lundi 11 mai 2009

Lorsqu'une reliure d'art semble flotter dans l'espace... au mileu des ténèbres. Réalisation de Charles Meunier, 1899.


Quelque fois une image suffit. Les commentaires sont inutiles. L'art consommé se suffit à lui-même. L'admiration seule est de mise.


Reliure mosaïquée typique de l'Art Nouveau,
réalisée en 1899 par Charles Meunier



Premier plat

Charles Meunier (1866-1948)

doublure

Bonne semaine,
Bertrand

9 commentaires:

pierre a dit…

Quelle élégance que ce dos dont les nerfs mordent en flèche sur le plat. Pas fréquent, j'imagine. Quel travail d'artiste !

Textor a dit…

Une pure merveille, effectivement. Mais il faut aussi féliciter le travail du photographe. Je viens de découvrir par expérience que photographier une reliure n'est pas aussi facile qu'il y parait. T

Textor a dit…

A propos des nerfs, lesquels sont ici décalés 2 à 2, quelqu'un sait-il s'il y a eu par le passé des conventions en matière de disposition et de nombre de nerfs apparents sur le dos ? On en trouve 4, 5 parfois 6; Le relieur laissait-il aller son imagination en tenant compte de la taille de l'ouvrage ou bien y avait-il un code?

rui a dit…

Une image suffit... pour voir cette beauté ! Surtout ce dos dont les nerfs mordent en flèche sur le plat ! Est-ce que le contre-plat est aussi en maroquin avec dorures comme, parfois est fréquent dans la reliure mosaïquée typique de l'Art Nouveau ?
R.

Bertrand a dit…

Ah Rui ! La curiosité du bibliophile est sans limite !!! Et tant mieux !

Alors pour vous satisfaire, j'ajoute une photo de la doublure qui est mosaïquée également sur le pourtour, avec une doublure en soie moirée crème... on en mangerait ! (comme dirait Bergamote...)

B.

xavier a dit…

Bonjour Textor,

"Il y a un code" qui est toujours utilisé, en reliure nous avons un gabarit de grequage pour les nerfs (même si aujourd'hui ce sont des faux-nerfs et qui sont pour la "décoration")

voici un modèle, désolé du lien à rallonge...
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?
ViewItem&item=230341445175&ssPageName=MERCOSI_VI_ROSI
_PR4_PCN_BIX&refitem
=230335624033&itemcount=4&refwidgetloc=closed_view_
item&refwidgettype=osi_widget&_trksid=p284.m185&_trkparms=
algo%3DSI%26its%3DI%26itu
%3DUCI%26otn%3D4%26ps%
3D41#ebayphotohosting

Mais chaque relieur/relieure peut faire comme il/elle l'entend, ou comme le souhaite le client final.
Xavier

xavier a dit…

Ce lien est mieux !!!

http://dictionnaire.sensagent.com/grecquage/fr-fr/

Bergamote a dit…

"soie moirée crème"... je crois que je n'ai jamais rien vu/entendu d'aussi beau *soupir*.

Je n'ai pas le temps de mettre un commentaire à chaque billet (un par jour, ça va trop vite pour moi, surtout quand je rentre de presque 4 jours de week-end ;-) mais je tenais à dire que tous ces derniers billets sur la reliure, les cuivres, etc. sont absolument fascinants !

Textor a dit…

Merci Xavier, Le grecquage est bien expliqué sur ce site.
Relieur, c'est un métier magique, mais je dois dire que cela m'angoisse toujours de les voir donner des coups de scie, de manier le scapel ou de taper comme un sourd avec un marteau sur le cuir pour redresser un coin !!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...