dimanche 21 septembre 2008

Le bibliomane, la fièvre des bouquins


Dénichée aux hasards de quelques heures de chine, cette lithographie en deux teintes avec rehauts de blanc, probablement exécutée dans les années 1840-1850
.

Dessinée par Coppin (1) et gravée par A. Godard (2).

Légendée "Le bibliomane. ...Son Horace et son neveu..."


Elle nous montre un bibliomane (ou bibliophile), le parapluie serré entre les jambes, le monocle porté à l'oeil pour étudier de près un ouvrage ouvert devant l'étal d'un bouquiniste indifférent.

Vu le costume des personnages représentés je pense qu'on peut dater cette scène des premières années du XIXe siècle. J'ignore si cette lithographie (tirée sur blanc) a été extraite d'un ouvrage ou bien s'il s'agit d'un tirage à part.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Merci de votre visite,
Bertrand

(1) Coppin, dessinateur. Nous n'avons rien trouvé sur cet artiste.

(2) Godard (A.), imprimeur lithographe dont la production s'étend de 1838 à 1867 environ.


8 commentaires:

Raphael Riljk a dit…

Horace, neveu...comment comprenez-vous la légende ...?

Le pliant, la bouteille, rien n'a beaucoup changé en tout cas !

Bon dimanche

Raphael

Bergamote a dit…

Ça me plait bien.
Raphaël, je confirme, rien n'a beaucoup changé : très récemment, dans une librairie ancienne de Marseille, j'ai été "obligée" de sortir car le libraire venait... d'allumer une cigarette !

bertrand a dit…

Seuls les costumes ont changé peut-être, et encore.

Merci de la visite, ça fait plaisir.

Bertrand

bertrand a dit…

Concernant la légende "...son Horace et son neveu..."

Je ne sais pas vraiment, sans doute l'amateur a-t-il un Horace sous les yeux dans une belle édition (Horace était une valeur sûre à l'époque, non ?) et son neveu ?? Le neveu d'Horace ?? A moins qu'au contraire ce soit le bouquiniste qui soit l'Horace de l'histoire... et son neveu le bibliomane (par dérision).

B.

Martin a dit…

Edmond Coppin?

bertrand a dit…

A priori cela devrait être ça, Edmond Coppin, mais j'avoue que je n'ai rien trouvé d'intéressant ni sur le dessinateur ni sur le graveur (lithographe) de cette estampe.

B.

Martin a dit…

Salut Bertrand,

Il se pourrait que cette lithographie provient d'un livre de Zoé Gatti de Garmond: Fièvres de l'âme, Paris: J. Delahaye 1844.
En recherchant Coppin dans http://www.lib.uchicago.edu/efts/ARTFL/projects/mckee/
, je suis tombé sur une entrée de 1844: Fièvre de jalousie : Eve et sa fille, lith. par {Gatti}. -- Fièvre de médisance : femme contre femme, par {Gatti}. -- Fièvre du chagrin de vieillir : la mère et la fille, par {Gatti}. -- Fièvre de marier les gens : l'entrevue, par {Gatti}. -- Fièvre de s'élever : l'ouvrier et son fils, par {Coppin}. -- La Fièvre de chant, soirée musicale : le chanteur dans un salon, par {Coppin}.

Une piste à suivre?

bertrand a dit…

Merci Martin de cette recherche. Je ne connais pas cet ouvrage.

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...