mercredi 24 septembre 2008

L'amateur de vieux livres


L'amateur de vieux livres
Gravure sur bois coloriée publiée dans une revue vers 1880-1890 ?


C’est une gravure sur bois que je vous offre ce soir. Elle a été découpée d’une revue, visiblement pour les dames (on y lit un article imprimé au verso ayant pour titre « la journée de la ménagère ») mais dont j’ignore le titre. Cette gravure mesure 17 x 14,5 cm.


Comme indiqué il s’agit d’une gravure sur bois, de bonne facture et coloriée à l’époque à l’aquarelle, ce qui lui confère un charme indéniable. Elle est titrée en bas « L’AMATEUR DE VIEUX LIVRES » et est signée en bas à droite dans le bois R. Brend’Amour XA (1).


Détail de la signature dans la gravure sur bois (en bas à droite)

Signée R. Brend'Amour XA.


Nous sommes très certainement en 1820 ou 1830 d'après le costume ? La scène se passe en hiver, la neige recouvre le sol, devant l’étal d’un bouquiniste frigorifié, tentant de se réchauffer grâce aux braises de sa chaufferette posée sur ses genoux. Le regard triste, ce bouquiniste observe un bibliomane s’intéressant à ses rayonnages. Un livre et un journal sous le bras avec dans la main du même côté un livre ouvert en train d’être lu, de l’autre main il repose un autre livre en rayon, sans jamais quitter des yeux le livre qu’il lit, gymnastique corporelle et intellectuelle improbable et pourtant ? Ne l’avons-nous déjà fait ? Nettement moins chaudement habillé que le bouquiniste, notre ami bibliomane ne semble pas le moins du monde souffrir du froid. L’amour des livres réchauffe, c’est certain.


Cette gravure est fort jolie et très expressive. Elle a été soigneusement collée au verso du feuillet paginé 116 de l’ouvrage d’Octave Uzanne, Bouquinistes et Bouquineurs, Physiologie des quais de Paris. Ouvrage édité en 1893 chez Quantin à Paris. Au verso du feuillet-support on trouve le faux-titre pour un nouveau chapitre de l’ouvrage : « Les étalagistes du jour, originaux et excentriques ». L’amateur qui a collé cette gravure à cet endroit était donc bien inspiré par le thème. Remercions-le de nous faire découvrir, plus de 100 ans après, une illustration que nous aurons bien du mal à replacer dans son contexte (livre dont elle est extraite).


(1) Robert François BREND'AMOUR, né à Aix-la-Chapelle le 16 octobre 1831 et décédé à Dusseldorf le 22 janvier 1915. Né en Allemagne de parents français, apprenti de Stephan, él-ve à l'école des Beaux-Arts de Cologne. Il créa en 1856 l'Institut xylographique de Dusseldorf où il a longtemps travaillé et où il forma de nombreux jeunes graveurs sur bois ; il a collaboré à une quantité de livres illustrés allemands ; il ouvrit une succursale à Paris à la fin du siècle. (extrait du Dictionnaire des graveurs sur bois du XIXe siècle par Rémi Blachon, Editions de l'Amateur, 2001.)


Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...