vendredi 15 mai 2009

De l'esprit des loix par Montesquieu : un exemplaire de l'édition in-4 de 1749 annoté en français et en grec.


Cher(e)s ami(e)s bibliomanes,

je sais que la curiosité qui nous réunit ici est sans aucun doute le meilleur de ce que la bibliophilie offre et demande à la fois à celui qui décide (ou non) de tomber dedans "quand il était petit".

Je vous livre cette découverte que je fais presque en même temps que vous. Il s'agit d'un exemplaire de l'Esprit des Loix de Montesquieu dans l'édition in-4 datée 1749 et publiée chez Barrillot et Fils à Genève (2 volumes in-4 et 2 cartes reliés en 1 fort volume in-4).

L'exemplaire est intéressant par les abondantes notes manuscrites et citations qu'il contient, d'une main vraisemblablement comtemporaine. On y lit de nombreuses notes, remarques en français et de nombreuses citations de passages en grec tirés de Plutarque et autres auteurs antiques.

La question intéressante serait de savoir de qui sont ces notes. D'un inconnu ? (le plus probable), mais un inconnu très érudit et très au fait des pensées de Montesquieu si on en juge par les remarques piquantes que je peux lire. Ou d'un homme de lettres ou un philosophe ? Connu ?

De toutes ces interrogations, je vous laisse juger des conclusions à donner à cette histoire.

Je vous donne en lecture une page entière couverte de ce type de note et la seule qui soit signée.
Elle est signée "Mably" ? Est-ce une longue citation d'un passage d'un ouvrage de Mably ? Est-ce un texte original de Mably en commentaire de l'Esprit des Loix ? (ce qui serait passionnant pour l'histoire... la grande et la petite).

Voici le document. Les caractères sont petits, serrés, mais cela se lit facilement. Je n'ai pas fais de recherche à cette heure sur l'écriture autographe de Mably... Je vais faire comme vous, chercher. Que ceux qui s'en sente le courage et l'envie fassent de même et nous lire leurs conclusions ici même.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Bonne journée,
Bertrand

4 commentaires:

Martin a dit…

Sans avoir vérifié, sans doute une citation.

Bertrand a dit…

Je suis bien de ton avis.

D'autant que le commentateur érudit connaissait ses auteurs, de Plutarque en passant par Machiavel et Mably, il maniait visiblement avec brio, outre un français impeccable, le latin, le grec et l'italien.

Mais qui était-il ?

Demain je vous livrerai quelques annotations sympathiques de son cru, vous verrez que le bonhomme avait des lettres !

B.

Marco Fabrizio Ramírez Padilla a dit…

Encore une fois je trouve une agréable surprise dans ce page que je visite suvant. Je vous remercie pour nous donner lócassion de connaitre des si beaux exemplaires.
"Saludos" du Mexique.

Bertrand a dit…

Bonsoir Marco Fabrizio,
c'est à moi de vous remercier pour nous lire régulièrement et avec plaisir, cela donne un sens à ces petits messages quotidiens qui, je l'espère (avec Xavier), vous donnent du plaisir.

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...