vendredi 10 décembre 2010

Les catalogues de la librairie Auguste Fontaine entièrement annotés, commentés et corrigés (1870-1874).



Voici une de mes acquisitions de ces derniers mois, une de celles qu'on ne croise qu'une fois, ou jamais. Seul le hasard peut nous mettre sur la piste de tels documents, rendus uniques par la main d'un seul homme.

Il s'agit d'une série de 5 gros volumes des catalogues des livres anciens et modernes, rares et curieux, en vente à prix marqués, à la librairie Auguste Fontaine, à Paris, de la première année 1870 à l'année 1874. Je possède déjà en plusieurs exemplaires ces précieux catalogues qui regroupent plusieurs milliers des plus beaux livres rares proposés à l'époque dans la capitale internationale du livre de bibliophilie qu'était et que reste Paris. Cette librairie est, avec la librairie Morgand, l'une des plus importantes de son temps, et ses catalogues sont une source de premier ordre pour la bibliophilie et la bibliographie à la fin du XIXe siècle. Ces catalogues sont préfacés par P.-L. (Paul Lacroix), Le Bibliophile Jacob, prodigieux polygraphe, impécunieux mais néanmoins féroce bibliophile, et conservateur de la bibliothèque de l'Arsenal.

Comme je le disais, je possède déjà ces catalogues en plusieurs exemplaires chaque et même les années suivantes qui manquent ici. Pourquoi donc avoir acheté ceux-ci ? Eh bien parce qu'ils sont uniques ! Uniques parce chacun des cinq volumes a été soigneusement relié sur brochure et interfolié, puis entièrement annoté d'une main sûre, bibliophile, bibliographe, critique même, et ce abondamment. Si abondamment que ces catalogues en forment alors de nouveaux, enrichis et corrigés ! Que peut-on deviner de cette main experte qui court sur plusieurs centaines de pages, de notes minuscules en marges dans le texte, à de grandes notices ajoutées sur les inter-folios, à de corrections ? Plusieurs éléments à constater. Il s'agit de la même main du début du premier volume à la fin du dernier. L'auteur des notes, ajouts et corrections se réfère très souvent à Sainte-Beuve et à ses Causeries. Il cite des bibliographies. Il complète les notices mais surtout en ajoute de nouvelles. Certaines notices imprimées sont étonnamment incomplètes et l'auteur des notes a complété le texte à la plume (??), il a ajouté des papiers volants, il a collé des petits papiers par dessus certaines notices (??), comme si celles-ci étaient fautives (??). Enfin, certains commentaires étonnent comme par exemple l'ajout d'un prix qui avait été omis volontairement ou oublié par erreur (??)

Que peut-on déduire de tous ces constats ? Ce peut-il que ces exemplaires, reliés modestement à l'époque en demi-basane vert sombre, assez usagées (livres très manipulés), soient ceux de la librairie Auguste Fontaine elle-même ? annotés, corrigés, augmentés, comme une sorte de memento bibliographique ? Je n'en sais rien. Le tout est très émouvant et très riche, voilà tout ce que je peux dire. Je vous laisse faire vos propres analyses d'après les quelques photos que je vous livre ci-dessous.

















Bonne fin de semaine,
Bertrand Bibliomane moderne

11 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

exceptionnel ensemble bibliographique, indispensable à toute recherche sur la librairie Fontaine qui est plus mal connue qu'on le croit et qui n'a pas eu droit de place dans le "Dictionnaire encyclopédique du livre" qui aurait été mieux baptisé "Dictionnaire raisonné du livre", tant il est riche en technologie, mais pauvre en biographies de libraires, bibliographes ou bibliophiles.

Lauverjat a dit…

Une mine! Bravo.

Lauverjat

Textor a dit…

étonant ensemble que ces notes minutieuses ! Enfin, non, pas si étonnant que cela en fait, car nous ferions la même chose, je pense, si, au lieu de l'ordinateur et de la fonction couper-coller, nous n'avions qu'une plume, une bougie et une base documentaire telle que celle-ci.
Textor

Gonzalo a dit…

Superbe objet, et une mine de renseignements. Que l'ouvrage ait appartenu à un libraire, cela semble probable. à la librairie Fontaine, peut-être (mais cela reste à prouver).

J'ai dans ma bibliothèque un tome (seul) de la bibliographie instructive de De Bure entièrement interfolié, avec quelques (elles sont peu nombreuses) annotations bibliographiques corrigeant et complétant le texte.
Je me suis aussi demandé s'il s'agissait d'un exemplaire de libraire ou de bibliophile. Mais compte tenu du très faible nombre d'annotations, je penche plutôt du côté d'un livre ayant appartenu à un amateur (ce qui n'est pas le cas des catalogue Fontaine de Bertrand!).


Jean-Paul, un rapport familial avec la librairie Fontaine?

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Evidemment, Gonzalo, raison pour laquelle je ne dis rien de mes archives ...
Hélas ! non, Gonzalo, sinon j'y serais encore !

Bertrand a dit…

Mon Graal ? Trouver la série complète des bulletins de la librairie Morgand et Fatout et Rahir successeur, 1880-1920, reliés plein maroquin, entièrement interfoliés, a annotés, commentés et augmentés, d'une belle main... le tout en parfait état...

Je sais que cela existe... quelque part... reste à le dénicher... ;-))

Les bibliophiles sont tous un peu des rêveurs non ?

B.

Benoît a dit…

Génial, très bel exemplaire, j'adore ce genre de source... Merci pour cette présentation...

Anonyme a dit…

ah c'etait donc toi...

PEL a dit…

Bonjour,

J'ai eu l'occasion d'acheter un ouvrage de la bibliothèque d'Auguste Fontaine : Petit Carême de Massillon, Plon 1868, in-12°, 1/2 maroquin à coins relié par A. Bertrand.

Il porte sur la chasse du premier contre-plat (sur le rabat papier vertical) le nom d'AUGUSTE FONTAINE doré

Après quelques recherches il y a eu d'autres ouvrages en vente publique portant ce type d'ex-libris (Révolution de Thiers, Oeuvres de Dumas, Oeuvres de Balzac chez Houssiaux).

Par contre je n'ai pas pu trouver de catalogue répertoriant sa bibliothèque, par exemple à l'occasion d'une vente.

Savez-vous s'il en existe un ?

PEL

Benoît a dit…

Bonjour Bertrand,
je viens de chiner quelque chose qui, me semble t-il, a un rapport indéniable avec cette série de catalogue : un exemplaire de "Nouvelles Galerie des Grands Ecrivains Français" de Sainte Beuve, Garnier, 1881.
Oui et alors ?
Cet exemplaire, relié classiquement chagrin rouge/dos à caissons, possède deux particularités, que je viens seulement de remarquer, alors que j'ai chiné ce livre il y a un mois : un mystérieux tampon encre bleue "Le Parnasse Romantique" répété sur la première garde de papier moiré et le feuillet d'habillage qui suit.
Deuzio, mention dorée "Auguste Fontaine", au contreplat, mais pas aux emplacements habituels des signatures de relieurs : celle-ci est placée verticalement, le long de la gouttière... ?

Benoît a dit…

Honte à moi, je n'ai pas lu le commentaire précédent !!! Il n'en reste pas moins que mon exemplaire est sûrement celui dans lequel ton scripteur a cherché ses références à Sainte Beuve...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...