lundi 13 février 2012

Un incomplet unique ! Curiosa etc., ou les Cousines de la Colonelle (1886).



Un bibliomane très moderne de nos amis m'envoie en cette veille de St-Valentin quelques jolies images de communion propices à tous les esclaffages verbeux et romantesques.

Il a acquis il y a quelque temps un volume curieux, unique plutôt : Les Cousines de la Colonelle, par Madame la Vicomtesse de Coeur-Brûlant, tome I. Volume portant l'adresse de Paris, en vente dans tous les magasins des petites dames, 1886. Ce volume est en reliure ancienne demi-maroquin à coins. Très bon état. Il a la particularité d'avoir été illustré par une main restée anonyme avec 9 aquarelles originales dans les marges. Ces illustrations sont-elles d'un grand nom de l'époque ? Paul Avril (spécialiste du genre) ? Frédillo ? Personne n'en sait rien. Ce volume a été imprimé à 500 exemplaires et sort des presses de Brancart. Le volume est titré au dos : Guy de Maupassant (on sait maintenant que ce livre n'est pas l'oeuvre de Maupassant, mais qu'il est sorti de la plume de Mannoury d'Ectot, H. de (marquise), née H. Nicolas Le Blanc).

Voici quelques références concernant ce volume : Dutel 178 ; Sotheby's, vente 3194, lot 151, en 1971 ou il a été vendu pour 110$.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore cet ouvrage capital dans le genre, en voici un court extrait :

« Un des seins de la jeune femme s'était échappé à demi de son fourreau blanc et dressait sa petite tête avide de jouissance : délicatement, Gaston la saisit entre ses lèvres en feu et la roula doucement. Julia, sous cette enivrante caresse se tordait de volupté. D'une main envahissante, il lui caressait les reins, glissait aux aines en gravissant doucement sur les collines ; enfin, il saisit à deux mains les cuisses de la jeune femme, les écarta et promena sa langue avide sur les contours purpurins qui bordent l'entrée du temple de l'amour… »

C'est un récit « parsemé de recommandations sur la façon de déshabiller et de caresser une femme ».

Un livre assurément peu commun dans son état le plus simple. Alors que dire de cet exemplaire unique orné de dessins originaux érotiques ? Et surtout que devons-nous penser de cette acquisition d'un volume isolé ? Quelle chance de retrouver un jour le deuxième volume contenant les dessins du même artiste ? Ce deuxième volume a-t-il d'ailleurs jamais existé ? Autant de questions qu'il faut se poser lorsque nous tombe entre les mains ce genre d'ouvrage à la fois "taré" par un manque... et exceptionnel et unique par d'autres aspects qu'il ne faut pas négliger.

Je laisse la question en suspens tout en vous laissant admirer le travail de l'artiste.











Inutile de vous dire que si vous mettez la main sur le tome II avec ces mêmes aquarelles vous êtes invité à vous faire connaître à bertrand.bibliomane@gmail.com, alias le Bibliomane moderne qui se fera un plaisir de transmettre la bonne nouvelle !

Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

3 commentaires:

Bertrand a dit…

Un ouvrage hautement désirable qui incite à la quête d'un hypothétique second volume ...

Croisons les doigts !

B.

jzcku a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Oursoboros a dit…

Je sens que vous venez de lancer de nombreux chevaliers du curiosa en croisade!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...