mardi 3 janvier 2012

Charles Bosse, libraire et Joseph Uzanne, journaliste, vous présentent leurs meilleurs voeux pour la nouvelle année.


Carte de vœux du libraire Charles Bosse pour la nouvelle année 1901.
Son adresse est au 46 de la rue de La Fayette à Paris.
Format 16 x 10,5 cm.


Avant de revenir à des sujets plus sérieux avec un billet de notre ami et fidèle aide de camp Textor, voici deux petites images comme j'aime en dénicher (certainement lié au fait que je n'ai guère cumulé de bons points à l'école... sorte de vengeance posthume-estudiantine).

Vous avez peut-être lu le billet intitulé : "Les devantures de librairies anciennes en images par la carte postale : la librairie ancienne & moderne Charles Bosse (1871-1944)" (publié le 7 décembre 2011). Nous avions vu ensemble un rapide historique de la librairie ancienne fondée par Charles Bosse. A l'appui, une carte postale ancienne expédiée en 1932 à l'adresse du 16-18 rue de l'Ancienne Comédie à Paris. Carteret nous expliquait que Charles Bosse s'était installé au 46 de la rue de La Fayette dès 1901. Adresse qu'il occupa jusqu'en 1913, date à laquelle il acheta le fonds de la librairie Durel au 16-18 de la rue de l'Ancienne Comédie. Son activité se développa donc à cette première adresse, rue de La Fayette.

En 1901 Charles Bosse est un jeune libraire de 30 ans. Situé dans le IXe arrondissement de Paris, dans le quartier La Fayette / Richer, le 46 rue La Fayette, est aujourd'hui un immeuble de 6 étages et qui compte 19 appartements. Voici ci-dessous la façade de cet immeuble avec un jolie portail en pierre. Je n'ai pas retrouvé à quoi ressemblait la devanture de la librairie de Charles Bosse en 1901.

Le 46 rue de La Fayette en 2011. Image Google Map.


Charles Bosse s'installe donc et cherche à se faire connaître. Il fait imprimer pour le nouvel an 1901, première année du XXe siècle, une jolie carte de vœux qu'il distribue à ses clients et à ses amis. C'est Paul Avril, illustrateur célèbre (bien connu des amateurs de curiosa pour sa facilité à croquer les nudités fin de siècle), qui est mis à contribution. Il s'agit d'une gravure sur bois (peut-être de Paul Avril également). Dessin qui fut ensuite aquarellé à la main au pochoir. J'ai trouvé un exemplaire de cette carte de vœux imprimée sur papier du Japon. Il n'y a aucune annotation sur la carte. Voyez vous-même ci-dessus.

Carte de voeux du journaliste Joseph Uzanne pour la nouvelle année 1900.
Eau-forte d'après Maurice Maradon.
Joseph Uzanne habite au 168 Bd Saint-Germain à Paris.
Format 12 x 9,5 cm


Je joins à ce billet une photographie d'une carte de vœux de Joseph Uzanne (frère d'Octave Uzanne), journaliste (qui a notamment collaboré aux albums Mariani à cette époque). Joseph Uzanne habitait au 168 du Boulevard Saint-Germain (le mercredi et le vendredi matin de 9 à 12h). On suppose donc qu'il ne s'agissait là que d'une adresse de travail. Le dessin de cette carte est l’œuvre de Maurice Maradon. C'est un tirage d'après un cuivre gravé. On peut voir la cuvette nettement marquée autour de la gravure. Cette carte de voeux est pour l'année 1900. Joseph Uzanne a ajouté à la plume sous son nom : "avec ses bons souhaits et ses meilleurs compliments." Le tirage est sur papier du Japon assez fort. La carte est restée vierge. Peut-être s'agit-il d'une épreuve d'essai ? On remarquera le dessin fortement influencé par le japonisme ambiant de l'époque. Voici ci-dessous à quoi ressemble le 168 du Boulevard Saint-Germain aujourd'hui (comme hier), c'est un bel et gros immeuble haussmannien (aujourd'hui envahit par quelques boutiques au rez-de-chaussée).

Le 168 Bd Saint-Germain à Paris en 2011. Image Google Map.


Bonne journée,
Bertrand Bibliomane moderne

1 commentaire:

Textor a dit…

On comprend chaque jour un peu plus pourquoi cette belle époque s'appelait la Belle Epoque. Quelle activité occupait le frère d'Octave Uzanne pour ne travailler que le Mercredi et le Vendredi matin ?
Encore un jet setter...
T

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...