dimanche 19 juillet 2009

L'Echo foutromane ou le mouton à cinq pattes des collectionneurs de curiosa.



L'Echo foutromane fait partie des moutons à cinq pattes des collectionneurs de curiosa du 19eme siècle.

J.P. Dutel, dans sa Bibliographie des ouvrages érotiques, publiés clandestinement en français, entre 1880 et 1920 nous signale qu'il s'agit d'une réédition d'un recueil d'obscénités paru sous la Révolution.

L'on peut trouver quelques renseignements dans Gay-Lemonnier II-55, Galitzin,530, Pia, 371, Kearney 152 et Duprilo 93 ...

Mon édition, in 8° de 83 pp est une édition clandestine, publiée par Gay et Doucé, à Bruxelles , vers 1882 ?? .. Imprimée sur un papier vergé à pontuseaux verticaux ; elle devait contenir 5 à 7 gravures qui manquent la plupart du temps. Mon exemplaires renferme 5 estampes découpée et contrecollée sur papier fin du japon qui sont particulièrement explicites.

Cet ouvrage présente la même typopgraphie que les Etrenne aux Fouteurs (A Sodome et à Cythère, publiées par les mêmes éditeurs).

Au dos du faux titre : Imprimé exclusivement pour les membres de la société des Bibliophiles Aphrodiphiles de Bâle, par Muller Beermanson, typographe à Saint-Gall.

Le titre complet est :

L'Echo foutromane ou Recueill de plusieurs scènes / lubriques et libertines : contenant / les épreuves de l'abbé Dru / le secret de madame conlèché ( sic) ; l'entrevue de Mademoiselle Pinelli / avec Arlequin et Pierrot; / la solitude de Madame Convergeais ; etc.... On trouve toujours le fleuron représentant le visage d'un faune et d'une nymphe échangeant un baiser, sur l'imprimé à Démocratis / aux dépens des fouteurs démagogues / 1792.


Il contient une introduction de 9 pages, quatre chapitres et quatre poésies lestes : à ma parfumeuse, le prèche, l'obstacle, conte et le passant.

Ce livre n'est pas cité par Drujon, dans son Catalogue des ouvrages, écrits et dessins de toute nature, poursuivis , supprimés ou condamnés mais il est cité par Alfred Rose dans son Register of Erotic books, New York, Jack Brussel, publisher, 1965, n° 1490, pp 111, tome I.

Après 40 ans de recherches chez les spécialistes parisiens et dans certaines collections privées, je l'ai trouvé, enfin, chez un libraire anglais, il y a peu de temps. J'en conclu , donc , qu'il était d'une insigne rareté !

Quelques photos... et un conte in extenso "Le bon père", conte bien inoffensif d'ailleurs !






Bonne nuit !
Vicomte Kouyakov

7 commentaires:

Bertrand a dit…

On ne remerciera jamais assez les bibliophiles-collectionneurs de curiosa de permettre à leurs congénères bibliophiles mais pas forcément curiosaphiles de bien dormir sur leurs deux oreilles les soirs d'été...

Merci encore au Vicomte Kouyakov de nous faire partager ses découvertes "curieuses".

PS : pour les yeux chastes qui nous lisent, sachez qu'alterner sur un même blog Cicéron et des productions inavouables n'est pas forcément chose aisée... et que nous sommes bien évidemment totalement ouvert aux propositions de billets théologiques et autres productions églisophiles...

Avis aux amateurs.

B.

Bertrand a dit…

Je viens d'en localiser un exemplaire en vente sur le net pour 645 euros...

Tout de même !

B.

Bertrand a dit…

Cet ouvrage a fait l'objet d'un article dans le Magazine Littéraire n°371 - 01/12/1998 : Les fouteries chantantes de la Révolution.

Mais je n'ai pas ce numéro.

B.

Anonyme a dit…

Bertrand, permettez-moi de vous féliciter. Vous êtes réellement fort, un véritable limier, le Vidocq du curiosa! Décidément, le Net m'étonnera toujours! Auriez-vous la gentillesse de me communiquer qui vend cet exemplaire de L'Echo f..., j'ai une amie de la confrérie, que cela intéresse tout particulièrement! En vous remerciant davance.
Le Vicomte.

Textor a dit…

Bonjour Bertrand,

Il faut de tout pour faire un monde bibliophilique et ce qui est sur c'est que vous réunissez toutes les tendances dans un beau consensus !!

Je vous vois bien présenter demain le JT du Bibliomane : "Cher téléspectateurs et tateuses, maintenant, sans transition, après Cicéron, la foutromanie.."

T

Bertrand a dit…

On peut en effet rêver à un JT bibliomane...

J'y réfléchis... (sourire)

B.

Pierre a dit…

Ouvrage, malgré tout, très technique qui démontre que cette science est restée figée dans ses positions...
Belle contribution. Pierre

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...