mercredi 2 juin 2010

Quelques questions d'un lecteur attentif : Reliure et fer.




Chers amis, notre ami Benoit s'interroge au sujet de deux ouvrages qu'il a en mains.

Le premier est une biographie du général Miribel par le chevalier du Saussois du Jonc, exemplaire offert par l'auteur, dans une sublime petite reliure de l'époque. Celle-ci est non signée, bien qu'elle le mériterait amplement. Peut-être quelqu'un peut-il l'aider à mettre un nom sur ce relieur, notamment par la dentelle intérieure.


Le deuxième est un exemplaire de l'âme intérieure, édition de 1776, dans une reliure, certes abîmée, mais qui doit être d'une bonne provenance, vu que tout a été fait pour conserver au maximum le dos. Le fleuron, de 2 cm sur 2 cm environ, est un lion couronné et ailé, tenant un livre et une épée. Benoit n'a pas encore réussi à mettre un nom dessus. Il sait qu'on représente Saint Marc avec le livre ouvert ou quelquefois le livre fermé avec un glaive (en temps de guerre). Mais ici, nous avons le livre ouvert avec le glaive ??


Essayons d'aider Benoit dans ses recherches.

Bonne journée,
Bertrand

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Juste une petite précision pour la reliure: le livre est publié en 1694

Wall

Anonyme a dit…

Je voulais dire 1894, bien évidemment
Wall

Librairie L'Oiseau-Lire a dit…

Bonjour,
Je suis occupé à décrire une édition sous une semblable reliure ; il s'agit de : Nouvelle traduction des Catilinaires et des discours de Cicéron pour Marcellus et Ligarius. Par M. Busnel, Maître ès Arts, Professeur de Troisieme au College Royal de Rouen. Rouen, Lallemant, 1774.
Il n'est pas interdit de penser que ce fer ait servi à décorer les ouvrages de la bibliothèque de la famille d'Argenson. Je dois me rendre en bibliothèque prochainement pour vérifier quelques sources... je vous tiendrai au courant.
Bien cordialement.
Bernard Waterlot.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...