samedi 5 juin 2010

Deux très rares catalogues anciens de vente de livres (vente Collection Charles Lucas - 8 juin 2010)




Sur les indications de nos amis Textor et Olivier, voici la fiche complète des deux très rares catalogues de vente de livres. Le premier date de 1609 et est pour ainsi dire introuvable aujourd'hui. Le deuxième date de 1676 et est semble-t-il, tout aussi rare. Les estimations sont à la hauteur de la rareté de ces deux catalogues. 20.000/30.000 euros pour le premier et tout de même 8.000/12.000 euros pour le deuxième. Je ne suis peut-être pas à même de juger si ces estimations sont fantaisistes ou bien largement justifiées ? La rareté certes, mais également la rareté des amateurs peut venir changer la donne ? Un tel prix estimatif vous interpelle-t-il ?

Les notices étant très complètes et détaillées, j'ai pensé qu'il était intéressant de les mettre ici sous les yeux de tous afin qu'elles restent dans les annales du Bibliomane moderne. Les voici.

VANDER MEER, Guillaume. Catalogus variorum insignium et rariorum librorum (Pia Memoria) D. Guilhelmi Vander Meer. Advocati in curia hollandiae doctissimi. Quorum auctio habebitur Hagha-comiitis, in magno atrio Curiae Hollandiae, decimo octava die Maij, & seqq. hora decima matutina. Anni 1609. Leyde, Bruno H. Schinckel, 1609 In-4 (182 x 138 mm) 20 000 / 30 000 e

UN VRAI LIVRE RARE. L’UN DES TOUT PREMIERS CATALOGUES DE VENTE AUX ENCHERES DE LIVRES : LA COLLECTION VAN DER MEER A LEYDE EN 1609, VENDUE PAR L’INTERMEDIAIRE DE LOUIS ELZEVIER. JAMAIS LA COLLECTION BRESLAUER N’A PU REMONTER AUSSI LOIN dans LA PROTOHISTOIRE DES VENTES AUX ENCHERES ET DU MARCHE DE L’ART EN GENERAL.

EDITION ORIGINALE. Fleuron gravé sur bois imprimé sur la page de titre. COLLATION : A-D4 E2
BROCHAGE VERS 1700. Plats de papier peigne contrecollé sur un papier imprimé en allemand vers 1700, le livre n’a
jamais été pressé.

REFERENCE : Willems, Elzevier, pp. LVI-LX - H. O. Lange, “De Holland bogauktioner I derer Forste halve Aarhundrede”, p. 143, in Nordisk Tidskrift for Bok-och Biblioteks Väsen, Stockholm, Arg. I. 1914, pp. 133-1485 Petite mouillure sur la page de titre et le feuillet de garde blanc. Ce catalogue est d’une très grande rareté. Le plus ancien catalogue de vente aux enchères de livres conservé par BernardBreslauer était celui de la vente Seaman (1676, cf. lot n° 2 du présent catalogue). Selon les catalogues informatisés disponiblessur internet, la plupart des plus grandes bibliothèques ne possède pas l’exemplaire de ce catalogue de la vente Van Der Meer : ni la British Library, ni la Library of Congress ni aucune autre bibliothèque américaine (Worldcat), ni Yale, ni Harvard, ni à New York (NYPL, PML, Grolier Club), ni la Bnf ni aucune bibliothèque de France (CCF) ou d’Allemagne, ni la Bibliothèque royale de Bruxelles, ni surtout la Bibliothèque royale de La Haye. On n’en connaît aujourd’hui qu’un seul autre exemplaire celui de la Bibliothèque royale de Copenhague. Le bibliographe des Elzevier, Willems, rapporte que Louis Elzevier adjoignit l’activité de ventes aux enchères de livres à son commerce habituel : “Les multiples fonctions d’éditeur, de libraire et d’exportateur de livres n’absorbaient pas tellement l’activité de Louis Elzevier qu’il ne trouvât le moyen d’y joindre, dès 1609, la vente aux enchères de bibliothèques. Cette pratique fut maintenue par ses successeurs et ne prit fin qu’après la mort de Jean Elzevier... ces ventes ont dû être assez fréquentes, mais il n’en est resté que fort peu de traces, la plupart des catalogues ayant été détruits... nous donnerons la liste de ceux que nous avons rencontrés” (Willems, Elzevier, p. LVI). Et Willems commençait sa liste par le catalogue de la vente Scaliger qui eut lieu en mars 1609. Ce très savant bibliographe des Elzevier n’avait donc rencontré aucun catalogue de la vente de Van Der Meer datée de mai 1609, ni de la première vente d’Elzevier, celle de Léonard Casembrot datée de 1605. Cette liste a été établie et corrigée, depuis Willems, par H. O. Lange qui a attribué l’impression du présent catalogue et l’organisation de cette vente Van der Meer à l’activité des Elzevier (cf. “De Holland bogauktioner I derer Forste halve Aarhundrede”, p. 143, in Nordisk Tidskrift for Bok-och Biblioteks Väsen, Stockholm, Arg. I. 1914, pp. 133-148). Les livres sont ici classés par ordre de format et de matière. On remarquera que la vente ne comporte pas de numéro de lot supposant une attention aiguë du public au titre des livres qui devait être clairement prononcé avant chaque adjudication. Fait curieux, les livres allemands - comme ceux imprimés à Anvers (pp. 33-35) - sont catalogués en caractères gothiques, sans doute à des fins publicitaires (déjà), car destinés aux marchés de langue germanique. Comme le désigne le titre, cette vente eut lieu le 18 mai 1609 à La Haye ; ce catalogue est donc maintenant l’une des plus anciennes traces connues du marché des livres.


[SEAMAN, Lazarus] Catalogus Variorum & Insignium Librorum Instructissimae Bibliothecae Clarissimi Doctissimique Vrir Lazari Seaman Londres, Ed. Brewster & Guil. Cooper , 1676. In-4 (233 x 178 mm) 8 000 / 12 000 e

TRES RARE : PREMIER CATALOGUE DE VENTE AUX ENCHERES EN ANGLETERRE, UNE TECHNIQUE DE VENTE IMPORTEE DE HOLLANDE

EDITION ORIGINALE

COLLATION : conforme à Breslauer I, 28

RELIURE DU XVIIIe SIECLE. Daim, dos à nerfs, tranches rouges PROVENANCE : Philip Lord Hardwicke Baron d’Harwicke (ex-libris) Premier plat détaché Le premier catalogue de vente aux enchères en Angleterre. Le savant docteur Seaman était Master of Peterhouse à Cambridge. Sa bibliothèque comportait plus de 5600 volumes. C’est le pasteur Joseph Hill qui suggéra aux exécuteurs testamentaires de Seaman d’appliquer à cette imposante bibliothèque une méthode de vente pratiquée depuis longtemps par les Hollandais : la vente aux enchères

Bonne journée,
Bertrand

15 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Désolé de contredire "l'expert", mais le plus ancien catalogue de vente aux enchères conservé est celui de la vente de la collection Philips van Marnix van Sint Aldegonde, organisée par Louis Elzevier le 6 juillet 1599 à La Haye.On conserve 3 exemplaires de ce catalogue :
Bibliothèque de l'Académie royale des Sciences à Amsterdam, Bibliothèque royale de Copenhague, Bibliothèque interuniversitaire de médecine de Paris.

Bertrand a dit…

Comme quoi...

20.000 euros tout de même ! Il serait peut-être utile de le signaler à l'expert de la vente.

Peut-on vendre un livre à ce prix sur la base d'un descriptif erroné ?

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Booff...
Depuis trente ans, j'ai l'habitude de voir ce genre d'expertise ...mais je ne suis qu'un petit généraliste de province, alors ...quand je marche sur leurs plates-bandes, on me toise...et je souris...
Ma revanche, c'est ma reconnaissance par les véritables experts dont les noms sont, eux, bien connus de tous.

Bertrand a dit…

L'intérêt est de n'être reconnu par personne, ainsi on passe totalement inaperçu.

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

C'est quand même nul, car l'info date au moins de sa publication il y a 10 ans !
("Les Ventes de livres et leurs catalogues",Paris, Ecole des chartes, 2000, p. 11)

Textor a dit…

Bertrand, pour 40 USD, le catalogue le plus vieux du monde est à vous !!

http://www.abaa.org/books/250501319.html

Bertrand a dit…

Je ne cherche pas forcément de vieux catalogues mais des catalogues intéressants, utiles et agréables à consulter. Ceux-là n'ont à peu près aucun intérêt pour moi. Et il est vrai qu'en ce cas un simple fac similé suffit à celui qui est intéressé par le contenu devenu difficile d'accès.

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

L'info date donc au moins de 1964 !

Textor a dit…

C’est même curieux qu’il faille attendre aussi tard que 1599 pour voir la première vente aux enchères de livres, alors que la technique semble très-antique.

J’ai vu que les enchères remontaient à l’Antiquité. On pense généralement que l’histoire des enchères a débuté vers 500 av. J.-C. avec le marché du mariage de Babylone. Dans ces écrits, Hérodote décrit des enchères au premier prix aux cours desquelles la main des jeunes femmes était accordée au plus offrant. (quelle époque !)

T

Le Bibliophile Rhemus a dit…

1599 pour avoir le premier catalogue IMPRIMé, succédant aux catalogues manuscrits, succédant aux ventes sans catalogues ...

Textor a dit…

sehr klar und deutlich !

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Pour que ce soit encore plus clair, il est important de préciser que la nouvelle activité de vente de livres aux enchères en Hollande ne date que du 29 mars 1596, quand la cour des comptes de La Haye autorisa Louis Elzevir à pratiquer cette nouvelle activité. Raison pour laquelle il n'y a pas de catalogue de ventes de livres aux enchères imprimés avant, même si l'imprimerie avait déjà 150 ans.

Pierre a dit…

Toujours impressionnant, Jean-Paul, la rigueur avec laquelle vous assenez vos informations !

Comment classez-vous vos données bibliographiques depuis le début de votre passion ? Dossiers papiers ou disque dur sauvegardé ? Pierre

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Dossiers papiers ... et mémoire (tous les médecins ont obligatoirement une mémoire d'éléphant).

Bertrand a dit…

Résultats :

Catalogue VAN DER MEER, Guillaume : 58 128 € !! Heureusement le ridicule ne tue pas... il rend plus fort !!

Catalogue [SEAMAN, Lazarus] : 7 266 € Pas mal !

Moi je suis bien heureux avec mon catalogue de la bibliothèque de Gabriel Peignot, acheté l'été dernier dans une agréable librairie de Pézenas pour 150 euros, dans une bonne reliure de l'époque.

Je sais... peut-on comparer l'incompérable ??!!

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...