mardi 17 février 2009

Le roman de la passion du livre : Le crime de Sylvestre Bonnard d'Anatole France (1881).


Pendant que d'autres s'enlisent dans un modernisme outré, replongeant allègrement dans les limbes de la littérature poussiéreuse de nos aînés, essayons d'en extirper la substantifique moelle avec force et moult plaisir...

Connaissez-vous Sylvestre Bonnard ?

C'est le personnage central d'un roman d'Anatole France, publié en 1881.

"Ce naïf Bonnard, lecteur de catalogues, quêteur de raretés bibliographiques, déchiffreur de diplômes..." (...)

"C'était la première fois, je pense, qu'un membre de l'Institut devenait héros de roman, et qu'une fantaisie d'auteur logeait la poésie au fond d'une âme vouée à l'austère érudition, dans un décor poudreux de bibliothèque, parmi des propos d'archiviste paléographe." (extrait de la presse de l'époque).

Je vous laisse lire en image la chronique qu'il avait été faite de ce roman à sa sortie dans la revue Le Livre dirigée par Octave Uzanne.


Ce premier roman d'Anatole France à tendances bibliomaniaques mérite d'être lu par les bibliophiles et les bibliomanes.

Bonne journée,
Bertrand

1 commentaire:

pierre a dit…

Merci de mettre en valeur cet écrivain à la si belle plume. "Le crime de Sylvestre Bonnard" figure en bonne place dans mes livres modernes préférés (avec "A rebours" de Huysmans et "L'œuvre au noir" de Marguerite Yourcenar). Je crois me rappeler qu'il fut un passage obligé, un exercice de style qui ouvrit à Anatole France les portes de l'Académie. Par son élection, ce fut l'Académie qui fut honorée.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...