mercredi 26 octobre 2011

Quelques illustrations érotiques. Une belle vente de curiosa, mais laquelle ?



Le mois d'août est bien loin déjà, l'automne est bel et bien là, moins gai. Il faut égayer les jours qui s'annoncent plus tristes que les précédents (je parle de météorologie... par d'économie mondiale).

Je vous laisse donc réfléchir à l'énigme du billet précédent en compagnie de quelques illustrations coquines toutes issues d'une vente de livres du genre, l'une des plus belles ventes sur ce thème de ces dernières années. Mais laquelle ? Vous souvenez-vous de cette vente aux enchères ? Avez-vous participé à cette vente ? Quels ont été vos achats ?

Je vous laisse en bonne compagnie.










Bonne journée,
Bertrand Bibliomane moderne

10 commentaires:

calamar a dit…

vente Bergé de décembre 2007 ? mais le catalogue ne reproduit pas vos illustrations.

Bertrand a dit…

Presque Calamar ! mais ce n'est pas cette vente.

B.

calamar a dit…

Bergé, décembre 2009, collection Leonhardt...

Anonyme a dit…

Sans rapport avec ces photos excitantes, Textor Reporter (sans Milou) se doit de faire un rapide compte rendu d'une vente originale qui s'est tenu aujourd'hui au chateau de Buttet (Bourget du Lac). L'occasion de retrouver les habituels bibliophiles savoyards et les libraires d'en deça les Monts.

Les ouvrages de Marc-Antoine de Buttet, célèbre poéte chambérien du XVIéme siècle (l'Amalthé, 5800e, le cavalier de Savoie, 2500e) joliment reliés en maroquin ont tenu la vedette avec quelques raretés manuscrites, comme l'inventaire de la bibliothèque de Francois Capré, 3000e, et surtout le mémoire du comte de Medavy sur la défense du Dauphiné et de la Savoie, que j'aurais bien acheté pour offrir à Jean Marc s'il n'avait pas fait 23000 euros ...

Quoi demander de plus : les Montagnes, le Soleil et les livres !
Un curiosa peut-etre?!

Textor.

Bertrand a dit…

c'est certain que le "Mémoire du comte de Medavy sur la défense du Dauphiné et de la Savoie" ... c'est pas très b...

Enfin, il en faut pour tous les goûts.

B.

Jean-Marc a dit…

Merci Textor d'avoir pensé à moi. La vente du Dr Blanc m'a appris que les manuscrits sur la frontière des Alpes devenaient inaccessibles. Et pourtant, les notice tant du catalogue que du libraire qui les a ensuite proposés à la vente, étaient erronées (confondre Bourcet et La Blottière, n'importe quel enfant dauphinois sait faire la différence !)
Lorsque j'ai vu cette vente dans la "Gazette de Drouot", mon cœur a fait un (léger) soubresaut. Lorsque j'ai vu le catalogue, l’adrénaline est retombée. Il n'y avait, à proprement parler, que 2 ouvrages sur le Dauphiné, que j'ai déjà. La notice sur le Nobiliaire du Dauphiné de Guy Allard me semblait fortement inspirée de ma propre notice...
Jean-Marc

PS : je n'ai pas répondu à la question de Bertrand et mon commentaire nous en éloigne encore un peu plus. Malheureusement, je n'ai pas la moindre idée de la réponse, mais il ne s'agit pas, si tant est que ça existe, d'une vente delphinato-curiosa.

Textor a dit…

Delphinato-curiosa ! un truc à faire à plusieurs avec des sirènes ?

Vous avez raison, Jean-Marc, la qualité n’était pas au rendez-vous, c’était une bibliothèque de famille plus que de bibliophile. (le Guy Allard lot n°2 est resté invendu à 300 mais il était en petite condition). Je me suis rabattu sur de petites choses, à l’exception d’un des M-A de Buttet et du Paradin dont je n’avais pas cette édition, la seconde.
Textor

Textor a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ccil a dit…

Joli !!!

Bertrand a dit…

La concision féminine me laissera décidément toujours coi Ccil.

Quoi ? ... coi ... pas coït (sourire) ... les deux peut-être.

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...