jeudi 17 juin 2010

Les érotiques de Foujita.




Un autre mouton à cinq pattes est évidemment le verger des amours attribué à Guillaume Apollinaire. Mais, comme le signale Dutel, dans sa bibliographie des ouvrages publiés clandestinement en français, entre 1920 et 1970, rien n'est d'Apollinaire dans ce recueil entièrement composé par Pia.

Cette édition in-8 de 40ff., couverture rempliée en papier crème, imprimée en noir, et ornée d'un frontispice et de 5 héliogravures dans le texte par l'artiste L. Foujita et le tirage comporte 120 ex. sur vergé de Rives et 3 exemplaires nominatifs sur Chine (Pia1497).

En fait mon édition est la véritable originale, tirée à 10 exemplaires sur Japon ancien, accompagnés d'une suite des gravures tirées en sanguine, num. de 1 à 10 et de 90 exemplaires sur vergé de Rives à la forme, numéroté de 11 à 100 et comportant les pointes-sèches originales et non des héliogravures. Mon exemplaire contient d'ailleurs une dédicace de Pia au grand libraire Raoul Simonson.

Dutel ne décrivant alors que le second tirage, également rare, à 120 exemplaires mais contenant seulement des héliogravures de Foujita.

Je profite de l'occasion pour citer quelques autres ouvrages érotiques illustrés par Foujita dont deux, la Nonne et le Plaisir attrappé, seraient également, selon l'éditeur Eric Losfeld, attribués à l'artiste, mais je n'en suis pas persuadé, personnellement.

Fils d'un général, Tsuguhru Foujita grandit au japon pendant l'ère Meiji, époque d'ouverture du pays, à l'Occident. Il manifeste très tôt un goût pour la peinture et son père accepte rapidement sa vocation. Foujita entre en contact avec la France lorsque son œuvre est choisie pour représenter le Japon dans son pavillon de l'Exposition universelle de 1900, à Paris. Il n'a, alors, que 14 ans! Formé à l' École des beaux-arts de Tokyo, dans la section d'art occidental, il n'arrivera , en France, qu'en 1913. Il choisira Montparnasse comme son quartier de prédilection et découvrira le travail de Picasso et du Duanier Rousseau et fréquentera Apollinaire, G. Braque, Fernand Léger, Van Dongen et les peintres qui constituent déjà l'École de Paris dont il est considéré comme l'un des membres. Il devint alors célèbre en peignant des femmes, des fillettes, des chats et des autoportraits. A la suite d'une "révélation", Foujita se fait baptiser de manière catholique en 1959 et abandonnera son ancien prénom pour celui de Léonard, en hommage au grand peintre de la Renaissance.


Je terminerai cet article en décrivant les ouvrages suivants et une suite libre de 20 bois originaux qui me semble aussi particulièrement rare.

Jacques Brindejont-Offenbach, les Divertissements d'Eros, Poèmes d'amour, ornés d'aquarelles de Foujita, Jean Coren, éditeur, Paris, 1927, tirage limité à 296 exemplaires numérotés, petit in 4° en ff. ;158 pp. couverture rempliée. Illustré de 31 belles aquarelles , dont 9 hors-texte , coloriés au pochoir ainsi que 23 in- texte., également au pochoir.

Suite de 20 bois fort libres en couleurs dans un emboîtage in 4°; Comte d'Irancy, la Nonne, in 4° , en feuilles de 56 ff, couvert. rempliée en papier gris-vert avec la même illustration que la page de titre, dos titré et décoré d'une petite croix, chemise, étui en papier bleu de Prusse. Cette édition originale fut publiée dans les années 50 par Eric Losfeld et est ornée de 20 illustrations. Cet ouvrage, condamné, pour la première fois, le 6 février 1964 a été tiré à 250 exemplaires sur Hymen de Colombe.

Maria Combourg, le Plaisir attrappé, Philéas Fogg, in 8° de 120pp, 3 ff. , couverture imprimée en noir et rouge avec les mentions London - Calcutta-Melbourne. Edition originale ,publiée par Losfeld au milieu ds années 50 qui contient 19 ill. (et non 18, comme citait Dutel) et 1 couverture illustrée. L'ouvrage fut condamné pour la première fois le 21 septembre 1960.

Pierre Louys, Pybrac, Poésies, Cythère, au coq hardi, in 8°de 4ff. 98pp,3 ff; , couverture rempliée en papier rose, imprimée en noir, étui. Édition originale de cet ensemble de quatrains licencieux, publiée , en 1927, par René Bonnel. Elle est ornée , dans le titre, d'une vignette gravée par FOUJITA. Le tirage est de 5 sur japon et 100 exemplaires sur vélin d'Aches

Les photographies qui accompagnent normalement ce billet étant très libres, vous y aurez accès en cliquant ICI (galerie Picasa).

Bonne journée,
Le Vicomte Kouyakov

10 commentaires:

Pierre a dit…

Un sujet aussi léger traité aussi sérieusement... Le Vicomte Kouyakov est plus bibliophile qu'érotomane, c'est sûr ! Pierre

Raoul Viergerie a dit…

Le vicomte galéje....il sait parfaitement que les illustrations de la Nonne et du Plaisir Attrapé ne sont pas de L.F., mais de F.L. !!

Hum....d'où tient-il que la couverture de La Nonne est verte ? Dutel décrit une couverture noire, comme tous les exemplaires connus...mystère

Raoul Viergerie a dit…

Le Vicomte galèje !! Il sait parfaitement que les illustrations de La Nonne et du Plaisir Attrapé ne sont pas de L.F. mais de F.L. !!

Par ailleurs, d’où tient – il que les couvertures sont vertes ? Dutel décrit une couverture noire, comme tous les exemplaires connus…mystère !

Anonyme a dit…

Cher Raoul,
Aucune galéjade n'est possible avec Viergerie: sa rigueur est implacable! Je vous rassure , j'ai bien vérifié, la couverture de la nonne est très noire, en effet. L'abus du bourgogne, cette fois là, sans doute..... Il faut avouer que l'éditeur
Eric Losfeld et parfois certains libraires , au fil des années,sans doute , pour en augmenter le prix de vente, me tendaient les bras pour profiter de l'occasion de présenter, une fois de plus queques images anti-cléricales. L'huile sur le feu, H. Bazin que je lisais , encore enfant, m'a toujours inspiré!
Maintenant, Raoul, courage, il faut me contacter directement, en catimini, j'ai en effet plusieurs choses à vous demander.
En vous remerciant pour une réponse rapide de votre part.
Cordialement et bibliophiliquement.
Le Vicomte Kouyakov.

Anonyme a dit…

Il reste encore 10 jours pour se rendre à Reims voir l’exposition Foujita Monumental

Raoul Viergerie a dit…

Vicomte, vous m'intriguez : vous avez donc des choses à me demander qui ne puissent êtrespubliées ici ? Soit, je veux bien vous contacter, mais à quelle adresse ? Le webmaster de ce site connait mon adresse, il l'a utilisée pour un "Tartuff" pour lequel j'ai servi de lièvre.
A vous lire.
Raoul.

Raoul Viergerie a dit…

Vicomte, vous m'intriguez : vous avez donc des choses à me demander qui ne puissent êtrespubliées ici ? Soit, je veux bien vous contacter, mais à quelle adresse ? Le webmaster de ce site connait mon adresse, il l'a utilisée pour un "Tartuff" pour lequel j'ai servi de lièvre.
A vous lire.
Raoul.

Raoul Viergerie a dit…

TartuffE, evidemment.

Bertrand a dit…

Raoul je vous ai contacté sur votre mail personnel que vous m'aviez donné, comme le vicomte me l'a demandé, si maintenant vous n'avez rien reçu... je ne suis pas dans les tuyaux internet, désolé.

Quant au lièvre... comme vous y allez. Au mieux vous avez été comme Poulidor, bon deuxième. Mais bon deuxième à moitié de chemin du premier, en bibliophilie, ça ne suffit pas.

B.

Anonyme a dit…

Cher Vicomte, chers tous.
Certes, le illustrations "libres" le sont! Mais celles dans le style japonais ne le sont pas plus que les bons vieux (bonnes vieilles?) shungas, dont les reproductions et autres fac-similés sont maintenant largement répandu(e)s.
Amitiés à tous,
Yves

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...