lundi 28 juin 2010

Armoiries complexes...




Voici de belles armoiries complexes poussées sur un beau volume relié en maroquin du XVIIIe siècle.

Avez-vous des pistes pour identifier ces armes ?

Bonne journée,
Bertrand

16 commentaires:

calamar a dit…

Charles Quint, plus un blason avec fleurs de lys ? une alliance avec un ou une princesse française ?

Bertrand a dit…

Très intéressant pour commencer.

A suivre.

B.

Anonyme a dit…

Un roi d'Espagne?

RM a dit…

De quelle année, votre bouquin ?

Ce sont les armes d'un roi d'Espagne Bourbon, Philippe V ou un descendant.

Ecartelé en 1 contre-écartelé de Léon et de Castille ; en 2 d'Aragon (parti d'Aragon et écartelé en sautoir d'Aragon et de Sicile) ; en trois coupé en tierce d'Autriche, de Bourgogne ancien et de Flandres ; en 4 coupé de Bourgogne moderne et de Brabant. Sur le tout d'Anjou.

Avec les colliers de la Toison d'Or et du Saint-Esprit, ce qui corrobore le fait qu'il s'agisse d'un franco-espagnol.

Bertrand a dit…

1772

calamar a dit…

ce qui correspondrait aux armes de Charles III, roi de 1759 à 1788.

Anonyme a dit…

Ferdinand VI.
Mais il est mort en 1756...
Etrange non d'avoir les armes du prédécesseur sur un ouvrage.
Cela arrive souvent?

Anonyme a dit…

Mort en 1759 pardon.

Bertrand a dit…

Pour Ferdinand VI tout ne colle pas non ?

En tous les cas ce qui est certain désormais c'est qu'il s'agit d'un roi ou d'un prince de la maison de Bourbon-Espagne.

B.

RM a dit…

Cela dit, je ne sais pas comment ça fonctionne en Espagne mais, en France, bien des livres portent les armes royales sur les plats sans qu'ils aient appartenu à un roi ou même à la bibliothèque royale. Des livres de l'Imprimerie royale étaient imprimés ainsi, ou on reliait de la sorte des livres dédiés au roi, etc.

Bref, les armes de France sur les plats d'un livre n'ont pas une signification univoque, c'est tjs à vérifier.
Je ne sais pas du tout ce qu'il en est en Espagne.

Bertrand a dit…

Oui RM, vous avez raison de le préciser. Je l'avais d'ailleurs rappeler dernièrement ici.

Les armes ne veulent pas toujours dire possession.

ex dono ou ex legato

B.

Anonyme a dit…

Oui pour les armes de France.
Oui et non pour les armes des rois et reines de France: ouvrages qui étaient souvent offerts par ces personnages pour les étrennes dans le cas des oeuvres de religion. Pour la littérature, l'histoire, l'économie etc c'était plutôt un choix du personnage en question. L'ex-dono autoris ou ouvrage de dédicace à un personnage important comme un ministre oui, à un roi très peu rencontré, et vous?

Urzay a dit…

Armes du Philippe V en regnant Ferdinand VI.

http://encuadernacion.realbiblioteca.es/index.php?p=book&i=1439

Amitiés.

Bertrand a dit…

Affaire rondement menée !

Merci à tous les protagonistes de cette prompte identification.

B.

Textor a dit…

En 2 heures chrono, voilà une performance que seul le Bibliomane Moderne peut se permettre.

Pour les perpicaces et pour les autres, on pourrait voir un peu plus la reliure ?

Bertrand a dit…

Je vais placer une photographie de la reliure dans son entier.

Bonne journée,

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...