samedi 29 octobre 2011

Des papiers dominotés du XVIIIe siècle ou Essai de base de données en cours de réalisation. Pour servir de complément à l'ouvrage d'André Jammes.


Papier dominoté utilisé pour le contre-plat et la garde volante.
Impression de Paris, 1748.


Il y a déjà plus d'un an que le livre de André Jammes sur les papiers dominotés est sorti aux Editions des Cendres. Ainsi présenté : "Volumineux ouvrage consacré aux papiers qui, au XVIIIe siècle, recouvraient les livres avant leur passage chez le relieur. Ces éphémères, devenus d’une insigne rareté, témoignent d’un goût inné pour les arts décoratifs. André Jammes présente sur un merveilleux sujet, qui n’a jusqu’à ce jour été l’objet d’aucune monographie, un premier inventaire où sont reproduits au format quelque trois cents papiers aux motifs et couleurs foisonnants, d’une singulière beauté."

Ce livre a obtenu Le "Prix SNA (Syndicat National des Antiquaires)" (2011). 564 p. (25 x 25) ; ISBN: 2-86742-176-1 ; 2010 ; 180 €. Il a été fait un tirage de luxe à 15 exemplaires augmentés d’un papier dominoté original (N. I/XV) : 450 €. Ouvrage relié. Impression couleur sur papier lessebo 150 gr. 350 illustrations au format réalisées à partir des documents originaux. Tirage limité à 999 ex.

Voici l'extrait de la préface d'André Jammes :

"Les images populaires produites au XVIIIe siècle à Chartres, à Orléans, au Mans et dans d’autres centres provinciaux forment un ensemble particulièrement brillant dans le panorama des arts et traditions populaires. Tout le monde connaît La Folie des hommes ou le monde à l’envers, Le Vrai Portrait du Juif errant, l’Histoire de l’enfant prodigue, gravés à grands traits et vivement coloriés au pochoir. Ces images ont été sauvées par des amateurs éclairés ; elles ont fait l’objet d’enquêtes érudites, de publications richement illustrées et d’expositions où les conservateurs de musées et de bibliothèques ont montré tout leur savoir. Les hommes qui produisaient ces images appartenaient à une corporation qui gravait et éditait en même temps des papiers de tenture (tirés feuille à feuille et raboutés en rouleaux) et des papiers dominotés. L’origine du mot est obscure et les domaines de la gravure qu’il recouvre sont mal définis, car les dominotiers gravaient sur leurs planches de bois aussi bien des images pieuses, historiques et allégoriques, que des papiers décoratifs à motifs répétitifs. Ils se mettaient parfois au service des fabricants d’indiennes. Le présent livre conduit à reconnaître que papiers de tenture et dominos se confondent, sinon dans leur conception, au moins dans leur utilisation, mais c’est en général aux feuilles de dessins géométriques ou d’ornements répétés que l’on accorde le nom de “domino”. Les spécialistes de l’imagerie populaire n’ont pas manqué d’évoquer ces dominos, mais il manquait une étude spécifique sur ces feuilles et sur l’emploi qui en a été fait pour orner et préserver les livres à leur parution ; c’est l’objet du présent volume."

Un très beau livre assurément. Très complet. Mais qui hélas n'est pas à la portée de toutes les bourses. J'avais de mon côté fait le projet d'en acquérir un exemplaire, et puis j'ai finalement renoncé. Pourquoi ? Au delà du texte passionnant d'André Jammes (j'ai parcouru le volume au salon du Grand Palais l'an passé sur le stand des Editions des Cendres), je pense que l'intérêt de l'ouvrage réside dans l'aspect catalogue de "papiers dominotés" reproduits au format et en couleurs. Or, je suis convaincu que le nombre de papiers reproduits, fut-il important, ne reflète de fait qu'une infime partie de cette vaste production de papiers décorés. Je pense que la forme "livre" n'est pas forcément la mieux adaptée pour ce genre de documentation qui demande d'être constamment remise à jour avec les nouvelles découvertes. J'ai été dès lors convaincu que la seule forme utile et évolutive serait celle de la base de données. Une base de données qu'il serait utile et instructif autant qu'agréable à l’œil, de mettre à la disposition de toutes et tous, gratuitement. Je suis en train de mettre au point ce lieu de stockage virtuel d'images bien réelles. Je vous en donnerai bientôt la primeur.

En attendant, voici deux papiers dominotés décorés du XVIIIe siècle. Le premier (voir ci-dessus) est un papier qui se trouve avoir été utilisé pour décorer la doublure intérieure et les gardes d'un volume imprimé en France en 1748 (format in-8). Le deuxième (voir ci-dessous) est un papier qui sert de couverture pour une impression d'Arras de 1763, avec cette mention imprimée sur la bordure de la feuille de papier décoratif "CI FAIT ET VEND A ARRAS CHE ...] (la suite n'apparait pas - dommage sinon nous aurions eu le nom du fabricant de papier dominoté à Arras).

Papier dominoté utilisé pour la couverture de brochage.
Impression d'Arras, 1763. Papier fabriqué à Arras.


Par ailleurs je vous invite à lire ou à relire le billet que notre ami Léo a consacré à ces papiers sur son blog ICI.

PS : si vous avez sous les yeux des spécimens de papiers dominotés du XVIIIe siècle, je vous invite à m'envoyer une photographie de celui-ci en précisant sur quel ouvrage il se trouve et ce qu'il recouvre (plats ou gardes). Envoyez à bertrand.bibliomane@gmail.com

Dans un premier temps les exemples de papiers dominotés seront stockés ICI avec une légende explicative.


Album Picasa qui sert dans un premier temps de base de données publiques regroupant des exemples de papiers dominotés du XVIIIe siècle.


Bonne journée,
Bertrand Bibliomane

4 commentaires:

Léo Mabmacien a dit…

Belle initiative Bertrand !

Le papier dominoté ne court pas les rues, en tout cas ma bibliothèque... (pour l'instant)

Léo

Bertrand a dit…

il y a désormais un lien vers cet album Picasa qui servira de base de données en attendant mieux. Il se trouve dans la colonne de droite. A vous d'enrichir cette base avec vos propres découvertes que vous pouvez m'envoyer par mail à bertrand.bibliomane@gmail.com

Lien vers l'album Picasa : https://picasaweb.google.com/111453150870945126273/PapiersDominotesDuXVIIIeSiecle

Bonne journée,
B.

Textor a dit…

Voilà une très bonne idée !! Si la base est alimentée par tous les lecteurs du Bibliomane, nous aurons bientôt une base de données intéressantes.

Je vous enverrai les photos des trois-quatre papiers de ma bibliothèque qui sont un peu originaux.

J'espère que votre article sera lu par "Chercheur21", qui m'a dit l'autre jour être arrivé à la bibliophilie par les papiers dominotés (et qui a eu la gentillesse de me raccompagner à la gare de Chambéry)
Textor

Bertrand a dit…

Je viens d'ajouter 9 nouveaux "types" de papiers dominotés à l'album Picasa "Papiers dominotés du XVIIIe s.", et ce grâce à la participation de 3 généreux lecteurs. Merci.

A voir ici : https://picasaweb.google.com/111453150870945126273/PapiersDominotesDuXVIIIeSiecle

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...