mercredi 28 décembre 2011

Les devantures de librairies anciennes en images par la carte postale : la librairie P.-V. Stock au 155 rue St-Honoré à Paris.


La Librairie P.-V. Stock au 155 rue St-Honoré
devant le Théâtre-Français, à Paris.

Carte postale ancienne, vers 1910.

Les familiers de Kropotkine, Cornelissen et Bakounine, entre autres libertaires-révolutionnaires, connaissent bien les éditions de P.-V. Stock publiées au tournant du XIXe et du XXe siècle. Je pense particulièrement à la Bibliothèque Sociologique avec sa célèbre couverture imprimée sur papier rouge. Nous en reparlerons bientôt. Célèbre éditeur qui prit tous les risques pour donner à lire des idées subversives et bien souvent condamnées par le pouvoir en place, P.-V. Stock marqua son temps et bien plus encore.

Le nom de P.-V. Stock fait résonner (raisonner) à mes oreilles de lecteur comme à celles des indignés du siècle dernier, comme une douce musique de liberté.

Le site internet de la maison d'édition P.-V. Stock est si bien fait qu'il serait inconvenant de la ma part de reprendre le travail, aussi me contenterais-je de vous donner l'adresse du site. Ainsi vous trouverez tout l'historique de cette célèbre maison d'édition ICI. C'est une bien vielle maison ! C'est pourtant Pierre-Victor Stock qui lui donnera son nom en 1877 en en prenant la direction. Il la dirigea de 1877 à 1921. En 1921, elle est rachetée par Maurice Delamain et Jacques Boutelleau - alias Jacques Chardonne.

Et qu'y-a-t-il encore aujourd'hui au 155 rue St-Honoré, juste en face le Théâtre-Français ? Voyez ci-dessous. La libraire Delamain a résisté à l'envahisseur dans ce si joli quartier de Paris à deux pas du Louvre et du Palais-Royal.

Le 155 rue St-Honoré à Paris. Photo Google Map (2008).
Librairie Delamain.

J'aurai bientôt l'occasion de vous reparler de l'éditeur Pierre-Victor Stock, mais patience...

Et pour finir sur une note libertaire, je dois vous dire que ce court billet m'a été inspiré ce soir par la lecture d'une fiche biographique d'un illustre inconnu sur lequel je cherchais quelques informations sur le net. Et je trouvai : "(...) a fait carrière dans la banque internationale. Il se consacre maintenant à l'histoire et à la littérature." J'ai trouvé ça si beau ! et si encourageant ! (pour les banquiers et leur potentiel de reconversion évident je veux dire) que je n'ai pu m'empêcher de relire deux pages de Kropotkine (Paroles d'un révolté) avant de m'éteindre jusqu'à demain.

Je suis certain que 2012, sans prophétiser, sera un bon cru ! (je veux dire pour les esprits libertaires... ou pour les banquiers... qui sait ?).

Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Une note d'espoir et un encouragement à suivre sa voie affranchie.
Merci bien en cette avant avant veille de fin d'année.
Bien à vous,
Sandrine.

jean-claude a dit…

Un esprit libertaire ne serait il pas plus satisfait de constater que le 155 rue St Honoré est devenu un fast food ou marchand de fringues que d'être resté dans un conservatisme de bon aloi ?

Bertrand a dit…

Vous avez raison Jean-Claude. Cela me rappelle un ami qui pense qu'il faut être pauvre pour être de gauche. Tout un débat !

Bonnes fêtes de fin d'année !

B.

Anonyme a dit…

Ne doit pas être confondu avec Libertarianisme, Libéralisme, Le Libertaire.

Voir l'article sur wiki.

Bien à vous,
Sandrine.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...