dimanche 1 janvier 2012

1er jour de l'an : une affreuse perspective ! Lithographie de Charles Vernier de la série Actualités. Les temps ne changent guère finalement ...


ACTUALITÉS


Lithographie originale de Charles Vernier.
Épreuve coloriée à l'époque et tirée sur blanc.
Série "Actualités", numéro de la planche : 588.
Numéro de la pierre : 510.
Titre : Une affreuse perspective !...
Publiée par la Maison Martinet, 172 rue de Rivoli et 41 rue Vivienne.
Lithographie Destouches 28 rue de Paradis, Paris.
Format : 25 x 21,5 cm

Enregistrée dans la Bibliographie de la France,
Journal de l'imprimerie et de la librairie,
n°52 du 25 décembre 1858.

Je faisais un peu de tri dans mes dernières lithographies acquises dont un grand nombre est de la main de Charles Vernier (dont j'avais déjà traité ICI). Le titre de la lithographie ci-dessus était trop beau pour passer outre en ce premier jour de l'année. Il me sert donc de tremplin pour vous demander ce que vous pensez qu'il arrivera d'un point de vue livresque et bibliophile en 2012. Après vous avoir interrogé rétrospectivement sur 2011, vous voici contraint de jouer à Nostradamus et de nous dire ce que vous pensez que le sort réserve aux bibliophiles pour cette nouvelle année.

A vos claviers !

Bonne soirée de l'an !
Bertrand Bibliomane moderne

6 commentaires:

Textor a dit…

Je vois une année sous le signe de la Chèvre et du Mouton retourné. Le passage de Venus dans la constellation du veau blond contribuera à ce que l'année 2012soit faste pour Pierre Marteau, le célèbre commissaire-priseur. Beaucoup d'adrénaline pour les bibliophiles du signe de la Balance, ascendant Poissons. La crise n'affectera pas le commerce du livre ancien tant que les acheteurs garderont espoir.
Le Bibliomane Moderne franchira allègrement les 35000 pages lues aux marées d'équinoxe.
En somme, plein de bonnes choses, vive 2012 !
Textor

Bertrand a dit…

Merci Textor pour ces prédictions qui seront à n'en pas douter très revisitées par le hasard ! Soyons optimistes !

Sinon pour situer un peu mieux la lithographie de Charles Vernier présentée dans ce court billet de nouvel an, sachez qu'elle a été enregistrée dans la Bibliographie de la France, Journal de l'imprimerie et de la librairie, n°52 du 25 décembre 1858.

Déjà à l'époque la situation économique de la France ne devait pas être très florissante... il faudrait regarder ce qui clochait à cette date.

Bonne soirée.
B.

Bertrand a dit…

décembre 1858... visiblement... la guerre toujours la guerre !

On lit : "Enfin, en Extrême-Orient, à la suite de massacres de missionnaires en Chine et de la saisie de navires de commerce, les premières expéditions d'envergure sont lancées. La France se joint à l'Angleterre pour participer à une expédition punitive. Après avoir bombardé Canton en décembre 1857, la flotte franco-britannique remonta jusqu'à Pékin où de lourdes pertes sont infligées à l'escadre européenne. Un nouveau corps expéditionnaire comprenant 8000 Français et 12000 Britanniques est alors envoyé en Chine en décembre 1858. Après avoir dispersé 40000 Chinois, il investit le palais d'été avant d'entrer dans Pékin. L'épisode qui se solde par la reddition des Chinois et la rédaction d'un nouveau traité de commerce est ternie par la mise à sac du Palais d'été dont les œuvres d'art partent notamment enrichir les collections du château de Fontainebleau."

B.

Bertrand a dit…

Et voilà, on y est ! Une crise économique en 1857-1858 :

http://www.napoleon.org/fr/salle_lecture/articles/files/Napoleon_III_face_crise1.asp

Bonne lecture !

B.

Anonyme a dit…

" Jouer à se faire peur restera encore longtemps un privilège de riches.
Tout au moins est-ce le voeu que je formule pour 2012 "
frs

sandrine a dit…

"En 1844 Napoléon III a écrit une brochure intitulée "L'extinction du paupérisme"".

"L'impératif est toujours celui d'un développement agricole et industriel rapide qu'il convient d'améliorer et de renforcer par la constitution d'un système bancaire moderne, la création de nouvelles formes de société facilitant d'importants rassemblements de capitaux et la mise en oeuvre de nouvelles relations de travail."
Déjà, à cette époque.

Tirés de votre lien.

Cela n'empêche pas de vivre une vraie vie économique, heureuse, à côté d'une vie financière, qui a perdu ses boulons et dont la structure menace de s'effondrer.
Y-a-t-il une autre façon de penser le commerce et les échanges sans tomber dans les caricatures????


2012, l'année bibliophilique la plus prolifique, parce qu'un livre ne peut pas perdre ses boulons.
Il n'y en a plus, de boulons, depuis longtemps.
Le retour à la lecture, à la culture, aussi : Il faut se dire que toutes les années après 68,(c'est à dire les gens qui ont aujourd'hui entre 35 et 45 ans et qui ne savent pas grand chose de leurs racines - rappellez vous les réformes tous les ans en histoire et le "apprendre à apprendre" qui continue encore de nos jours à nourrir le vide intersidéral de nos adolescents vissés devant internet, dans la majorité des cas,
Donc, les années après 68 ont fait valdinguer les nécéssités d'apprendre pour de vrai, des auteurs, des textes en entier, des oeuvres, des repéres.
Dans le genre réac, on ne fait pas mieux ;-))
Moi, je prône un retour à la vrai vie, avec des gens qui s'écoutent et qui boudent les marchés financiers, les vilains, pour consommer des livres, les gentils.
Les vieux livres désherbés par millions ... Des murs pour les maisons, cela doit être super isolant et c'est éco-renouvelable, en plus d'être décoratif.

Une belle année, j'en suis sûre, pleine de rebondissements, parce qu'on ne tombera pas beaucoup plus bas, je fais confiance au genre humain pour relever le niveau ...
Une prise de conscience d'ordre et d'intérêt généraux.

:D
Bien à vous, Sandrine.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...