui, d'autres exemples de ce type de cartonnage sont connus en Europe et aux Etats-Unis;
2. vous écrivez précisément "lithographies coloriées", et de fait les lithographies en noir de ces reliures étaient coloriées à la main jusque dans les années 1860; elles ont été ensuite remplacées par des chromolithographies, ce qui les rend peut-être moins élégantes (informations tirées de la même source).
Yves

Bertrand a dit…

Merci Yves de ces précisions. Comme je l'ai précisé, ce n'est pour moi pour le moment qu'une "toquade" et donc je serais bien malvenu de dire que je sais tout de ces petits bibelots colorés et fragiles, je ne connaissais pas l'ouvrage que vous citez et je suis bien heureux que vous l'ayez fait, pour moi et tous les lecteurs frivoles du Bibliomane moderne.

Raphaël, je ne sais pas trop la date de la première édition Mame ou Barbou ou autre recouverte de ces jolis habits de lumière, mais je vais chercher et regarder dans ceux que j'ai.

A vue de nez je dirais 1840 à quelques années près.

B.

Textor a dit…

Très interessant article, joliment décoré. Le choix dans l'alternance des images est du meilleur effet !

Je n'ai pas une seule de ces boites à bonbons sur mes rayons mais, miam-miam, cela donne envie.
T

Raphael Riljk a dit…

Les cartonnages que présentent Bertrand sont particulièrement bien venus parce qu'il y accord entre la chromo et le texte. Il n'est pas rare de trouver par exemple un "Voyage en Egypte" adorné d'une image de Jeanne d'Arc au bûcher...ou l'inverse !

Raphael

Textor a dit…

jeanne d'Arc, une filière égyptienne ?? ce sont les anglais qui vont être content ! ;)

Bertrand a dit…

Pour information complémentaire, je passais hier par Dijon et quelques petites escraignes dijonnoises plus tard... je voyais dans la boutique d'un ami libraire un petit cartonnage romantique à médaillon... justement.

C'était une "Moralité en actions pour les enfants", sans date, des années 1850-1860.

Ce qu'il avait de particulier ?

C'était la première fois je crois que je voyais un volume dans ce type de cartonnage relié à l'italienne (plus large que haut), avec une belle vignette litho en couleurs sur le premier plat.

Malheureusement l'état du volume laissait à désirer et j'ai préféré passer mon chemin. Prix affiché : 45 euros.

B.

Raphael Riljk a dit…

Quel éditeur ?

R.

Bertrand a dit…

Lehuby à Paris si ma mémoire est bonne.

B.

Eric a dit…

Les cartonnages romantiques sont rapidement évoqués (p.28) dans l'article "La bibliothèque municipale de Tours" du dernier Art&Métier du livre

Eric

Bertrand a dit…

Merci Eric,
et à très bientôt,
bientôt de passage à Paris...

B.

Pierre a dit…

Comme Bertrand, j'ai collectionné ces élégants ouvrages pendant quelques temps. Les trouver en bon état nécessite un passage en librairie et ceux que j'ai acheté sur Ebay m'ont quelquefois déçu par leur mauvaise conservation. J'ai gardé une certaine tendresse pour les ouvrages à motifs géométriques dorés dont les plats sont restés souvent magnifiques (chez Aubert et Cie, chez Barbou frères par exemple).

Un de mes exemplaires de la bibliothèque chrétienne possède la liste des ouvrages sortis chez Mame, ce qui est pratique pour les collectionneurs. Les sujets évoqués sont parfois peu intéressants sauf un que je feuillette les jours de déprime et que je veux sourire : "Etude biblique sur les œuvres de la création" recense par ordre alphabétique tous les choses animales et végétales qui sont mentionnées dans la bible avec quelques perles :
Chameaupard : Il n'est question qu'une seule fois dans la bible de cet animal (…) ! Moïse le classe parmi les bêtes à quatre pieds qu'il était possible de manger.
Héron: Les turcs aiment beaucoup sa chair mais elle était interdite aux juifs ?(lév, XI,19)

Bref ! Des ouvrages attachants. J'en présenterai quelques uns, moi aussi, mais je le promets avec moins de brio :-) !! Pierre

Bertrand a dit…

A noter dans le dernier numéro de septembre-octobre de l'excellente revue Art et Métiers du Livre, une petit paragraphe consacré aux cartonnages romantiques de la maison Mame à Tours (avec une belle photographie de jolis exemplaires de cartonnage en papier gaufré à médaillon central.

Bonne lecture.

B.

Bertrand a dit…

Lien utile :

http://www.bm-lyon.fr/expo/08/cartonnagesromantiques/expo.html

Bonne visite virtuelle.

B.

François a dit…

Bonjour,

Je me permets de vous informer de la tenue prochaine, à partir de mi-mars, d'une exposition à Tours sur la maison Mame. Les cartonnages romantiques ne seront pas le seul aspect traité, mais il en fera partie.
Vous pouvez par ailleurs aller voir les progrès d'un groupe de recherches universitaires qui travaille en parallèle sur Mame à cette adresse: http://mameetfils.hypotheses.org/
Bien à vous,

François

Bertrand a dit…

Mille mercis François pour cette intéressante information sur cette exposition et pour nous avoir communiquer une adresse internet formidable dont j'ignorais l'existence et dont je n'ai vais pas manquer de faire part dans les colonnes du Bibliomane moderne, très vite,

Bertrand Bibliomane moderne

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...