jeudi 1 décembre 2011

Le Bibliomane moderne se fait l'écho d'une des plus belles acquisitions par la Bibliothèque Nationale de France : manuscrit de la vie de Ste Catherine



Le Bibliomane moderne se devait de se faire l'écho de cette merveilleuse acquisition du manuscrit de la vie de Sainte Catherine (vers 1474). Et en plus il s'avère que le peintre miniaturiste serait un bourguignon !! alors ...



"L'exceptionnel Manuscrit de la Vie de sainte Catherine dAlexandrie, classé trésor national en 2008, a fait son entrée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France grâce au mécénat. "Le manuscrit était resté jusqu'à ce jour inconnu du monde de l'art. Ce chef-d’œuvre de notre patrimoine pourra ainsi rester sur le sol national grâce aux généreux mécènes qui ont permis cette acquisition", s'est félicité Bruno Racine, président de la BNF dans un communiqué. Réalisé à la fin du Moyen Age pour Marguerite dYork, soeur du roi d'Angleterre Edouard IV et épouse de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, ce volume enluminé, composé de 54 feuillets en parchemin, contient la vie de la sainte (vierge et martyre morte vers 307) dans la traduction en français composée par Jean Miélot, chanoine de Lille. Il a été acquis grâce au mécénat des entreprises Aristophil et Septodont, du Cercle de la BNF, de la Fondation B.H. Breslauer et de l'Association du Mécénat de l'Institut, ainsi que des participants au dîner annuel en faveur des acquisitions de la BNF qui s'était tenu en juin. Le montant de l'acquisition n'est pas rendu public mais ce chef-d’œuvre serait estimé à quelque 4 millions d'euros. Récemment, la BNF a réalisé plusieurs acquisitions exceptionnelles grâce au mécénat : les manuscrits de Casanova, dont la légendaire "Histoire de ma vie", pour plus de 7 millions d'euros, en février 2010, ainsi que, un an plus tard, les archives du père du situationnisme, Guy Debord, classées également "trésor national". Le manuscrit de la Vie de Sainte Catherine est remarquable en raison des quatorze miniatures peintes vers 1474 par Simon Marmion, lun des plus grands artistes du XVe siècle en Europe et dont les collections nationales ne possédaient jusqu’ici aucune oeuvre majeure. Après l'acquisition en 1987 par le Getty Museum de Los Angeles de deux œuvres illustrées par Simon Marmion, qui faisaient partie à lorigine du même ensemble, "cétait la dernière occasion de faire entrer ce chef-d’œuvre dans les collections nationales", relève la BNF. Le texte est rédigé dans une écriture dite "bâtarde" de type bourguignon, due à David Aubert, qui a composé et calligraphié de nombreux manuscrits pour la cour de Bourgogne. Recouvert au XIXe siècle dune reliure de maroquin brun aux armes des ducs de Bourgogne, signée du relieur parisien Trautz-Bauzonnet, il a fait partie de la collection du marquis Charles-Antoine de Ganay, puis des comtes de Waziers, d'où il est passé par héritage dans la famille des actuels propriétaires. Le public pourra l'admirer à la BNF à partir du 6 mars 2012 lors de l'exposition "Miniatures flamandes, 1404-1482", en collaboration avec la Bibliothèque royale de Belgique."

Source AFP

Bonne journée,
Bertrand Bibliomane moderne

5 commentaires:

Textor a dit…

Y en a qui peuvent être fier d'être bourguignons !
En tout cas une belle exposition à venir à la BNF !

Renaud a dit…

Sur le sujet de la préemption, un article susceptible d'intéresser le petit monde du livre ancien sur Rue 89...

http://www.rue89.com/2011/11/30/letat-considere-les-ecrits-de-petain-comme-sa-propriete-227051

Bertrand a dit…

Très intéressant Renaud, merci pour le lien.

A suivre donc.

En même temps c'est sympa Etat comme position. Quand je veux un truc très très cher mais pour lequel je n'ai pas les moyens, je fais appel au mécénat, quand il y a une possibilité de revendiquer "gratos", je revendique. Et quand tout ça ne fonctionne pas il me reste la préemption.

J'aurais du faire Etat français ! Euh c'est quoi le cursus ??! (rire)

B.

calamar a dit…

ce n'est pas une première, voir l'affaire concernant un fragment du jubé de la cathédrale de Chartres, que l'Etat a essayé d'acheter, puis a revendiqué comme étant bien inaliénable...
http://www.latribunedelart.com/disparu-depuis-1763-revendique-par-le-ministere-de-la-culture-article002161.html

Lauverjat a dit…

Bravo Calamar je cherchais précisément les éléments de cette affaire calamiteuse, mais vous avez été plus rapide.

Lauverjat

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...