samedi 9 mai 2009

Du veau... encore du veau !


J'alimente la base de données du Bibliomane moderne en ajoutant cette reliure en veau estampée à froid de la première moitié du XVIe siècle.



Anglaise ? Française ? Suisse ?


Ce qu'elle renferme ? Voici :


et le colophon et derniers feuillets


Bon samedi,
Bertrand

14 commentaires:

Martin a dit…

Pays Bas

Textor a dit…

Je dirais Italie du Nord, coté Piémont,ou encore Savoie, par similitude d'aspect avec un exemplaire des Statuta Sabaudia de 1503.

Martin a dit…

Sans preuve et sans m'y connaître, je dirais toujours Pays-Bas, Bas-Rhin, Flandre.

Pour revenir au sérieux: D'après Oldham (p. 8), on peut exclure l'Angleterre et la France. (Pourvu qu'il a raison et sans autres indices pour une de ces provenances.)

En regardant les photos des 330 reliures italiennes des XVe et XVIe siècles du site de la BL (un délice), je n'ai rien trouvé de ressemblant. Ce qui ne veut rien dire, bien sûr. A 6 heures du matin...

Des photos plus grandes et surtout des frottis pourraient éventuellement (!) permettre des recherches dans la Einbanddatenbank: http://www.hist-einband.de/

Une photo de la reliure mentionnée par Textor?

Martin a dit…

Désolé d'avoir oublié, voici l'explication de mon exclusion d'une origine anglaise ou française:

"A much more important piece of evidence comes from the position of the clasps. There are exceptions (comme toujours), but they form a minute percentage in my experience to the rule that in England and France the clasps were put on the upper cover and the catches on the lower, and that in Germany and the Netherlands the clasps were on the lower and the catches on the upper. Hebrew books were naturally treated the other way round because the "lower" cover was next to the first page. After allowing for books that have been rebacked, and the boards inadvertently changed round, I believe that the exceptions to this rule are so few that, though it leaves open a considerable area of doubt between English and French, and between German and Netherlandish bindings (Italian and Spanish are pretty easy to distinguish otherwise), it is one of the most valuable clues to nationality." (J. Basil Oldham, English blind-stamped bindings, Cambridge 1952, p. 8)

Textor a dit…

Nous allons tous nous précipiter sur nos reliures pour examiner les clasps and clashs.
Bertrand, attention de ne pas publier des photos inversées !!

Martin a dit…

Ou de reliures restaurées.

Bertrand a dit…

Effectivement, cette reliure a fait l'objet d'une restauration de qualité, le dos a été refait, mais les plats sont bien ceux d'origine et les attaches également.

B.

Textor a dit…

Ce qui pourrait nous aider c'est de savoir où le livre a été imprimé, car, si la reliure est d'origine, je ne vois pas le premier possesseur envoyer son livre par chronopost en Flandres pour le faire relier. Mais voilà, Louis Hornken a exercé successivement à Groningen,Bale, Cologne et Paris ! Sa marque, aux armes de Cologne (Felix Colonia) signifie-t-telle qu'il était encore à Cologne en 1514. Le colophon nous en dit-il plus ?
T

Bertrand a dit…

Je viens d'ajouter une photo du colophon et derniers feuillets.

B.

Martin a dit…

Le livre a été imprimé pour Horken à Bâle, par Adam Petri. Voici l'exemplaire de la BSB à Munich:
http://mdz1.bib-bvb.de/~db/0001/bsb00019374/images/
et la notice du VD16:
http://bvba2.bib-bvb.de/V/FDYRUQ1VXYRCU2NGAR6DRPATX1VVM81S8XHXEU2FV7F3HHISH8-22482?func=full&set_number=145205&set_entry=000001&format=999

Martin a dit…

Horken? Ludwig Horncken, pardon.

Textor a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Textor a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Textor a dit…

Beau colophon, il aurait été dommage de ne pas le voir.
Donc si je résume pour la reliure, Martin proposait le bas-Rhin, je disais la Savoie (qui n'a jamais été italienne!), entre les 2 nous avons Bâle. Cela me parait un bon compromis !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...