samedi 22 octobre 2011

Les Essais de Montaigne (1595) en reliure ancienne de maroquin attribuée à Le Gascon (estimation 80.000 / 120.000 euros)



Si vous voulez un beau Montaigne, qui plus est dans l'édition de 1595 "la meilleure des bonnes" (NDLR : et non je vous jure qu'il n'y a aucune allusion salace à quelques pratiques de fond monétaires internationales...), élégamment relié en beau maroquin "attribué à Le Gascon" ... alors il vous faudra compter et recompter vos économies à hauteur des 80.000 / 120.000 euros estimés. Et je gage que ces estimations risquent fort d'être largement dépassées. Pourquoi ?

Cet exemplaire est un exemplaire qui cumule les bons points. Édition reconnue prestigieuse et toujours recherchée comme on l'a vu dernièrement ici même (voir ICI). Une reliure de grand luxe attribuée à l'un des plus grands noms de la première moitié du XVIIe siècle (donc exemplaire relié très peu de temps après l'impression de l'ouvrage). Enfin, un état de conservation pratiquement irréprochable avec de minimes restaurations signalées et fort bien exécutées semble-t-il.

D'après la notice il s'agirait du seul exemplaire en maroquin ancien encore en mains privées (jusqu'à ce qu'on en découvre un autre...). Exemplaire provenant d'une ancienne collection suisse, jamais répertorié (autrement dit il n'a jamais été catalogué chez aucun libraire et n'a jusqu'au 9 novembre 2011 jamais été présenté aux enchères). Bref, une rareté !

Cet exemplaire sera vendu parmi une pleiade d'autres beaux ouvrages lors de la vente de livres du 9 novembre chez Sotheby's Paris (voir le catalogue de la vente ICI).



Pour ma part je me contenterai de conserver l'image cet exemplaire dans ma mémoire faillible mais assez exercée pour pouvoir le retrouver un jour prochain, si d'aventures il tombe à nouveau sous mon regard ahuri par tant de beauté et de rareté.

Je vous laisse faire vos comptes ! Voici encore quelques photos extraites du site internet de Sotheby's Paris (site très bien fait et qui permet de zoomer sur les photos comme si on y était... c'est toujours ça !)













Bonne journée,
Bertrand Bibliomane moderne

27 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Stupéfiant !

Anonyme a dit…

Sothebys a plutôt une politique d'estimation au juste prix.
Je pense que ça restera proche de la fenêtre en question.

Chez d'autres, cela aurait été estimé 500€, et on aurait dit : "ohhh, 200 fois l'estimation, ohh !"

a bientot,

Yohann
ebibliophilie.com

ps : pour ma part, je passerai chez eux toucher du doigt le reve, et m'acheter un petit billet de loto pour le WE, qui sait ;-)

Bertrand a dit…

Qu'est-ce qui est supéfiant Jean-Paul, ce livre ? son prix ? les deux ?

Quant à l'estimation et au prix final Yohann, nous verrons bien... dans tous les cas je suis hors jeu (sourire).

B.

Textor a dit…

C'est pas le Montaigne de Monsieur tout le monde, ça ! Mais notez hein ? Faut en avoir l'usage, sinon, au prix actuel, on l'amortit pas ...

Bertrand a dit…

oui mais enfin Textor, c'est tout de même la meilleure des bonnes !! (sourire)

B.

Pierre a dit…

Le type d'ouvrage qui oblige aux gants chirurgicaux stériles (beurk), qu'on n'ose pas ouvrir pour lire, qu'on n'ose pas cirer, qu'on n'ose à peine sortir de sa bibliothèque blindée.

Et de se dire. Pourquoi le posséder ? Pierre

Bertrand a dit…

c'est vrai Pierre, cela ferait presque penser à une trop belle femme, pourquoi la posséder ? (sourire)

Et pourtant...

B.

Ccil a dit…

Il n'est de possession possible d'un livre que l'on peut être prêt à partager (pareil pour la femme). Idem pour si on l'enferme (pareil pour la femme).

Belle découverte, merci.

C.

Bertrand a dit…

Bien vu Cécile ! c'est bien pourquoi je ne peux considérer, les livres comme les femmes, autrement que totalement libres (sourire)

L'amour des choses et des êtres est un voyage...

B.

Anonyme a dit…

Superbe, effectivement …
Jean Balsamo, dans sa « bibliographie des éditions anciennes des essais » parue en 2007 dans le volume des « essais » (édition de 1595) dans la collection de La pléiade, ne cite qu’un unique exemplaire en maroquin ancien en mains privées (aux armes de J. Amelot de Chaillou) contre d’assez nombreux reliés plus récemment (Duru, Pagnant, Trautz-Bauzonnet, Canape, …). Visiblement, l’amour porté à Montaigne a desservi la préservation des reliures plus anciennes…
Philippem

Bertrand a dit…

Donc cet exemplaire ne serait pas le seul en maroquin ancien... (sourire) qui plus est celui que vous citez serait aux armes... il existerait donc encore plus rare... je me réserve donc pour le suivant et garde les 150.000 euros que j'avais mis de côté rien que pour ça (sourire).

PS : ça me fait toujours bizarre quand je parle du prix d'un livre qui est aussi le prix de ma maison ... (ou froid dans le dos... ça dépend de mon humeur...)

B.

Olivier a dit…

Énorme!
Je suis en train de feuilleter (électroniquement) le catalogue de la vente du 8 chez Binoche-Giquello.
C'est ballot je suis à l'étranger le 8 sinon... ;-)
Olivier

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Stupéfiant : il y avait un bout de temps que je n'avais vu un exemplaire rassemblant tant de qualités.Quant au prix .... je ne suis pas compétent, et tous les bijoux exceptionnels valent très cher...

calamar a dit…

le catalogue Binoche Giquello est spectaculaire, en version papier aussi : il est relié... un bel objet à conserver.

Textor a dit…

Oui, sans doute, mais à 200 000 euros le Songe de Poliphile, la vente de ma maison en viager ne va pas suffir ... !!

calamar a dit…

il y a des petites choses plus abordables ! il y a même un lot estimé moins de 500 euros, alors...

Lauverjat a dit…

Binoche et Giquello,8 novembre 2011: N°35, Montaigne, "Essais" 1580, 2 volumes maroquin rouge de Trautz-Bauzonnet, estimation 80 000 /100 000 euros.
ou les affres du choix!!!!

Lauverjat

Textor a dit…

Oui, mais c'est le Songe qui me plairait. Une bibliothèque de XVIème sans Colonna c'est un peu comme Chouchou sans Loulou ...

Textor a dit…

C'est ce qu'on appelle l'embarras du choix !! :))

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Qui est l'expert de cette vente ?

Textor a dit…

Courvoisier, of course

Lauverjat a dit…

L'embarras du choix, Laurent Meeûs l'avait. D'après le catalogue Binoche, ce bibliophile aurait "bazardé" cet exemplaire du "Songe" (reliure historiciste de Gruel) au profit de l'exemplaire de Claude III de L'Aubespine en reliure à la fanfare.

Lauverjat

Bertrand a dit…

c'est même à se demander s'il y a vraiment une crise économique mondiale, non ? On nous aurait menti ? (sourire)

Je retourne à ma lecture de Proudhon et Fourier, pour préparer l'avenir (sourire)

B.

Jean-Marc a dit…

Pour ceux qui n'ont pas réussi à acheter le Montaigne de cette vente, ils peuvent se rabattre sur le lot 219 : Moitié de billet de 500 francs déchiré au centre, chiffonné, et portant cet envoi autographe signé :
"Affectueusement
a Fulbert
Gainsbourg"
Il est estimé tout de même entre 15.000 et 20.000 euros. Petite pensée philosophique : même lorsque on veut faire un geste fort pour dénoncer le poids de l'argent, celui-ci finit toujours par triompher...

Bertrand a dit…

Pas bête Jean-Marc... ou comment transformer les francs en euros sans pierre philosophale...

B.

Lauverjat a dit…

Livres et Manuscrits
Lot 51
LES ESSAIS DE MICHEL DE MONTAIGNE
Estimate: 80,000 - 120,000 EUR
Sold For: 288,750 EUR (Hammer Price with Buyer's Premium)


Lauverjat

Bertrand a dit…

Et encore Lauverjat ! ... c'est la crise mondiale !! (souire)

Merci d'avoir suivi la vente. Acheté une bricole peut-être ? Le Montaigne !!! non !! si ? (sourire)

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...