vendredi 18 février 2011

Courrier des lecteurs : Dryocolaptès s'interroge et vous interroge à propos de lettrines du XVIe siècle ...



Bonsoir, pour rebondir sur le billet d'hier qui montrait de jolies lettrines issues du matériel typographique de l'atelier parisien de Josse Bade, un fidèle lecteur du Bibliomane moderne, Dryocolaptès (oui c'est un pseudo... et non ce n'est pas une espèce nouvellement découverte de dinosaurus genre Tricératops ...), lisez plutôt ce qu'il nous écrit et les photos qu'il nous confie pour étude.


"Merci, Bertrand, d'accorder de l'intérêt à cette demande très intéressée... Il y a une telle affinité entre cette lettrine et l'un des emblèmes de la "Delie" de Maurice Scève, que la question me trotte depuis longtemps dans la tête, et je n'ai jamais eu le temps de faire la recherche en bibliothèque. D'autre part, je ne connais pas de source iconographique antérieure à 1543 (la "Delie" est publiée en 1544, mais le privilège est de 1543... sans compter le temps qu'il a fallu pour faire tailler les 50 bois) : mais là encore, mes connaissances en ce domaine sont sans doute insuffisantes. J'ai ajouté quelques lettrines, pour faire bonne mesure, mais je crains que la plupart ne soient floues. Un C pour le suicide de Cléopâtre (c'est le motif d'un autre emblèmes de Maurice Scève), un F pour Phaeton (avec un F en italien), G pour Giovo, Jupiter, I pour Junon, N pour Neptune... Je regarde dans mes fichiers pour voir si j'ai un cliché propre de l'emblème de Scève. Si on met la main sur une lettrine antérieure à 1543, c'est un joli scoop ! Bien cordialement, Dryocolaptès."



Voici le 41ème emblème de "Delie object de plus haulte vertu", avec le dizain qui le suit et qui le glose.


NDLR : Au travail ! Il y a certainement de curieuses découvertes à faire.


Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

13 commentaires:

sandrine a dit…

fichtre, il faut d'abord que je regarde bien tout ça et que je fasse mes recherches à coté avant de les livrer.... Je mange d'abord. C'est en tous les cas superbe. Merci une fois de plus.
Sandrine

Anonyme a dit…

Cher Picus Dryocolaptes,
Je n'ai pas trop compris ce que vous recherchez : à remonter la généalogie de votre bois ou celle de l'iconographie de Léda et le cygne. En ce qui concerne Léda/Délie, il en existe de nombreuses dans l'Antiquité, et la première imprimée à ma connaissance est dans l'Hypnerotomachia poliphili, 1499 :
http://mitpress.mit.edu/e-books/HP/hyp166.htm
Cordialement,
Philippem

Textor a dit…

Curieuses découvertes, dites vous Bertrand, mais cet ouvrage m'a tout l'air d'un curiosa !

Comme les diplodocus ont de la suite dans les idées, je termine juste un article sur l'évêque de Nocera à propos d'un autre livre d'emblèmes ! Etonning , not ?
Je vous l'aurais déjà envoyé si je ne m'étais pas heurté une difficulté pour réunir de l'information sur le "Maitre à la Capeline"..
Textor

Textor a dit…

Philippem,
Dryoco cherche à remonter la lettrine au Leda, c'est la suite des commentaires du post précédent.
Donc ya plus qu'à prendre tous nos ouvrages à lettrines des années 40 et cherchez. A moins que vous ayez une autre idée.

T

Anonyme a dit…

Merci, Philippem, pour cette image de l'Hypnerotomachia, dont l'emblème de Scève est beaucoup plus proche que la lettrine vénitienne. Léda tient le cou du cygne d'un geste caressant dans l'un comme dans l'autre.
Ce qui n'ôte rien à l'intérêt que j'ai pour cette lettrine. Si quelqu'un arrive à mettre la main sur une édition antérieure à celle de mon Vénitien, je suis preneur !
Dryocolaptès

sandrine a dit…

Bonjour, non pas que je n'ai rien touvé... Le courage m'a manqué pour la 1ère fois... Quelques jours de repos, à demi. et je vous livre ce que j'ai trouvé.
Bien à vous
bonne journée
Sandrine

sandrine a dit…

La xylographie tabéllaire existait avant le procédé d'imprimerie... Mais il s'agissait de dessins plutôt sans lettrine. 1430 environ, avant Gutemberg.
Il faudrait remonter la piste des graveurs existant entre 1430 et 1453, époque et la collaboration des artistes et des libraires et des imprimeurs et des rois etC...
Hollande travail plus soigné) et Allemagne,berceau de cette technique. Voilà pour la vulgarisation, vite fait avant de partir à la mer .... pour les liens qui approfondissent... plus tard.
j'ai des notes sur la gravure quelques part de Michel Richard, qui avant d'être à son compte comme doreur, travaillait à la B.N., je crois.
Je creuse, je creuse.
Bien à vous
sandrine

Anonyme a dit…

Vous avez dans le livre sur la typo. de Perrousseaux 1er tome, 4ème pause, des indications concernant des lettrines;
mention est faite de quelques ateliers avec pignons sur rue, genereusement copié par des ateliers de seconde zone... les droits d'auterus et le copyright n'existant pas à cette époque.

:)

Sandrine

Anonyme a dit…

Droits d'auteurs... bien sûr
fichu clavier... avant que cela ne derape.
sandrine

Anonyme a dit…

mais déjà citer sur cet espace même, je crois...
sandrine

Anonyme a dit…

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5821426d/f4.image.r=jansen+.langFR.swf

voilà, j'ai retrouvé ce fichu lien...

Bon je vous laisse tranquille... du travail sur ma planche.
bonne journée
Bien à vous
Sandrine

Anonyme a dit…

oui, bien ,bon tant que j'y suis;
bonne lecture aux fous bibliophiliques....
S.
http://gallica.bnf.fr/Search?ArianeWireIndex=index&f_typedoc=livre&q=jansen+&sq=jansen&sq=origine+de+la+gravure+sur+bois&lang=FR

Anonyme a dit…

Je vais essayer de mettre la main sur l'ouvrage, merci à vous.
Dryocolaptes

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...